Mutuelle gratuite pour personnes âgées

Le PAERPA : un dispositif pour améliorer le parcours de santé des seniors

Sommaire Afficher

Face au vieillissement de la population, la santé des aînés est aujourd'hui une priorité. La démarche PAERPA a été créée dans le but d’améliorer le parcours de santé et la prise en charge des personnes âgées en passant par une meilleure coordination des professionnels de santé et du secteur social. L'objectif principal de ce dispositif est de favoriser le maintien à domicile des seniors dont l'autonomie est susceptible de se dégrader. D'abord expérimenté en 2014 sur neuf territoires français, le dispositif PAERPA s’est généralisé en 2016 à l’ensemble du pays.

Qu'est-ce que le PAERPA ? Comment la démarche PAERPA permet-elle de favoriser l’autonomie des seniors ? Nous faisons le point sur ce dispositif.

Le dispositif PAERPA : faciliter le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d'autonomie

Le PAERPA vise à favoriser le maintien à domicile et à améliorer le parcours de santé des personnes âgées en passant notamment par une bonne coordination des professionnels de santé.

En quoi consiste la démarche PAERPA ?

Lorsqu'une personne âgée rencontre des difficultés d'ordre médical ou social, le risque de perte d'autonomie est toujours bien présent. Sa prise en charge peut s'avérer inadaptée et certains dysfonctionnements sont susceptibles de survenir, en particulier lorsque plusieurs professionnels doivent intervenir auprès du senior (médecin traitant, spécialiste, infirmière libérale, aide ménagère, etc.). Un manque de coordination entre les intervenants peut alors mener à des hospitalisations inutiles ou des traitements médicamenteux inadéquats.

Le dispositif PAERPA (ou Personnes Agées en Risque de Perte d’Autonomie) a été mis en place pour assurer une bonne coordination de ces professionnels médico-sociaux. L'objectif est d'assurer un suivi de qualité et un parcours de santé simplifié et mieux adapté à l’état de santé des aînés.

Le PAERPA s’adresse aux personnes âgées de 75 ans et plus susceptibles de faire face à une perte d’autonomie ou dont l’état de santé risque de se dégrader pour des raisons d'ordre médical ou social.

Quels sont les objectifs du dispositif PAERPA ?

Grâce à une meilleure coordination des différents intervenants, le PAERPA a donc pour but d’améliorer et de préserver l’autonomie des seniors en passant notamment par un repérage des principales causes d’hospitalisation évitables chez les seniors :

  • les risques de chute ;
  • un état dépressif ;
  • une prise de médicaments inadaptée ;
  • une malnutrition.

Ainsi, le PAERPA permet d'accompagner les professionnels de santé dans la prise en charge des personnes âgées. Ses objectifs majeurs sont :

  • le maintien des seniors à domicile et éviter autant que possible leur hospitalisation. Cette dernière peut avoir des conséquences négatives et, parfois, entraîner une perte d'autonomie ;
  • accompagner le retour au domicile après une hospitalisation.

Le PAERPA : quels dispositifs ?

La démarche PAERPA intervient à plusieurs niveaux. Des dispositifs sont mis en place pour favoriser l’autonomie et assurer un parcours de santé adapté aux besoins du senior.

Favoriser le maintien à domicile

Préserver l'autonomie des personnes âgées de 75 ans et plus le plus longtemps possible constitue le principal objectif du dispositif PAERPA. Une bonne coordination des professionnels de santé et, si nécessaire, des intervenants sociaux est alors indispensable pour assurer un suivi et une prise en charge adéquate. Ainsi, une Coordination Territoriale d'Appui (CTA) a été instaurée dans le cadre du PAERPA pour s'adapter au mieux à la situation de la personne âgée. Le but est de faciliter la mobilisation les différents intervenants médico-sociaux autour du senior (médecin traitant, aide à domicile, ergothérapeute, infirmière à domicile, etc.).

La CTA : établir une coordination optimale des professionnels de santé

La Coordination Territoriale d'Appui est une plate-forme qui s’adresse aux professionnels de santé, aux personnes âgées et aux aidants. Elle est accessible par un numéro unique et vise à :

  • permettre aux intervenants d'accéder plus facilement à l'information et à l'orientation (places disponibles en EHPAD par exemple) ;
  • faciliter l’accès aux aides sociales ;
  • disposer d’une expertise gériatrique.

Faciliter le parcours de santé et le retour au domicile après une hospitalisation

Le retour à domicile des personnes âgées après une hospitalisation doit faire l'objet d'une surveillance particulière. En effet, un séjour à l’hôpital peut fragiliser la personne. C'est pourquoi un suivi médical adapté aux besoins du senior est souvent nécessaire. Dans le cadre du PAERPA, certains dispositifs peuvent alors être mis en place :

  • estimation de la perte d'autonomie ;
  • préparation des aménagements du logement et de la prise en charge à la sortie de l'hôpital ;
  • transmission des renseignements au médecin traitant ;
  • aide de la Coordination Territoriale d'Appui ;
  • mise en place d’un hébergement transitoire en EHPAD par exemple ;
  • intervention d’un organisme de SAAD (Service d'Aide et d'Accompagnement à Domicile). Ces organismes du secteur privé ou public sont spécialisés dans l'accompagnement des seniors : aide dans les activités de la vie quotidienne, préservation du lien social, aide aux tâches ménagères, etc. Les services d’une aide à domicile peuvent notamment être sollicités ;
  • mobilisation d'un Service Polyvalent d'Aide et de Soins à Domicile (SPASAD) pour une prise en charge plus globale de la personne avec l’intervention d’une aide à domicile, d’un infirmier libéral, etc. En effet, cet organisme possède un champ d'action plus large que le SAAD. Il regroupe les SSIAD (Services de Soins Infirmiers à Domicile) et les SAAD. Un SPASAD permet ainsi une coordination renforcée des intervenants médicaux et sociaux auprès de la personne âgée.

Eviter autant que possible les hospitalisations si celles-ci ne sont pas nécessaires

Bien que parfois nécessaire, une hospitalisation peut souvent être évitée. En effet, les hospitalisations inutiles ne sont pas rares. Or, lorsque celles-ci se répètent, elles peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé et sur l'autonomie d’une personne âgée déjà fragilisée.

Le dispositif PAERPA permet de favoriser le maintien à domicile des seniors en limitant les hospitalisations et les déplacements aux urgences. Plusieurs actions sont alors mises en place :

  • favoriser l’échange d'informations entre les différents professionnels de santé ;
  • rendre des expertises gériatriques plus accessibles ;
  • mettre en place un dispositif d'éducation thérapeutique ;
  • prévenir les séjours à l’hôpital et les sorties aux urgences en effectuant en amont un repérage des différents facteurs d’hospitalisation des personnes âgées en risque de perte d’autonomie (polymédication, dépression, dénutrition, chute).

Mieux gérer et adapter la polymédication

Une personne âgée peut être amenée à suivre plusieurs traitements médicamenteux. Si une telle prescription se révèle parfois justifiée, elle peut aussi être inadaptée et présenter à terme des risques pour la santé du senior, notamment dus à des effets indésirables de certains médicaments (somnolence, perte d’attention, etc.) et des interactions médicamenteuses éventuelles.

Ainsi, lorsqu’une personne âgée sort de l’hôpital, le PAERPA permet d’effectuer une révision des ordonnances en coordination avec le pharmacien et le médecin traitant de la personne.

Dispositif territorial visant à favoriser l'autonomie des personnes âgées par le maintien à domicile, la démarche PAERPA a pour but de prévenir les problèmes de santé des personnes âgées de 75 ans et plus en perte d'autonomie et d’améliorer leur parcours de santé. Le fonctionnement du PAERPA est notamment basé sur une bonne coordination des différents acteurs locaux et des professionnels de santé.