Perte d’autonomie : quelles sont les premières démarches ?

Perte d’autonomie : quelles sont les premières démarches ?

Sommaire

    La perte d'autonomie est un sujet d'inquiétude pour une personne âgée de plus de 60 ans, car elle peut être synonyme d'un état de santé fragile, d'une dépendance et d'un séjour dans une maison de retraite ou Ehpad. Elle apparaît quand certains actes de la vie quotidienne deviennent difficiles.

    Pour pouvoir retarder cette perte d’autonomie, il est donc important d'identifier les premiers signes et de connaître les aides à domicile possibles pour assurer le maintien à domicile d'une personne âgée. Indépendance Royale vous guide.

    Grand âge et autonomie

    La perte d'autonomie peut être la conséquence d’un problème de santé (mental, physique ou psychologique). Cela survient suite à une maladie, un handicap, un accident ou simplement avec le grand âge.

    Définition de la perte d’autonomie : l’incapacité à effectuer des gestes simples du quotidien en autonomie, que ce soit pour se laver, se coucher, manger, aller aux toilettes...

    Comment évaluer la perte d'autonomie

    La perte d’autonomie chez une personne âgée de plus de 60 ans peut prendre plusieurs formes. Pour évaluer le degré de dépendance d'un senior, il faut donc passer un test d’évaluation qui comprend plusieurs critères. Le Groupe Iso Ressources (GIR) est en charge de la classification de la dépendance.

    Une personne présente une dépendance totale (GIR 1 ou GRI 2) lorsqu’elle n’est plus en mesure d’accomplir certains actes de la vie quotidienne et de vivre de manière autonome. Elle nécessite la présence d'une aide à domicile ou le placement en ehpad.

    En cas de dépendance partielle (GIR 3 ou GIR 4) et en fonction de son état de santé et de sa situation, la personne peut choisir entre l'assistance d’un tiers ou un aménagement adapté du logement pour préserver son autonomie.

    GIR 5 définit la situation des personnes qui ont ponctuellement besoin d'aide, par exemple pour se déplacer, et GIR 6 celles qui n'ont aucun problème de dépendance.

    À lire sur le sujet : Aménagement de maison d’une personne âgée, quelles sont les aides pour financer les travaux ?

    Les signes de la perte d’autonomie

    Il est important d'identifier les premiers signes de la perte d’autonomie pour adopter les bons réflexes et en parler au médecin traitant de la personne.

    Les signes physiques de la perte d’autonomie

    Puisqu’il est difficile d’estimer l’âge auquel peut débuter la perte d’autonomie, la détection des premiers signes est importante et doit éveiller notre attention. Pour ce qui est des signes physiques, on cite :

    • Les troubles de l’équilibre et de l'orientation causés par l’affaiblissement de la masse musculaire ou la prise de médicaments;
    • Le changement des habitudes alimentaires;
    • Une fatigue anormale.

    Les signes comportementaux de la perte d’autonomie

    La perte d’autonomie se traduit également par des comportements tels que :

    • Les pertes de mémoire;
    • Le manque d’hygiène;
    • Les troubles de l’humeur;
    • L’isolement et la sédentarité;
    • La dépression.

    Quelle prise en charge pour éviter la maison de retraite ?

    L’accompagnement de la personne dépendante a un coût, que cela ait lieu dans un établissement spécialisé ou à domicile, et les revenus d'une personne âgée ne sont pas toujours suffisant pour couvrir toutes les dépenses.

    Anticiper la perte d’autonomie, c’est aussi connaître les différentes aides possibles. Pour bénéficier d'une allocation, il est conseillé de demande la présence d'un proche pour toutes les démarches à suivre (ouverture d'un dossier, dépôt, suivi de demande, rendez-vous chez le médecin traitant si besoin).

    Anticiper la perte d’autonomie par les aides financières

    Les conséquences d’une perte d’autonomie peuvent être financières. Pour que ce phénomène n’ait pas d’impact sur la vie des proches aidants, il existe plusieurs aides. Elles permettent le financement des travaux ou des services en faveur des personnes dépendantes.

    L'allocation journalière de proche aidant (AJPA )

    Cette aide financière est versée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) aux proches aidants qui aident des personnes âgées dépendantes ayant des difficultés à vivre seules à domicile. Elle est donnée dans le cadre d'un congé en échange d'une diminution de l'activité professionnelle.

    L'allocation personnalisée d'autonomie (APA)

    Pour être admissible à l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), une évaluation du degré de dépendance de la personne doit d'abord être faite, selon des critères bien précis établis par la grille Aggir. Le montant de l'APA est calculé en fonction du niveau d'autonomie et permet de couvrir des frais relatifs aux aides à domicile, aux aides techniques et à l'installation de matériels adaptés.

    La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA)

    La CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie) est un organisme dédié au financement des aides individuelles apportées aux personnes âgées ou handicapées.

    Lire le guide sur les aides à domicile pour personne âgée : qui peut y prétendre ? Quelles démarches ? Quelles sont les aides financières existantes ?

    Le service de soutien à domicile

    Pour faire face à une situation de perte d’autonomie, vous pouvez opter pour un service d’aide à domicile ou d’aide médicale pour faciliter le quotidien des seniors. Une aide à domicile est un soutien pour les tâches quotidiennes, telles que le ménage, les courses, la préparation des repas, l’aide au coucher et au lever, la toilette, etc.

    Choisir les solutions Indépendance Royale pour faire face à la perte d’autonomie

    Pour anticiper la perte d’autonomie, il faut repenser l’organisation de l’habitation des personnes dépendantes. A ce titre, il est important de prévoir les déplacements dans le logement. La mise en place d’un monte-escalier est vivement recommandée pour que les seniors puissent continuer à profiter de leur maison, même à l’étage.

    Chez Indépendance Royale, vous pouvez choisir entre 4 modèles :

    • Le modèle MonoRoyale pour les escaliers tournants intérieurs,
    • Le modèle Biroyal pour les escaliers tournants intérieurs et extérieurs.

    Pour le bien-être et la sécurité des aînés en perte d’autonomie, il convient également de penser à aménager la salle de bains. L’objectif est de redonner aux seniors l’aisance et le plaisir de la douche.

    Grâce aux produits Indépendance Royale, il n’y aura pas de gros travaux à entreprendre.

    Que vous choisissiez un modèle à l’italienne ou de plain-pied, vous profitez d’un équipement au goût du jour alliant solidité, design et étanchéité.

    En matière de douche, vous avez le choix entre :

    Entreprise leader du maintien à domicile, Indépendance Royale saura comprendre les besoins des personnes âgées en perte d’autonomie. Des conseillers sont à votre disposition pour vous accompagner à chaque étape de votre projet d’aménagement.

    D’une grande qualité, les équipements proposés par Indépendance Royale conjuguent sécurité, praticité, fiabilité, confort et surtout facilité d’utilisation.

    La perte d'autonomie a des conséquences sur les conditions de vie et l'état de santé des personnes âgées. Il est donc important de connaître les premiers signes afin d'assurer la meilleure prise en charge possible et déterminer l'aide la plus adaptée, autant pour les seniors que pour les proches aidants.