Réseau Voisin-âge pour créer du lien autour des personnes âgées

Réseau Voisin-âge pour créer du lien autour des personnes âgées

Sommaire

    Lutter contre l'isolement des personnes âgées est un enjeu majeur de la société. De nombreuses solutions sont aujourd'hui mises en place pour lutter contre ce fléau qui favorise bien souvent la dépression et d'autres maladies dégénaratrices. Le réseau Voisin-âge permet de créer du lien autour des personnes âgées d'un quartier. Un lien est alors maintenu en rendant visite aux personnes isolées, en jouant avec elles, en se promenant avec elles, etc. Zoom sur cette outil mis à disposition des voisins.

    Paru dans www.nantes.fr le 29/06/2016 : http://bit.ly/2a6fRrQ

    Prendre le temps de rencontrer et connaître ses voisins amène souvent de belles relations. Créer du lien autour des personnes âgées du quartier, c'est l’objectif du réseau Voisin-âge.

    Germaine Casseron attend toujours avec impatience la visite de Véronique Gauche. Ensemble elles papotent, jouent au scrabble, se promènent un peu. « J’aime recevoir de la visite car je ne sors plus beaucoup », explique Germaine. « Véronique m’a emmené chez des amies que je ne voyais plus depuis longtemps, c’est précieux. » Les deux femmes font partie du réseau Voisin-âge, une plateforme créée par les Petits frères des pauvres pour créer du lien intergénérationnel dans les quartiers.

    « Voisin-âge n’est pas une association, les personnes ne viennent pas y faire du bénévolat, c’est juste un outil pour recréer des liens de voisinage autour des personnes âgées » précise Pandolfo Giovanni, le fondateur et coordinateur du réseau. « Les voisineurs veillent sur les voisinés et inversement. S’il y a un problème de santé, d’autonomie ou autre, il y a des partenaires (CCAS, Clic…) pour prendre le relais. »

    Enclencher une dynamique de voisinage

    Quand Véronique est arrivée à Nantes Sud, elle ne connaissait personne. Devenir voisineuse lui a permis de rencontrer Germaine et Valentine. « Je n’ai plus mes parents et mes beaux-parents depuis longtemps et j’aime parler avec les personnes âgées. »

    Dans la charte qu’ils signent, les voisineurs s’engagent à avoir au moins deux contacts par mois avec leur voisiné mais cela peut rapidement devenir davantage. Coup de téléphone, visite d’un musée, baby-sitting, carte postale pendant les vacances, mise en relation avec un ami, chaque binôme construit sa relation. « L’objectif est d’enclencher une dynamique, de créer un réseau de quartier avec les contacts de chacun, ajoute Pandolfo Giovanni. Voisin-âge n’est pas amené à être pérenne, si les relations sortent et continuent hors de Voisin-âge c’est très bien. »

    Pour en savoir plus : https://www.voisin-age.fr/