Complémentaires santé : faire le bon choix

Complémentaires santé : faire le bon choix

Après une hausse de 2,6 % en 2021, les complémentaires santé affichent en moyenne une hausse de 3,4 % en 2022 selon une étude récente de la Mutualité Française. Même si certaines ont gelé leurs tarifs, les cotisations progressent pour beaucoup de Français. Rattrapage des soins un temps différé en raison de la crise COVID mais également vieillissement de la population sont deux des raisons de la hausse programmée.

Les mutuelles coûtent de plus en plus cher pour quelque 35 millions de personnes affiliées en 2022. L’étude effectuée par la Mutualité Française en janvier dernier auprès de 32 structures d’assurance santé fait ressortir une augmentation significative de leur prix pour les adhérents. Cela correspond en partie à une progression des actes de soins. Par exemple en 2021, les dentistes ont recensé +50 % de consultations supplémentaires, de même les psychologues ont assisté à un surcroît de séances. Des actes pris en charge par les mutuelles dont la vocation est d’assurer les besoins de santé dans un contexte d’évolution continue des dépenses notamment pour la tranche des plus âgés.

Comparer pour choisir

Pour le particulier comment s’y retrouver dans l’offre surabondante proposée par les organismes ? Et surtout, pour quelle mutuelle santé opter à l’âge de la retraite ? Après 60 ans, les soins santé augmentent invariablement. En général, les visites chez le médecin traitant, chez l’ophtalmologiste ou les actes de laboratoire sont plus fréquents. La couverture santé par la mutuelle doit donc comprendre des aléas dus à l’âge. Dans le méandre des garanties proposées par les complémentaires plusieurs points sont à privilégier pour une bonne couverture santé :

  • les dépassements d’honoraires chez les médecins spécialistes (cardiologues…),
  • la garantie hospitalisation portée à 200 % afin de prendre en charge les frais non remboursés par l’assurance maladie, c’est-à-dire au-dessus de 80 %,
  • les frais non pris en compte par la sécurité sociale ou peu remboursés (cure thermale, diététicien, implants dentaires, maladies chroniques, matériels d’orthopédie…)

En fonction de son état de santé et de ses besoins, il convient donc de regarder précisément les garanties incluses dans les mutuelles. Le prix de la complémentaire n’est donc pas le critère essentiel qui doit être retenu. En moyenne, après 65 ans une bonne couverture santé s’élève à environ 100 euros par mois. Déjà cher mais nécessaire pour une meilleure prise en charge. Certaines mutuelles proposent des tarifs minorés pour les couples. D’autre part, depuis le 1er décembre 2020 un contrat de complémentaire santé peut être résilié sans frais ni pénalités à tout moment et non plus à date anniversaire de la souscription. Enfin depuis le 1er janvier 2021, la réforme 100 % santé donne accès à des soins et équipements avec une prise en charge à 100 % par la sécurité sociale (lunettes, soins dentaires…) avec un reste à charge zéro pour l’assuré.

Pour s’informer, plusieurs comparateurs de mutuelles peuvent étudier au cas par cas les besoins de chacun. Un atout pour bien choisir !