Le manque d

Quels sont les principaux troubles de la vue chez les seniors ?

Sommaire Afficher

Les troubles de la vision et les maladies de l’œil sont courants chez les seniors. Ces problèmes de vue, lorsqu'ils ne sont pas traités à temps, entraînent des conséquences dramatiques sur la qualité de vie des personnes âgées.

Une surveillance régulière et un diagnostic précoce peuvent permettre de limiter, voire même de stopper la perte d’acuité visuelle.

Quels sont les principaux troubles de la vue chez les personnes âgées ?

Avec le vieillissement et le développement de maladies annexes telles que le diabète, le cholestérol ou l'hypertension artérielle, les pathologies oculaires deviennent de plus en plus fréquentes chez les seniors. Elles sont variées et n'ont pas toutes la même gravité. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour les traiter rapidement, et ainsi éviter des troubles de la vue plus graves.

La DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie dégénérative de la zone centrale de la rétine appelée macula. C'est une maladie de l'œil qui touche plus de 8 % de la population française et il s'agit de la première cause de malvoyance chez les personnes agées.

La DMLA se traduit par une baisse graduelle de la vue. Si cette pathologie n'est pas traitée à temps, elle peut entrainer une perte totale de la vision.

La dégénérescence maculaire liée à l'âge est une pathologie particulièrement sournoise. En effet, dans la majorité des cas, et durant de nombreuses années, aucun symptôme de la DMLA n'est détectable. Une perte progressive de l'acuité visuelle survient alors. Cette dégradation rend la lecture plus difficile.

A un stade plus avancé, une ou plusieurs taches obscures apparaissent au centre du champ de vision, gênant considérablement la vision de la personne âgée. La déformation des formes et des objets ou des difficultés à percevoir les couleurs constituent également des signes d'une DMLA avancée.

La consommation de tabac, le vieillissement et certains facteurs héréditaires peuvent considérablement favoriser l'apparition de la DMLA.

La presbytie

La presbytie est un défaut de la vision très commun. La presbytie se manifeste le plus souvent chez les personnes âgées de plus de 40 ans.

La presbytie est la conséquence directe de la perte de souplesse du cristallin.

Avec l'avancée en âge, le cristallin ne parvient plus à adapter sa forme afin que l'œil puisse passer de la vision de loin à la vision de près. Les personnes impactées par la presbytie doivent alors souvent tendre les documents et les objets à bout de bras afin d'être en mesure de lire correctement. Cet inconfort visuel est encore plus prononcé en cas de fatigue ou de faible éclairage.

Les personnes hypermétropes ou astigmates sont généralement touchées plus tôt par ce trouble de la vision.

Des lunettes équipées de verres progressifs ou des lentilles de contact spécifiques permettent de traiter correctement la presbytie. Ces verres particuliers sont ''divisés'' en deux et offrent la possibilité de voir au loin grâce à la partie haute et de voir de près grâce à la partie inférieure.

La chirurgie réfractive de l'œil peut également être prescrite dans certains cas. Cette dernier permet de modifier la courbure de la cornée et de créer deux zones de vision.

Enfin, la mise en place d'implants constitue une solution chirurgicale particulièrement efficace pour traiter les troubles de la vision liés à la presbytie.

La cataracte

La cataracte est un trouble de la vue survenant généralement aux alentours de 60 ans et touchant près d'une personne sur cinq à partir de 65 ans. Elle se caractérise par une opacification du cristallin, qui empêche la lumière d'atteindre la rétine et provoque une vision trouble. Les troubles de la vision liés à la cataracte n'entrainent pas de douleur particulière, mais sont très handicapants dans la vie quotidienne.

Le port de lentilles ou de lunettes spécifiques en début de maladie permettent d'atténuer les effets de la cataracte . À un stade plus avancé, cette affection peut être traitée par le biais d'une opération chirurgicale réalisée sous anesthésie locale. Le chirurgien retire alors le noyau du cristallin et le remplace par un implant intra-occulaire.

L'impression d'avoir un voile devant les yeux, une vision FLOUE, l'apparition de halos lumineux, une sensibilité exacerbée à la lumière et une réduction de l'acuité visuelle constituent les principaux symptômes liés à la cataracte.

Le diabète, le tabagisme, une forte myopie mais aussi une consommation importante d'alcool peuvent favoriser l'apparition de cette maladie oculaire.

Le glaucome

Deuxieme principale cause de cécité dans le monde, le glaucome est une maladie oculaire qui détruit progressivement le nerf optique. En l'absence de traitement, un glaucome peut entraîner la cécité totale de la personne. Cette maladie touche aussi bien les femmes que les hommes, et ce quel que soit leur âge (même si les seniors sont généralement plus impactés par cette pathologie).

Plusieurs facteurs héréditaires, génétiques ou relatifs à un problème du vue ou à certaines maladies peuvent servir de déclencheur à cette pathologie oculaire.

Il existe plusieurs types de glaucomes :

  • le glaucome à angle ouvert (représentant 80 à 90 % des cas), asymptomatique, qui se forme progressivement sur une période de 15 à 20 ans et atteint généralement les deux yeux ;
  • le glaucome congénital, souvent héréditaire, qui peut survenir dès la naissance et qui apparait au cours des premiers mois de vie de l’enfant;
  • le glaucome aigu à angle fermé, brutal et très dangereux qui survient suite à une augmentation soudaine de la pression oculaire et qui, non traité rapidement, peut causer la perte de la vision.

La blépharite

Relativement fréquente aussi bien chez les adultes que chez les enfants, la blépharite est une inflammation du bord de la paupière de l’œil qui entraine généralement une sécheresse oculaire importante. Bien souvent non contagieuse, cette maladie ne provoque pas d'atteinte de la vision oculaire mais peut devenir très invalidante au quotidien, en particulier pour les personnes âgées.

Plusieurs symptômes peuvent alerter de la présence d'une blépharite : une rougeur oculaire, des paupières gonflées et douloureuses, des démangeaisons intenses, ou encore une sensation de brûlure, de gêne ou d’irritation.

Comme pour la conjonctivite, de petites croûtes à la base des cils peuvent apparaitre, et les yeux peuvent parfois être collés le matin, lors du réveil.

Quelles sont les principaux facteurs de risque provoquant des troubles de la vision ?

L’âge, les antécédents familiaux et la génétique jouent un rôle important dans l'apparition des maladies oculaires et constituent des facteurs de risque importants.

Le tabagisme par exemple est un facteur de risque multipliant par six le risque de développer une DMLA. Des maladies comme le diabète, l’obésité, l’hypertension artérielle, le cholestérol, et l'alcoolisme sont autant de facteurs de risque à prendre en compte.

Les personnes atteinte d'une myopie sévère, d'un traumatisme oculaire, d'une DMLA sont également plus susceptibles de développer une cataracte.

S'agissant de la blépharite, le travail régulier devant un écran, les maladies de la peau, les allergies, les infections bactériennes sont des facteurs de risque important.

Les troubles de la vue chez les seniors : des maladies oculaires fréquentes à surveiller rigoureusement

Les troubles visuels chez les personnes âgées sont fréquents et doivent être surveillés et traités sérieusement. En effet, les conséquences de certaines maladies oculaires comme le glaucome, la cataracte ou la DMLA peuvent avoir des conséquences gravissimes lorsqu'elles ne sont pas traitées à temps. Il existe de multiples facteurs favorisant le développement de ces maladies oculaires ( tabac, obésité, cholestérol, alcoolisme etc...).

La personne âgée doit donc régulièrement consulter un ophtalmologiste afin de surveiller l'évolution d'éventuels troubles de la vision et réagir rapidement en cas de nécessité.