Aller au contenu principal
"Mon Logement, Ma Vie", Episode 3

"Mon Logement, Ma Vie" Episode 3

Dans ce troisième épisode, rencontre avec Roland, retraité de 80 ans et veuf depuis 5 ans qui habite dans les Hautes-Pyrénées. 

Journaliste : Bonjour Roland, merci de prendre un peu de temps pour répondre gentiment à nos questions pendant cette période. Vous êtes où précisément dans les Hautes-Pyrénées ?

Roland : Alors je suis dans un petit village à Campistous, c’est à côté du Plateau de Lannemezan, dans les Hautes-Pyrénées.

Journaliste : Alors dites-moi tout Roland, à quoi ça ressemble pour vous une journée dans le cadre du confinement ?

Roland : Déjà avec le mauvais temps, depuis dimanche il pleut sans arrêt, donc pas question de travailler dehors. Alors c'est tout à l'intérieur. Je suis en train nettoyer partout, désinfecter, je repeins mes fenêtres et voilà. Et puis il y a la vaisselle parce que la fée du logis c'est moi.

Journaliste : Est-ce que vous aviez des loisirs avant le confinement ?

Roland : Ah oui ça c'est sûr ! Nous étions sportifs :  montagne, vélo, natation, … tout ce que vous voulez. Et le chant aussi et peu de théâtre à un moment. 

Journaliste : Vous étiez quelqu'un qu'on peut dire d’hyperactif, avec de nombreux loisirs du coup c'est pas trop dur cette période là pour vous ?

Roland : Bah c'est-à-dire que je m'ennuie un peu mais vu que je suis seul. Sinon bon je m'occupe, de toute façon y a de quoi faire. Je fais des tableaux, des maquettes. J’ai fait des bateaux pour mes petits enfants quand ils étaient plus jeunes. Je suis un ancien marin.

Journaliste : Donc vous continuez à en faire pendant cette période ?

Roland : Oui mais je n’ai pas trop le temps. Pour l'instant je m'occupe de la maison de l'intérieur. Après il va falloir attaquer l'extérieur car il a encore du boulot aussi. 

Journaliste : Qu'est-ce qui est le plus compliqué dans cette période de confinement pour vous ?

Roland : La solitude. Enfin la solitude, je m’occupe l'esprit ce n'est pas la question. Mais c’est le contact, c’est surtout ça. Je ne peux pas parler tout seul. Ne pas pouvoir voir les copains ça me manque. Les réunions du vendredi soir, on se réunissait au café. On était sept ou huit et on refaisait le monde. 

Journaliste : Et avec ces personnes-là, vos copains, votre entourage, votre famille, vous arrivez quand même à échanger par d'autres moyens ?

Roland : Ah oui j'ai mes enfants qui n’habitent pas trop loin là. J’ai mon fils qui est à Villecomtal-sur-Arros. Ma fille habite à Lortet ce n’est pas loin ; elle me téléphone tous les matins et tous les soirs pour savoir si papa va bien. Je suis en contact quand même avec mes frères et sœurs qui sont restés sur Paris.

Journaliste : Donc vous arrivez quand même malgré tout à garder un petit échange ?

Roland : Oui, oui. Et puis je sors un peu quand même avec le bulletin de déplacement. Je sors d'accord 1h ou 2 en ville avec quelques contacts, de loin, car il faut garder ses distances. Je vais faire des courses, je vais chercher le pain et je remplis le frigo de temps en temps. Parce que je fais la cuisine aussi, je sais tout faire. Ça fait du bien aussi de temps en temps d’être un peu seul, mais il ne faut pas que ça dure trop longtemps. Sinon après le reste j’ai du boulot.

Journaliste : Pourquoi c'est important pour vous et selon vous de bien respecter ce confinement ?

Roland :  C’est important, déjà pour ne pas choper la maladie et puis pour les autres aussi pace qu’on peut la transmettre. Maintenant c'est sûr que ça va poser des problèmes à un certain moment parce que ça dure…

Journaliste : Pourquoi c'est une bonne chose aussi pour vous d'être chez vous plutôt que dans un établissement spécialisé de type EHPAD ? 

Roland : Je ne veux pas y aller, ce n’est pas mon truc. Bon après on ne sait pas, on peut jurer de rien. Vous savez aujourd’hui ça va mais demain il peut arriver quelque chose à ma santé et je peux être obligé d’y aller. Mais si je peux éviter, c’est quand même mieux d’être chez soi à condition de pouvoir se suffire.  

Journaliste : Est-ce que vous pensez à la suite, à l’après confinement ?

Roland : Ah oui ! Je vais reprendre mes activités, reprendre le chant, la montagne, le vélo … Pour l’instant on ne peut pas sortir à moins d’un kilomètre de chez soi, on ne peut rien faire. 

Journaliste : Ce qui est bien d’être chez soi c’est que vous pouvez continuer au moins une activité, c’est le chant. 

Roland : Oui, oui. Je chante et danse seul ! Quand ils sont venus m’installer la douche, les ouvriers ont dû se dire que je n’étais pas bien parce que je dansais dans la salle à manger. Ils passaient avec leur matériel, ils ont dû se dire il n’est pas net lui.

Journaliste : Et vous chantez quoi ? 

Roland : Je faisais partie d’une chorale qui s’appelait « Bric et broc ». J’ai chanté plusieurs chansons, on chantait les chants du pays, en espagnol, en patois. On fait aussi des variétés, des chants anciens, des chants français.

Journaliste : Roland, j’ai le droit de vous demander un petit refrain ou pas ?

Roland : Là dans l’immédiat, non je ne suis pas prêt. Mais une prochaine fois. Vous pouvez rappeler quand vous voulez si je suis là.

Journaliste : Je vous remercie beaucoup Roland de votre gentillesse. 

Roland : De rien, c’était avec plaisir. On a pu parler un peu.

Retrouvez le podcast "Mon Logement, Ma Vie" par Indépendance Royale sur toutes les plateformes de podcasts :

Spotify : https://open.spotify.com/show/5B53Kt9KVbRocxyB87UJlH

Deezer : https://www.deezer.com/fr/show/1157212

Podcast Addict : https://podcast.ausha.co/mon-logement-ma-vie/

Apple podcasts : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/mon-logement-ma-vie/id1510535949

Tune in : https://tunein.com/podcasts/Health--Wellness-Podcasts/Mon-logement-ma-vie-p1320021/

Témoignages recueillis par Jean-Baptiste Vennin

Cet article vous a-t-il été utile ?
Vu à la TV
Vu à la TV
et dans la presse
NF Service
Entreprise française
certifiée NF Service
Silver Culture
Créateur du fonds de
dotation Silver Culture
Recommandation
Recommandé par 16 000
professionnels de santé
Expérience
+ de 15 ans d'expérience
à votre service
Retour en haut
Être rappelé Vos avis