Mieux vieillir chez soi grâce à la téléassistance : un service qui se développe

Mieux vieillir chez soi grâce à la téléassistance : un service qui se développe

Sommaire Afficher

Avec l’augmentation de l’espérance de vie de 11 ans et le souhait de la grande majorité des seniors de rester vivre à domicile, la téléassistance est une solution de plus en plus recourue par les familles des personnes âgées pour assurer la sécurité de leur proche. Ils sont aujourd’hui près de 600 000 seniors français à bénéficier de ce service. Si ce dispositif a connu un essor remarquable ces dernières années, c’est parce que les besoins ont considérablement augmenté. Face à cela, le service s’est aussi développé.

Outre le fait que les offres de téléassistance fleurissent sur le marché, il y a eu aussi une amélioration de la qualité des services avec l’introduction de la technologie via les objets connectés et des nouvelles normes.

La téléassistance, c’est quoi ?

Plus l’âge avance, plus la santé devient fragile et plus les risques de chuter ou de faire un malaise augmentent. Pour protéger les seniors contre ces risques, notamment ceux qui ont choisi de vieillir à domicile et qui vivent seuls, les services de téléassistance ont été créés.

Lancés au milieu des années 70, ces services permettent aux personnes âgées, handicapées ou dépendantes de bénéficier d’une aide à distance en cas de problème rencontré dans la vie quotidienne (chute, malaise, détresse…). Pour cela, ils doivent porter, le plus souvent sur leur poignet ou autour de leur cou, un objet connecté sous forme de collier, bracelet, montre, médaillon ou pendentif. Ce dernier est relié à un boîtier connecté à la ligne téléphonique.

En cas d’incident, le senior doit appuyer sur le bouton d’alerte qui se trouve sur l’objet. Il entrera alors en relation avec un conseiller travaillant dans une plateforme d’écoute. Ce dernier va analyser la situation et prévenir la personne ou le service susceptible d’apporter l’aide ou le secours adapté à la situation. Celui-ci peut être l’aidant, les pompiers, les urgences, un médecin… Les services de téléassistance sont disponibles 24h/24 et 7j/7.

La téléassistance permet aux personnes âgées de conserver une certaine autonomie malgré la réduction des capacités physiques liées à l’âge.

Comment fonctionnent les services de téléassistance ?

Le fonctionnement de la téléassistance comprend trois volets : le fonctionnement technique, le fonctionnement administratif et le fonctionnement opérationnel.

Le fonctionnement technique de la téléalarme

Pour bénéficier de la téléassistance à domicile, l’installation d’un matériel spécifique est nécessaire. Ce dernier se compose de deux éléments :

  • Un boîtier relié au centre opérateur de la société de téléassistance : la communication est assurée par le réseau téléphonique ou GPRS. Le boîtier est équipé d’un micro haut-parleur pour permettre à l’utilisateur et à la centrale d’écoute de communiquer à distance.
  • Un émetteur-récepteur sous forme de bracelet, pendentif ou montre relié à la centrale d’écoute et porté en permanence par l’usager. Il est équipé d’un bouton d’appel d’urgence qui permet de déclencher l’alarme et d’entrer en relation avec la plateforme d’écoute en cas de chute, de malaise ou autres soucis.

Certaines offres de téléassistance peuvent inclure d’autres options comme un détecteur de fumée et de gaz ou un détecteur de température et d’inondation. Selon la société de télésurveillance choisie, l’intervention d’un technicien pour installer le matériel au domicile de l’utilisateur peut être incluse dans l’offre.

Le fonctionnement administratif de la téléassistance

Un senior qui souhaite bénéficier d’une offre de téléassistance doit souscrire un abonnement auprès d’une entreprise qui propose ce service. L’abonnement peut être par mois, par trimestre ou par an. Le coût de l’abonnement est différent d’une entreprise à l’autre. Celui-ci peut être pris en charge par l’Allocation personnalisée d’autonomie et les aides des caisses de retraite.

Aide à domicile pour personne âgée : qui peut y prétendre ? Quelles démarches ? Quelles sont les aides financières existantes ?

Lors de la souscription, l’usager doit remplir un dossier et fournir un certain nombre d’informations pour la bonne gestion de l’alarme. On lui demandera entre autres son nom, son prénom, ses spécificités médicales et le nom de trois personnes à contacter en cas de problème. Il peut s’agir d’un membre de la famille, d’un ami ou d’un voisin.

Avant de signer un contrat de téléassistance, il convient de bien vérifier les clauses de celui-ci : le coût de la prestation, la durée de l’engagement, la durée d’intervention de la société en cas de panne, les conditions de résiliation, les frais d’installation et de maintenance…

Le fonctionnement opérationnel de la téléassistance

En cas de problème tel qu’une chute ou un malaise, le senior doit appuyer sur le bouton d’appel d’urgence. Le boîtier émettra une alarme vers la centrale d’écoute reliée. Le téléopérateur entrera en contact avec lui afin de lui demander ce qui se passe. S’il s’agit d’une erreur à cause d’une mauvaise manipulation, il clôturera l’alarme. Si au contraire, l’alerte est réelle, il va évaluer l’urgence de la situation. S’il s’agit d’une situation non urgente ou non dangereuse, il va contacter les personnes à prévenir en cas de souci inscrites dans le dossier. S’il s’agit d’une urgence vitale, l’intervention des secours est déclenchée.

Vers l’amélioration des services de téléassistance

Les services de téléassistance existent depuis une quarantaine d’années. Depuis, ils n’ont cessé de se développer et de se moderniser. Fini l’image traditionnelle liée au médaillon ou au bracelet d’urgence porté sur soi. La téléassistance a connu une réelle mutation avec les avancées technologiques. Les offres de téléassistance intègrent de plus en plus des solutions innovantes, telles qu’un détecteur automatique de chute, la géolocalisation, la téléassistance mobile, le détecteur de fumée connecté, etc.

Par ailleurs, la téléassistance n’est plus associée à l’image négative de la fin de vie. Grâce aux nouvelles technologies, les offres s’adaptent de plus en plus aux besoins de chacun. La téléassistance est devenue une solution de sécurité efficace qui permet aux personnes âgées et à leurs familles d’être rassurées même en choisissant la solution du maintien à domicile.

L’essor du dispositif de téléassistance ne peut être dissocié de l’amélioration des équipements dédiés au maintien à domicile, tels que la possibilité de remplacer la baignoire par une douche seniors, l’installation d’un monte-escalier pour faciliter les déplacements dans le logement, etc. Ces différentes solutions qui sont aujourd’hui proposées par des sociétés spécialisées comme Indépendance Royale, en association avec la téléassistance, permettent effectivement aux seniors de vieillir à domicile en toute sécurité et aux familles d’avoir l’esprit tranquille.

A tout ceci, il faut ajouter l’amélioration de la qualité du service de téléassistance. Outre les efforts fournis par les entreprises elles-mêmes, une nouvelle certification Afnor renforce aussi la qualité des offres de téléassistance. Il s’agit de la norme « Service téléassistance au domicile ». Les entreprises qui souhaitent accéder à cette norme seront évaluées sur un certain nombre de points, dont la qualité de l’écoute et de l’assistance, la qualité du matériel, la disponibilité 24h/24 et 7j/7, la réactivité, l’existence d’un appel de contrôle après l’intervention, la maintenance des appareils et la transparence des contrats et factures.

Cette norme prévoit aussi des conditions d’engagement et de résiliation plus flexibles. La résiliation en cas de décès de l’abonné, d’entrée en maison de retraite ou de déménagement doit être gratuite. La durée de l’engagement ne doit pas non plus dépasser les 12 mois.