Sommeil et santé des seniors | 6 clés pour bien dormir

Changement d’humeur des personnes âgées : quelles sont ses origines et comment y remédier ?

Sommaire Afficher

Avec l'avancée en âge, certaines personnes âgées sont susceptibles de développer des troubles du comportement. Si l'on attribue la plupart du temps ces derniers à une maladie neurodégénérative comme la maladie d'Alzheimer, ils peuvent aussi être les signes d'une dépression.

Agressivité, agitation, anxiété, perte de mémoire... Ces symptômes comportementaux entraînent souvent une grande souffrance psychologique et peuvent avoir de graves conséquences sur la vie quotidienne des seniors, comme l'isolement et la perte d'autonomie. C'est pourquoi il est essentiel de prévenir et de limiter la survenue de ces troubles le plus tôt possible.

Quels sont les principaux facteurs des changements d'humeur chez les seniors ? Comment soigner la dépression chez la personne âgée et limiter les effets de la maladie d'Alzheimer ?

Quelles sont les principales causes des troubles du comportement chez les personnes âgées ?

La dépression et la maladie d'Alzheimer sont fréquemment à l'origine de troubles de l'humeur chez les seniors.

La maladie d’Alzheimer et les maladies neurodégénératives

Pertes de mémoire, comportements d'agressivité, hallucinations... On estime que 90 % des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer manifestent des troubles du comportement.

Ces symptômes sont souvent dus à l'altération des capacités cognitives des malades. Les plus courants sont :

  • anxiété et stress : ils sont notamment engendrés par la perte de repères. En outre, au début de la maladie, la personne peut avoir conscience de perdre ses facultés, ce qui constitue une source d'angoisse ;
  • agressivité sans raison apparente : une perte de repères ou des hallucinations conduisent parfois le malade à perdre plus ou moins la notion des réalités. Il peut alors manifester des signes de paranoïa et faire preuve d'agressivité ;
  • des troubles dépressifs : environ 50 % des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer souffriraient de dépression. Difficultés à suivre les conversations, à effectuer certaines activités... Elles peuvent alors s'apercevoir de l'altération de leurs facultés intellectuelles et se sentir en décalage avec les autres. Il n'est alors pas rare que les personnes se coupent de la société ;
  • le refus de s'alimenter : ce comportement peut constituer une façon d'exprimer son agressivité ou sa méfiance (peur de l'empoisonnement, par exemple) ;
  • une perte d'inhibition : la dégradation de ses capacités cognitives amène parfois le malade à tenir des propos inappropriés ou à avoir des gestes déplacés envers autrui.

Néanmoins, les maladies neurodégénératives ne constituent pas les seules causes de troubles de l'humeur chez les seniors. En effet, celles-ci s'accompagnent souvent de troubles dépressifs.

La dépression et ses symptômes comportementaux chez une personne âgée

De nombreux facteurs sont susceptibles d'engendrer une souffrance psychologique et de fragiliser la santé mentale des seniors. Les causes les plus fréquentes du mal-être des aînés sont les suivantes :

  • l'isolement et le sentiment de solitude ;
  • un veuvage ou la perte d'un proche ;
  • une perte d'autonomie ;
  • des douleurs ou une maladie chronique ;
  • l'apparition d'une maladie neurodégénérative ;
  • une prise de médicament inadaptée.

Détecter la dépression chez les personnes âgées peut parfois se révéler difficile, car les troubles qui y sont associés sont souvent apparentés aux symptômes d'une maladie neurodégénérative :

  • angoisse, stress ;
  • perte de mémoire ;
  • manque d'intérêt pour les autres et les choses qui l'entourent ;
  • négligence de soi-même : la personne peut par exemple refuser de s'alimenter ou encore négliger sa toilette ;
  • sentiment de tristesse ;
  • apathie ;
  • irritabilité, agressivité ;
  • douleurs physiques ;
  • baisse des capacités intellectuelles souvent associées à la maladie d'Alzheimer ;
  • troubles du sommeil.

Comment remédier au changement d’humeur des personnes âgées ?

En cas d'apparition de troubles du comportement ou d'épisodes dépressifs, il est primordial de consulter le médecin traitant du senior afin qu'il pose un diagnostic. Il sera ensuite en mesure d'orienter la personne vers un spécialiste en fonction de ses besoins et de son état de santé : médecin gériatrique, neurologue, psychologue, service d'évaluation des troubles mentaux liés au vieillissement, etc.

Le diagnostic psychologique et neurologique du patient pourra ensuite être approfondi par le biais de tests de personnalité, d'examens cognitifs, d'analyses biologiques, d'un scanner ou d'une IRM.

Un accompagnement et un traitement adapté pourront alors être préconisés pour guérir certains troubles comportementaux ou réduire leur intensité.

Les Thérapies Cognitives et Comportementales pour les personnes âgées

Les TCC ou Thérapies Cognitives et Comportementales ont pour but de soigner les phobies, la dépression ou le stress en modifiant le comportement de la personne âgée face à une situation donnée.

L'objectif est de permettre au patient de réagir de manière mieux adaptée lorsqu'il se trouve face à la situation qui le met en difficulté. Les TCC permettent ainsi de soigner les symptômes dépressifs grâce à des exercices adaptés au besoin de la personne. Il peut par exemple s'agir d'exercices respiratoires, ou encore de jeux de rôle et de communication.

Après chaque exercice, le senior pourra inscrire ses ressentis, ses réactions et ses émotions. Cette autoévaluation a pour but de se rendre compte des progrès réalisés et de concrétiser les effets de la thérapie sur l'état de santé mentale du patient.

Préserver un lien social

A domicile ou en maison de retraite, conserver une vie sociale est primordial pour le bien-être psychologique des seniors.

En effet, les rapports sociaux permettent de lutter contre l'isolement, et contribuent à stimuler certaines zones du cerveau, notamment celles qui contrôlent le langage et la mémoire. Plusieurs moyens existent pour favoriser le lien social :

  • l'activité manuelle : en club, elle permet de rencontrer de nouvelles personnes. Travailler de ses mains est, en outre, excellent pour travailler la mémoire, la motricité fine, etc. ;
  • le sport : lorsque cela est possible, pratiquer une activité physique est l'occasion de sortir de chez soi et d'aller à la rencontre des autres. De plus, la pratique sportive a un effet bénéfique sur les capacités cognitives des seniors ;
  • les outils de communication modernes : s'équiper d'une tablette ou un téléphone portable permet d'échanger facilement et de maintenir des liens avec son entourage ;
  • etc.

Le maintien à domicile

Le maintien à domicile participe à favoriser le bien-être psychique d'une personne âgée. En effet, vivre chez soi dans un environnement familier tout en conservant ses habitudes est rassurant.

Ainsi, des solutions existent pour permettre à une personne âgée dépendante de vivre chez elle le plus longtemps possible dans les meilleures conditions :

  • adaptation du domicile à la perte d'autonomie pour améliorer son accessibilité et limiter le risque de chute ;
  • les services d'aide à domicile ;
  • les soins infirmiers à domicile ;
  • le portage des repas ;
  • l'aide ménagère
  • etc.

La stimulation cognitive pour limiter ou retarder les effets de la maladie d'Alzheimer

La stimulation cognitive consiste à stimuler le cerveau des seniors pour limiter ou éviter l'apparition de troubles du comportement liés notamment à la maladie d'Alzheimer. Le plus souvent, ils constituent une alternative efficace aux médicaments.

Pratiquer des jeux de mémoires, des jeux de société, des exercices de réflexions, des activités créatives permet de stimuler le cerveau des seniors. L'objectif est, non seulement de préserver l'autonomie des personnes âgées plus longtemps, mais également d'agir sur son moral. Des ateliers en groupe ont également pour but de favoriser les liens sociaux.

Les changements d'humeur chez la personne âgée sont donc à prendre au sérieux, en particulier lorsqu'ils apparaissent sans raison particulière. Consulter le médecin traitant de la personne âgée est alors primordial pour identifier la cause de ces symptômes et proposer un accompagnement et un traitement adapté. Le soutien et la présence bienveillante de l'entourage sont également essentiels.