Santé des seniors : quelles sont les maladies liées au vieillissement ?

Santé des seniors : quelles sont les maladies liées au vieillissement ?

Sommaire Afficher

Arthrose, cataracte, maladie d'Alzheimer… nous pouvons tomber malades à tout âge, mais certaines pathologies sont plus fréquentes chez les seniors en perte d'autonomie. Les connaître est la meilleure des préventions. Cela met en avant l'importance d’un suivi médical régulier et adapté. En effet, une prise en charge précoce est essentielle au bien-être des patients.

Que signifie "maladies liées à l'âge" ?

La plupart des maladies sont multifactorielles. Il peut exister un facteur de risque principal à une pathologie, mais son apparition dépend, en général, de plusieurs éléments.

Certains facteurs de risque ne sont pas soumis à notre contrôle. Nous ne choisissons pas nos prédispositions génétiques, le fait d’être un homme ou une femme, ou de vieillir.

Ainsi, les maladies liées à l'âge sont celles dont le vieillissement est un facteur de risque important. Certaines peuvent apparaître tout au long de la vie, mais dans tous les cas, elles sont en forte augmentation chez les personnes de plus de 60 ans.

Pour prévenir leur apparition, il est possible de limiter les facteurs de risque contrôlables : tabac, alcool, sédentarité, UV... Une bonne hygiène de vie a un effet protecteur sur la santé. De plus, elle aide à mieux faire face à la maladie.

Les maladies rhumatologiques

Douleurs des os, des tendons, raideurs des articulations… Ces symptômes doivent vous inviter à consulter un rhumatologue. Après 60 ans, certaines maladies rhumatologiques sont particulièrement fréquentes.

L’arthrose

L’arthrose est la première maladie liée à l’âge selon l’Inserm avec 10 millions de Français concernés, dont 65% des plus de 65 ans. La destruction du cartilage articulaire qu’elle provoque est responsable de douleurs et d’une rigidité parfois invalidante au niveau des articulations.

L’arthrite

Souvent confondue avec l’arthrose en raison de la localisation de la douleur et de son apparition tardive, son origine est bien différente. Cette maladie du système immunitaire est liée à des prédispositions génétiques. Elle entraîne des inflammations visibles au niveau des articulations et à terme des déformations osseuses.

L’ostéoporose

Ce phénomène de déminéralisation est responsable de 400 000 fractures chaque année. Un chiffre lourd de conséquences pour les seniors. En effet, une immobilisation de plusieurs semaines augmente le risque d’une perte d’autonomie irréversible. Un apport en calcium et en vitamine D suffisant permet cependant de prévenir cette maladie silencieuse.

Les maladies oculaires

Il n’est pas rare que les personnes âgées constatent une baisse de leur acuité visuelle. Dans ce cas, une consultation auprès d’un ophtalmologue permet de corriger la vue, mais également de prévenir d'autres problèmes.

La DMLA ou Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge

C’est la première cause de malvoyance ou de cécité après 50 ans. L’apparition d’une tâche au centre de la vision (scotome) est un symptôme caractéristique, mais d’autres troubles visuels doivent alerter comme une baisse de la vue ou de la perception des couleurs.

Le glaucome

Il touche 10% de la population après 70 ans et détruit progressivement le nerf optique. Ce phénomène, qui peut conduire à la perte de la vue, se manifeste parfois par des douleurs, des yeux rouges, un larmoiement constant ou une sensibilité à la lumière (photophobie).

La cataracte

Une personne sur cinq est concernée par la cataracte chez les 65 ans et plus. Le cristallin de l'œil devient opaque et modifie la vision. Les personnes qui en sont atteintes se plaignent souvent d’être éblouies par les phares des voitures la nuit ou de trouver les couleurs plus ternes.

Les maladies neurologiques

Les personnes âgées sont plus exposées à certaines maladies neurologiques et plus précisément à des maladies neurodégénératives. Elles provoquent la dégradation des cellules nerveuses.

Maladie d'Alzheimer

Contrairement à ce que l’on peut penser, seuls 1 à 2% des cas d’Alzheimer sont reconnus comme héréditaires. En revanche, la maladie est bien liée à l’âge puisqu’elle touche 15% des personnes de 80 ans. La perte de mémoire et la démence sont des symptômes connus, mais l’altération des fonctions cognitives peut causer des difficultés à suivre une conversation, à lire ou encore à évaluer les distances.

Maladie de Parkinson

Après Alzheimer, la maladie de Parkinson est la plus fréquente des maladies neurodégénératives. En France, on diagnostique 8 000 nouveaux cas chaque année. Les tremblements sont des signes évidents, mais on constate également une lenteur des mouvements (akinésie) et une raideur musculaire.

Les maladies cardiovasculaires

Fatigue, essoufflement, vertiges… des symptômes très différents peuvent évoquer des maladies du cœur ou des vaisseaux sanguins. Elles sont toutes associées au vieillissement bien que d'autres facteurs favorisent leur apparition : tabagisme, alimentation déséquilibrée, sommeil de mauvaise qualité, prédispositions génétiques...

L’hypertension

C’est à la fois une maladie et un facteur de risque puisqu'à terme, elle peut provoquer un AVC ou un infarctus du myocarde. Si elle est mesurable, elle peut aussi se manifester par des maux de tête, des palpitations ou encore des troubles de la vue. Malgré tout, le suivi régulier par un médecin reste primordial puisque 2 malades sur 3 ignorent leur état.

Athérosclérose

L’athérosclérose reste longtemps silencieuse. Elle provoque l’accumulation de plaques d’athérome dans les vaisseaux qui forment un caillot. Quand il obstrue l’artère ou se détache, les conséquences sont graves (AVC, infarctus). Le diabète, le cholestérol et le tabac sont des facteurs de risque importants qui doivent renforcer une surveillance médicale.

L’infarctus du myocarde

Lorsqu’une artère qui entoure le cœur est obstruée, cela provoque un infarctus du myocarde ou une crise cardiaque qui nécessite des soins immédiats. Une forte douleur à la poitrine est fréquente. Elle irradie parfois jusque dans le bras gauche ou la mâchoire.

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

L’AVC est provoqué par l’obstruction d’un vaisseau ou la rupture d’une artère au cerveau. Un mal de tête intense et inhabituel est un signe courant ainsi qu'une paralysie partielle, un engourdissement du visage, ou une difficulté à parler.

Les cancers

Après 65 ans, le cancer de la prostate est fréquent chez l'homme, tout comme celui du sein chez la femme. Les seniors sont aussi plus exposés au cancer du poumon, du côlon et du rectum.

Plus ils sont diagnostiqués tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Il est donc essentiel pour les personnes âgées de bénéficier d’un suivi médical régulier.

De plus, la France dispose d’un protocole de dépistage gratuit. Une fois tous les deux ans, les personnes âgées de 50 à 74 ans reçoivent un courrier pour le cancer du sein et le cancer colorectal :

  • Cancer du sein : les femmes reçoivent un bon de prise en charge pour passer une mammographie. Il assure la gratuité de l’examen.
  • Cancer colorectal : les hommes comme les femmes sont invités à consulter leur médecin traitant. Il leur remet un test de dépistage gratuit à effectuer à domicile.

 

Prévention et prise en charge

Les seniors ont trop tendance à accepter des symptômes gênants ou douloureux en raison de leur âge. Pourtant, ils ne doivent pas négliger leur état de santé. Un diagnostic précoce des maladies est essentiel pour améliorer leur prise en charge et leur pronostic.

Il est donc recommandé d’accepter les invitations de dépistage envoyées par courrier pour le cancer du sein et le cancer colorectal.

De plus, les personnes âgées doivent toutes bénéficier d’un suivi médical régulier, même en l’absence de symptômes particuliers. Il faut donc prévoir une consultation avec un médecin généraliste au minimum une fois par an.

Certains signes peuvent l’encourager à prescrire des examens complémentaires, mais une visite de routine permet déjà de prévenir certaines maladies. Le médecin surveille le poids, la tension, l’audition, les réflexes et apprécie l’état de santé général de son patient. Il en profite également pour faire un point sur le calendrier vaccinal.

Enfin, il ne faut pas négliger les spécialistes. Une visite annuelle chez un dentiste, un dermatologue et un ophtalmologue est conseillée. Pour les femmes, il faut également prévoir un rendez-vous gynécologique une fois tous les 2 ans.