Aller au contenu principal
<a href='https://fr.freepik.com/photos/affaires'>Affaires photo créé par freepik - fr.freepik.com</a>

La retraite, un point c’est tout !

Le 1er novembre prochain l’indice du point Agirc-Arrco passe à 1,2841€. Sa valeur était gelée depuis 2019 à hauteur de 1,2714€. Une hausse de 1 %. Les partenaires sociaux, gestionnaires du régime complémentaire Agirc-Arrco, procèdent donc à cette revalorisation contenue qui bénéficie aux anciens salariés du secteur privé.

La valeur du point est indexée sur l’évolution des prix à la consommation (hors tabac) et le montant annuel de la pension de retraite se calcule en multipliant le nombre de points acquis durant sa vie professionnelle et la valeur du point. Celle-ci devait être fixée à 1,5 % pour l’année 2021 selon le taux prévisionnel d’inflation indiqué par l’INSEE. Cependant, la situation financière difficile du régime Agirc-Arrco a conduit son conseil d’administration à limiter la revalorisation. Depuis le 1er janvier 2019, les régimes de retraite complémentaire obligatoires Agirc et Arrco ont fusionné. Le régime Agirc-Arrco repose sur le principe de la répartition et de la solidarité entre générations. Il complète le régime de base de l’Assurance retraite dont la révision intervient au 1er avril de chaque année. Pour 2021, la retraite de base a augmenté de 0,4 %. Aujourd’hui, ce sont 23 millions de salariés et 1,6 million d’entreprises qui cotisent pour 13 millions de retraités. Ainsi, chaque année 80 milliards d’€ de pensions sont versées.

Réforme ou pas réforme…

Plus d’un an après l’abandon du projet de réforme des retraites ardemment souhaité par le gouvernement Macron, le sujet n’est pourtant pas totalement enterré comme l’avait précisé le premier ministre Jean Castex durant l’été. Malgré la proximité des échéances présidentielles dans moins de six mois, le gouvernement s’apprête à faire des annonces avant la fin octobre. Premier élément dans le viseur : la suppression progressive des régimes spéciaux pour les nouveaux retraités. À savoir qu’il en existe 42. En second lieu, le gouvernement entend porter la pension de retraite à 1 000€ pour tout salarié ayant effectué une carrière complète au SMIC. Enfin, il s’agit de reculer l’âge de départ à la retraite jusqu’à l’âge de 64 ans. Toutefois, plusieurs blocages risquent de freiner la volonté du gouvernement au premier titre desquels le refus des syndicats et du patronat à relancer actuellement la concertation.
De surcroît, la situation économique entachée par la crise sanitaire n’est pas forcément propice à remettre à plat en profondeur le système des retraites. Le système universel tant espéré pourrait attendre…encore un peu.

Dans le projet de réforme des retraites, le calcul des droits ne serait plus basé sur le nombre de trimestres travaillés mais le calcul se ferait sur la base de points acquis tout au long de sa carrière à l’instar du régime Agirc-Arrco. Des points de « solidarité » seraient attribués en ce qui concerne les périodes de chômage indemnisé, de maternité, de maladie et de handicap.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Vu à la TV
Vu à la TV
et dans la presse
NF Service
Entreprise française
certifiée NF Service
Silver Culture
Créateur du fonds de
dotation Silver Culture
Recommandation
Recommandé par 17 000
professionnels de santé
reassurance-experience
Près de 20 ans d'expérience
à votre service
Retour en haut
Être rappelé Vos avis