Aller au contenu principal
La maison des babayagas

La maison des babayagas

Inaugurée au début de l’année 2013, La Maison des Babayagas est un habitat participatif, autogéré, citoyen, solidaire et écologique réservé aux femmes âgées de 60 ans et plus. Un concept innovant qui veut porter un regard différent sur le vieillissement et dont l’initiatrice n’est autre que Thérèse Clerc, une militante féministe française. Zoom sur La Maison des Babayagas : histoire, concept et fonctionnement

 

Histoire

 

Militante pour des causes féministes, dont le droit à l’avortement, Thérèse Clerc avait commencé à réfléchir au projet des Babayagas en 1995, à la mort de sa mère grabataire. Après s’être occupée de cette dernière durant son vivant, elle a aussi dû s’occuper seule de toutes les démarches qui suivent sa disparition : vidage de l’appartement, tri et distribution des objets et souvenirs, etc. Au terme de cette pénible épreuve, une idée lui est venue à l’esprit : la vieillesse est moins pénible à supporter si on se retrouve à plusieurs dans la même situation. C’est ainsi qu’est né le concept qu’elle a dû laisser de côté pendant quelque temps pour se consacrer à son autre projet « La Maison des Femmes de Montreuil ». Puis, au début des années 2000, elle a rencontré Monique et Suzanne. Ensemble, elles vont devenir les trois piliers du projet Les Babayagas. La pose de la première pierre de l’édifice sera déroule en octobre 2011. Deux ans plus tard, La Maison des Babayagas est inaugurée.

 

Le concept

 

La Maison des Babayagas est une forme d’habitat participatif, solidaire, écologique et autogéré qui est réservée aux femmes de 60 ans et plus. Elle apporte une réponse citoyenne et politique à des enjeux de société tels que le vieillissement de la population, l’isolement des seniors, la précarité de certains retraités, etc. Le concept est une alternative au maintien à domicile qui pousse à la dépendance et à l’isolement ainsi qu’à l’entrée en établissement qui a un coût parfois prohibitif. Dans cette innovation, les participantes prennent en charge leur vie individuellement et mutuellement dans un endroit ouvert sur la société.

Notons que le mot « Babayaga » vient d’un vieux conte russe. Les babayagas sont de vieilles sorcières bienfaitrices.

 

Fonctionnement

 

L’immeuble de six étages, situé à deux pas de la mairie de Montreuil, près de Paris, compte 21 logements pour femmes de plus de 60 ans et 4 logements pour les jeunes de moins de 30 ans. Il dispose aussi des parties communes, dont trois jardins, qui sont réservées aux activités collectives.

Derrière ses murs qui ne portent aucun écriteau qui pourrait le différencier des bâtiments voisins, La Maison des Babayagas accueille 20 femmes retraitées âgées de 58 à 89 ans qui portent en elles les valeurs fortes de l’entraide et de la solidarité. Chacune d’elles occupe un studio de 25 à 44m² dont les loyers varient de 200 à 550€ hors charges. Chaque résidente est responsable de son logement et propose son aide aux plus alertes afin d’éviter ou retarder l’entrée en maison de retraite.

Enfin, La Maison des Babayagas, c’est aussi un espace dédié au partage, aux échanges et à des actions de toutes sortes qui sont animées par les habitantes elles-mêmes, des sympathisants, des jeunes du quartier et des associations de Montreuil. Ces actions visent à favoriser les rencontres intergénérationnelles et à rompre l’isolement des résidentes tout en animant la vie du quartier.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Vu à la TV
Vu à la TV
et dans la presse
NF Service
Entreprise française
certifiée NF Service
Silver Culture
Créateur du fonds de
dotation Silver Culture
Recommandation
Recommandé par 16 000
professionnels de santé
Expérience
+ de 15 ans d'expérience
à votre service
Retour en haut
Être rappelé Vos avis