0 800 79 410
grille aggir pour evaluer la perte d'autonomie chez la personne âgee

Grille AGGIR pour évaluer la perte d’autonomie chez la personne âgée

La perte d'autonomie chez une personne âgée désigne l’incapacité à assurer seul certains gestes de la vie quotidienne. D’après l’Insee (2018), 6,3% des personnes âgées vivant à domicile sont en situation de dépendance, dont 14,1% ont plus de 75 ans.

Plusieurs facteurs occasionnent la dépendance chez les personnes âgées. Avant de parler des causes, il convient de connaître les signes qui montrent qu'une personne âgée est dépendante. Puis, il s'agira de décrire la façon dont on évalue le degré de dépendance au moyen de la grille AGGIR (Gérontologie Groupes Iso Ressources) et ce que cela implique en terme de prise en charge et d'aides financières

Sommaire Afficher

Les signes de la perte d'autonomie d'une personne âgée

Identifier les premiers signes de perte d'autonomie permet une prise en charge adaptée, tout en améliorant la qualité de vie de la personne.

L'alerte doit être lancée lorsque la personne âgée :

  • Fait face à des pertes de mémoire,
  • Souffre de troubles de l’équilibre et a besoin d'aide extérieure pour s'asseoir, se lever, se coucher, se mouvoir, faire sa toilette,
  • Ne peut plus faire la préparation des repas et le ménage, même succinct,
  • Ne peut plus prendre de décisions seule,
  • Eprouve des difficultés à s'exprimer ou à comprendre,
  • Se désintéresse de son environnement,
  • Devient agressive ou dépressive.

Causes de la perte d'autonomie d'un senior

Les causes d'une perte d'indépendance sont multiples.

Vieillissement naturel de la personne âgée

Le vieillissement naturel entraîne une diminution de la force musculaire et des déficiences sensorielles (vue, ouïe) : marche plus difficile, muscles plus fins, os plus fragiles, fractures plus fréquentes, incontinence...

Ceci rend les personnes âgées de moins en moins autonomes dans leurs activités corporelles et les activités de la vie courante.

Cela peut survenir brutalement à la suite d’un accident ou s’installer de façon progressive, le vieillissement naturel étant plus marqué chez certaines personnes âgées que chez d'autres.

Santé de la personne âgée

Certaines pathologies peuvent entraîner la dépendance d'une personne âgée, comme les maladies dégénératives du système nerveux dont la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.

Des maladies des articulations, telles que l'arthrose, ou des séquelles d'accidents vasculaires cérébraux, conduisent aussi à des problèmes de mobilité, de la vision ou du langage.

Situation et vie sociale

La perte d'autonomie favorise l'isolement de la personne âgée et limite ses activités sociales.

Aujourd’hui, plus d’une personne de 60 à 85 ans sur dix est vulnérable du fait d'une limitation fonctionnelle forte et de l’absence de lien social, la conduisant à se sentir seule.

Grille AGGIR pour évaluer la perte d'autonomie chez une personne âgée

Selon la situation, la dépendance peut être partielle ou totale: c'est ce qu'on évalue selon une grille d'évaluation appelée grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso Ressources).

Degré de dépendance évalué selon des critères précis de la grille AGGIR

La grille AGGIR est un des outils permettant d'évaluer le degré de dépendance des personnes âgées.

Cette grille a été élaborée selon des critères précis par des médecins de la Société Française de Gérontologie, de la Sécurité Sociale et par des informaticiens.

La grille AGGIR est utilisée pour l'attribution des aides de l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie).

Après une série de questions, cette grille d'évaluation détermine dans quelle catégorie se situe la personne âgée parmi les groupes GIR.

Pour déterminer le degré de dépendance de la personne, l'évaluation s'appuie sur dix critères :

  • La cohérence,
  • L'orientation,
  • La toilette,
  • L'habillage,
  • L'alimentation,
  • L'élimination,
  • Les transferts,
  • Les déplacements à l'intérieur,
  • Les déplacements à l'extérieur,
  • La communication à distance.

Six groupes GIR (groupes iso-ressources) selon l'évaluation

Après l'évaluation du degré de dépendance, une note est attribuée par un médecin ou d’autres professionnels de santé.

La note A est attribuée aux personnes âgées ayant la capacité de faire seules les actes de la vie courante.

La note B concerne celles qui les font partiellement.

La note C désigne les personnes âgées qui ne peuvent faire aucune de ces activités de la vie courante.

Des précisions sont ajoutées : spontanément, totalement, correctement ou habituellement.

En fonction de cette évaluation de la grille AGGIR, un groupe iso-ressources GIR est imputé à la personne âgée, ce qui détermine la prise en charge de la personne et les éventuelles aides.

Détail des six groupes GIR (groupes iso-ressources), de la grille AGGIR

La grille AGGIR comporte six groupes GIR. Ces derniers définissent le degré d'autonomie des seniors.

Si le GIR 1 correspond au degré de perte d'autonomie le plus élevé, le GIR 6 représente le degré le plus faible.

Les GIR 1 et 2 désignent la perte d'autonomie totale : personnes qui perdent complètement leur autonomie physique, sociale et psychique. Pouvant être confinées en fauteuil ou au lit, elles ont besoin d'une aide journalière pour les actes de la vie courante, ainsi qu’une surveillance constante.

Les GIR 3 et 4 désignent une perte d'autonomie partielle : personnes âgées qui ont conservé leur autonomie mentale et, de manière partielle, leurs capacités de déplacements à l'intérieur, mais pas forcément des déplacements à l'extérieur. Elles ont besoin d'aide à domicile pour certaines activités quotidiennes, telles que les repas et le ménage, la toilette et les déplacements.

Le GIR 5 et le GIR 6 regroupent les personnes âgées autonomes et qui peuvent se déplacer toutes seules. Elles ont toutefois besoin d'une aide ponctuelle pour la toilette, les repas ou les tâches ménagères.

Conséquence du groupe GIR (groupes iso-ressources) pour la personne âgée en perte d'autonomie

La dépendance impose souvent le changement de domicile, ou son aménagement, ainsi que la mise en place d'aides à domicile.

Si la personne âgée appartient aux groupes GIR 1 à 4, elle peut obtenir l'APA (l'Allocation Personnalisée d'Autonomie), versée par le département.

Cette aide, réservée au plus de 60 ans et sans condition de revenus, s’adresse à une personne en maison de retraite comme à une personne vivant à domicile. L'APA contribue aux dépenses pour rester à domicile ou vivre en maison de retraite.

L'Allocation Personnalisée d'Autonomie est calculée selon le groupe iso-ressources GIR auquel appartient la personne âgée.

Les montants de l'Apa par mois sont plafonnés pour chaque groupe : 1742,35 euros (GIR 1), 1399,04 euros (GIR 2), 1010,86 euros (GIR 3) ou 674,28 euros (GIR 4).

Les personnes âgées des groupes GIR 5 et GIR 6, non éligibles à l'Apa, peuvent bénéficier d’allocations pour de l'aide au ménage.

Démarches pour l'évaluation GIR et l'obtention de l'Apa

Pour une demande d'Apa, il faut passer par l'évaluation du GIR.

Si la personne intègre une maison de retraite ou une structure médico sociale, ce sera au médecin de l’établissement d'évaluer son GIR.

Si la personne âgée vit chez elle et demande l'Apa à domicile auprès de son département, un médecin, pouvant être assisté du médecin traitant de la personne âgée, se déplacera pour évaluer la perte d'autonomie.

Conserver son autonomie dans sa vie quotidienne

Outre la famille qui joue un rôle essentiel pour préserver l'autonomie du proche, plusieurs dispositifs la favorisent.

Besoin d'une aide à domicile

On peut faire appel à une aide à domicile pour épauler la personne âgée dans les tâches de la vie courante : aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas, les déplacements à l'extérieur etc...

Outils de sécurité

Un des soucis de la vie quotidienne des personnes âgées dépendantes est leur sécurité : un système de téléassistance est une solution intéressante.

Adaptation du domicile des personnes âgées

Il faut aussi adapter le logement aux besoins de la personne âgée : installation d'un monte-escaliers par des professionnels, ou autres équipements adaptés aux seniors dépendants (baignoires avec porte, literie etc...).

Perte d'autonomie des personnes âgées : prise en charge adéquate grâce à la grille AGGIR et aux groupes GIR

A l'aide de la grille AGGIR d'évaluation, on sait évaluer la perte d'autonomie de la personne âgée de manière relativement précise, ce qui permet une bonne prise en charge et donne le droit à des aides financières.

Que la personne vive seule ou en établissement, elle peut, selon son groupe GIR, avoir droit à l'aide de l'Apa (l'Allocation Personnalisée d'Autonomie). Ainsi, la qualité de vie de la personne âgée est assurée quel que soit son état de santé.

Découvrir également
Isolement des personnes âgées : causes et solutionsIsolement des personnes âgées : causes et solutions

D’après le rapport MONALISA (Mobilisation Nationale contre l’Isolement...

Lire la suite
Santé des seniors : quelles sont les maladies liées au vieillissement ?Santé des seniors : quelles sont les maladies liées au vieillissement ?

Arthrose, cataracte, maladie d'Alzheimer… nous pouvons tomber malades à ...

Lire la suite
Quelles aides pour les personnes en perte d'autonomie ?Quelles aides pour les personnes en perte d'autonomie ?

En vieillissant, les personnes en perte d'autonomie voient souvent leurs dÃ...

Lire la suite
L'activité physique pour lutter contre la sédentarité des seniorsL'activité physique pour lutter contre la sédentarité des seniors

L’avancée technologique associée à la démocratisation des véhicules ...

Lire la suite
La dépendance des personnes âgées : quelles solutions ?La dépendance des personnes âgées : quelles solutions ?

L'augmentation de l'espérance de vie représente à la fois une chance et ...

Lire la suite
Connaissez-vous la charte de la personne âgée dépendante ?Connaissez-vous la charte de la personne âgée dépendante ?

Comme tout individu, la personne âgée possède des droits et des liberté...

Lire la suite
Le projet de loi « Grand âge et autonomie »Le projet de loi « Grand âge et autonomie »

Selon l'INSEE, 2.5 millions de personnes âgées étaient en situation de p...

Lire la suite
Mesures de protection juridique pour personnes âgées : comment protéger la personne et les biens d'un senior en perte d'autonomie ?Mesures de protection juridique pour personnes âgées : comment protéger la personne et les biens ..

Le grand-âge peut quelquefois s'accompagner d'une altération des capacitÃ...

Lire la suite
Perte de la mobilité des personnes âgées : symptômes, risques et solutionsPerte de la mobilité des personnes âgées : symptômes, risques et solutions

Pour la majorité de la population, rester autonome à la retraite est une ...

Lire la suite
Les signes de la perte d'autonomie : comment les reconnaître et évaluer la dépendance ?Les signes de la perte d'autonomie : comment les reconnaître et évaluer la dépendance ?

En France, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economique...

Lire la suite
Quelles sont les principales conséquences de la perte d'autonomie ?Quelles sont les principales conséquences de la perte d'autonomie ?

Avec le vieillissement de la population (en France, environ 22 millions de ...

Lire la suite
Comment aider une personne en perte d’autonomie ?Comment aider une personne en perte d’autonomie ?

La perte d’autonomie semble vouée à devenir un phénomène de société...

Lire la suite
scroll to top
Contacter Independance Royale
Être rappelé
Vos avis