La dépression chez les personnes âgées

La dépression chez les personnes âgées

Sommaire Afficher

La dépression est une maladie mentale générée par un sentiment de tristesse. Elle a pour conséquence de bouleverser le fonctionnement et le comportement mental et physique d'une personne. De ce fait, la dépression doit être prise au sérieux dès l’apparition des premiers symptômes. Elle peut arriver à tout moment et personne n'est à l'abri, y compris les personnes âgées. Alors, pour ne pas être pris au dépourvu, lisez cet article sur la dépression chez les personnes âgées afin de comprendre son fonctionnement, ses symptômes et la prise en charge possible.

La dépression et la santé mentale des seniors

La dépression est une maladie mentale qui est assez fréquente chez les jeunes, mais également présente chez les personnes actives et les personnes âgées. Elle se caractérise par des moments de tristesse, de dévalorisation, de mélancolie, de désespoir, accompagnés de troubles du sommeil, de l'humeur et de l'alimentation.

La dépression peut être différente d’une personne à l’autre. Le cadre de vie comme l'équilibre mental du sujet ont une incidence sur son niveau de gravité. La manière dont nous voyons et pensons les choses se façonne dès le plus jeune âge. Une éducation stricte où les critiques négatives étaient fréquentes peut notamment favoriser la négativité chronique et être à l’origine d’un état dépressif.

Quand elle touche les travailleurs, la dépression est considérée comme une maladie professionnelle (burn-out), mais quand elle touche les personnes seniors, qui vivent à domicile ou dans un établissement spécialisé, elle est souvent sous diagnostiquée. Pourtant, la santé mentale des personnes âgées doit être surveillée de près pour éviter un épisode dépressif à la suite d’une perte d'autonomie et de la dépendance liée au vieillissement. Ces différents élèments peuvent occasionner des états dépressifs sévères pouvant mener au suicide.

Il ne faut pas non plus confondre déprime et dépression. Le premier état est passager tandis que l'autre est constant. Par moment, il est normal d'être déprimé et de ressentir des émotions négatives comme la tristesse, la mélancolie ou la perte de motivation, notamment en cas de mauvaise nouvelle ou de deuil d’un proche. Cependant, quand ce sentiment perdure dans le temps et qu'il est présent sur une base quotidienne, la dépression s'installe. Elle est par définition une maladie chronique reconnue et prise en charge, encore faut-il savoir la détecter.

Les facteurs de la dépression chez la personne âgée

Près d'un quart des personnes âgées de 65 ans est sujet à la dépression. Ses causes peuvent être physiques, neurologiques, cognitives, mentales ou sociales. Le milieu de vie de la personne a également son rôle à jouer.

Parmi les facteurs de dépression les plus communs chez les personnes âgées, on retrouve donc :

  • les maladies chroniques liées au vieillissement (Alzheimer, Parkinson, etc.) ;
  • les habitudes de vie (alcool, violence, mauvaise alimentation, etc.) ;
  • la perte ou le deuil d'un membre de la famille ou d'un ami ;
  • la perte d'autonomie ;
  • l’isolement, la solitude ;
  • les problèmes financiers ou conjugaux ;
  • l’insécurité et peur quotidienne ;
  • les antécédents familiaux.

Au niveau biologique, il est également possible que des neurotransmetteurs comme la sérotonine et la norépinéphrine soient des causes de dépression.

Dans tous les cas, le milieu de vie dans lequel évolue la personne est primordial pour éviter tout risque de dépression. Un cadre stimulant et reposant, loin de toute forme d’agressivité, favorise l'équilibre psychique et mental. Un aménagement adéquat et sécuritaire des pièces peut parfois éviter le sentiment d'anxiété.

La présence de la famille et des proches est aussi importante car, très souvent, une personne dépressive a tendance à s'isoler volontairement, ce qui paradoxalement peut aggraver son état.

Il existe trois niveaux de sévérité (léger, modéré, grave) et le nombre de symptômes ainsi que leur gravité contribuent à déterminer le stade de la dépression.

Les symptômes de la dépression

Selon la nature des symptômes, la dépression chez une personne de plus de 65 ans peut être :

  • légère : plusieurs symptômes sont présents et la personne a besoin d'un encouragement pour sortir de son état dépressif ;
  • modérée : quand plusieurs symptômes sont manifestes et que les activités du quotidien deviennent difficiles, même avec le soutien d'une tierce personne ;
  • sévère : avec la présence de symptômes multiples et une incapacité fonctionnelle.

Voici quelques signes qui peuvent aider à déterminer le stade dépressif des seniors.

Les symptômes de la dépression légère sont les suivantes :

  • humeur maussade quelques fois par semaine ;
  • diminution des interactions sociales ;
  • perte d'intérêt pour les habitudes quotidiennes ;
  • tristesse passagère, mais fréquente.

Les caractéristiques de la dépression modérée sont :

  • un sentiment de tristesse plusieurs fois par semaine ;
  • la lassitude ;
  • les changements d'humeur ;
  • la baisse de la concentration ;
  • les troubles alimentaires ;
  • la dévalorisation.

La dépression majeure se déclare sous quelques-unes des formes suivantes :

  • humeur négative sur une base quotidienne ;
  • peu d'intérêt pour les activités de tous les jours ;
  • isolement ;
  • perte d'appétit ou de poids ;
  • troubles du sommeil (insomnie ou somnolence en pleine journée)
  • énervement ou ralentissement psychomoteur ;
  • fatigue ou manque d'énergie ;
  • peu d'estime de soi ;
  • baisse de concentration ou indécision ;
  • douleurs psychosomatiques ;
  • capacités cognitives restreintes ;
  • idées négatives fortes comme le suicide, les tentatives de suicide et la mort.

On parle aussi de dépression saisonnière quand les symptômes apparaissent au moment de l'arrivée de l'automne et de l'hiver. Ils durent plusieurs mois jusqu'au retour des beaux jours et du printemps. Parmi les symptômes de la dépression saisonnière, on retrouve :

  • humeur dépressive presque quotidienne ;
  • besoin de dormir plus longtemps ;
  • fort appétit ;
  • fatigue ou manque d'énergie ;
  • difficultés à se concentrer ou à se décider.

Des traitements sont possibles pour lutter contre la dépression afin de limiter le risque de suicide et éviter la mort quand la dépression est sévère.

Diagnostic et traitement de la dépression chez la personne âgée

Il n'est pas toujours évident d'identifier les signes d'une dépression. Si vous avez le moindre doute concernant la santé mentale d'une personne âgée, il est important que celle-ci consulte un médecin afin d'établir un diagnostic médical. Il évaluera la situation du patient, notamment si la prise de médicaments est nécessaire considérant ses potentiels effets secondaires néfastes. Une fois le pronostic établi, ce professionnel de la santé pourra proposer plusieurs traitements.

Selon l'état mental de la personne âgée, un traitement antidépresseur sous forme de médicaments peut être recommandé par le médecin pour traiter les causes de la maladie et soulager le mal-être.

La psychothérapie est aussi une alternative car elle permet de lutter contre la solitude, tout en soignant de nombreuses pathologies. En effet, lors des séances, la personne peut parler ouvertement de ses problèmes et exprimer ses états d'âme.

Les thérapies cognitives et comportementales sont d'autres méthodes pour vaincre la dépression. Au cours d’une séance classique, les professionnels de santé aident les personnes à valoriser le côté positif de la vie et à délaisser le négatif, qui nuit à la bonne santé mentale.

Une personne âgée atteinte de dépression exprime souvent des symptômes qui peuvent être liés au vieillissement (lassitude, fatigue, manque de motivation ou de concentration). Pourtant, la dépression peut être réelle. Il est donc important de connaître les symptômes afin de réagir rapidement et adéquatement. L'écoute, le dialogue et l'ouverture d'esprit sont les clés et il ne faut en aucun cas les négliger.