Que faire en attendant une place en maison de retraite ? 6 conseils pour s’y préparer

Que faire en attendant une place en maison de retraite ? 6 conseils pour s’y préparer

Sommaire Afficher

Avec l'âge, certaines personnes peuvent souffrir d'une altération de leurs facultés physiques ou psychiques, pouvant aboutir à une perte d'autonomie. Un hébergement en maison de retraite peut alors s'avérer nécessaire pour permettre au senior dépendant de bénéficier des soins et de l'accompagnement adaptés. Or, il faut parfois attendre des semaines, voire des mois avant qu'une place se libère en EHPAD. La personne âgée et ses proches peuvent alors se demander que faire en attendant de trouver une place en maison de retraite

Accueil de jour, adaptation du logement, soins à domicile... Plusieurs solutions existent pour soulager le travail des aidants et permettre aux seniors d'attendre dans les meilleures conditions.

1 - Effectuer une demande d'hébergement en urgence dans un EHPAD

Un hébergement d'urgence en Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) peut parfois s'avérer nécessaire. Les démarches à effectuer sont les suivantes :

  • réaliser une sélection des différents établissements près de chez vous en fonction de vos critères (situation géographique, tarifs, accompagnement, etc.) ;
  • vous renseigner sur les places disponibles en contactant les structures choisies. Il est également recommandé de les visiter ;
  • déposer votre demande d'admission : le dossier peut être téléchargé en ligne sur le site du Service Public ou retiré auprès des services du Département ou du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de votre lieu d'habitation ;
  • effectuer des demandes d'aide au financement pour l'hébergement en maison de retraite.

Dans certains cas, comme après une hospitalisation, un hébergement temporaire dans un établissement d'accueil médico-social peut être envisagé.

En outre, un hébergement temporaire en EHPAD est possible dans certaines situations :

  • départ en vacances des aidants ;
  • situation de fragilité du senior ;
  • retour d'hospitalisation ;
  • etc.

Pour demander un hébergement en urgence, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de l'établissement.

2 - L'accueil de jour en Établissement pour Personnes Âgées Dépendantes

Des services d'accueil de jour peuvent être des structures autonomes ou faire partie d'un EHPAD ou d'un hôpital gériatrique.

Réservé aux personnes âgées dépendantes dont l'état de santé nécessite un accompagnement quotidien, l'accueil de jour présente plusieurs avantages pour les aidants :

  • alléger leur travail ;
  • avoir accès à des professionnels et leur faire part de leurs interrogations ;
  • être en contact avec d'autres aidants familiaux dans la même situation.

Par ailleurs, il permet à la personne âgée :

  • de bénéficier d'un accompagnement adapté ;
  • de préserver des liens sociaux en sortant de son domicile ;
  • de pratiquer des activités adaptées à son état de santé, comme des exercices de stimulation cognitive visant à retarder ou à limiter l'apparition de certains symptômes liés aux troubles cognitifs ;
  • demeurer à son domicile le plus longtemps possible une partie du temps.

Enfin, certains services d'accueil de jour sont destinés à recevoir uniquement les personnes âgées atteintes d'une maladie neurodégénérative comme la maladie d'Alzheimer.

Pour bénéficier d'un accueil de jour, il vous faudra contacter l'établissement et compléter un dossier d'admission. Pour les personnes atteintes d'une maladie neurodégénérative, un diagnostic devra, dans la plupart des cas, d'abord être posé par un neurologue.

3 - Adapter le domicile de la personne en attendant une place en maison de retraite

Adapter le domicile à la perte de mobilité est une priorité pour les personnes âgées dépendantes.

En attendant de trouver une place dans une structure de soins, il est possible de louer des équipements afin de sécuriser le lieu de vie et d'améliorer l'accessibilité des équipements du domicile, comme un lit médicalisé ou encore un fauteuil roulant.

D'autres aménagements peuvent être effectués dans le logement du senior :

  • des tapis antidérapants dans la salle de bain ;
  • un siège de douche ;
  • des barres de maintien ;
  • etc.

Certains de ces équipements peuvent faire l'objet des aides financières comme l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) ou d'un remboursement par l'Assurance Maladie.

4 - Faire appel aux services d’une aide à domicile en urgence

Un senior fragilisé peut avoir besoin d'aide pour réaliser des actes de la vie quotidienne, faire le ménage, préparer les repas, etc.

En attendant une place en maison de retraite, il est alors possible d'alléger le travail des aidants en s'adressant à une aide à domicile.

Sous certaines conditions, des aides financières peuvent être attribuées, notamment :

  • l'APA ;
  • les aides des caisses de retraite ;
  • le crédit d'impôt pour l'emploi à domicile.

5 - Bénéficier de soins infirmiers à domicile

Aide à la toilette, l'habillage, soins médicaux… L'état de santé de la personne peut nécessiter des soins infirmiers. Il est alors possible de faire appel à :

  • une infirmière libérale : dans la plupart des cas, l'Assurance Maladie vous rembourse 60 % des frais liés à la consultation et les 40 % restant sont à votre charge ou remboursés par votre mutuelle ;
  • un SSIAD (Service de Soins Infirmiers à Domicile) : il fait intervenir des infirmiers et des aides-soignants diplômés d'état à domicile. Il est réservé aux personnes âgées de 60 ans et plus en perte d'autonomie ou malades, aux personnes handicapées ou atteintes d'une maladie chronique. L'intervention est entièrement remboursée par l'Assurance Maladie et aucuns frais ne sont à avancer ;
  • un Centre de Soins Infirmiers (CSI ) : ils font intervenir des infirmiers diplômés d'état salariés qui peuvent consulter sur place ou à domicile.

6 - Se renseigner sur les aides pour les maisons de retraite

Certaines subventions peuvent participer à financer le coût de l'hébergement en maison de retraite.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Attribuée et versée par le Département, l'APA est réservée aux seniors dépendants de plus de 60 ans évalués en GIR 1 à 4 selon les critères de la grille AGGIR.

Le montant attribué dépendra du niveau de dépendance du senior ainsi que du tarif dépendance de l'établissement.

Pour effectuer une demande d'APA, vous devez contacter les services de votre département.

L’aide sociale

Elle sert à couvrir une partie des dépenses liées aux frais d'hébergement. Elle concerne les personnes dépendantes de 65 ans et plus aux revenus modestes.

Cette aide peut être attribuée aux résidents des maisons de retraite habilitées à l'aide sociale ou si la personne âgée occupe l'établissement depuis 5 ans minimum.

Vous pouvez adresser votre demande à la mairie ou au CCAS le plus proche de chez vous. C'est ensuite le Conseil départemental qui décidera de l'attribution et du versement de l'aide.

L’Allocation Personnalisée de Logement (APL)

Accordée sous conditions de ressources, l'APL est versée par la caisse d'Allocations Familiales (CAF) ou par la Mutualité Sociale Agricole (MSA) selon le régime social de la personne. Elle permet d'alléger les frais liés à l'hébergement uniquement.

La réduction d’impôts

Une réduction d'impôts peut être accordée pour les dépenses liées à l'hébergement et à la dépendance. Elle est applicable aux dépenses effectives, aides financières déduites. Elle peut être attribuée uniquement si les frais d'hébergement et de dépendance sont à la charge de la personne.

L’Aide Sociale à l'Hébergement (ASH)

Versée par le Conseil départemental sous conditions de ressources, l'ASH est réservée aux personnes âgées résidant en maison de retraite. Elle a pour objectif d'éviter un maintien à domicile dû à un manque de moyens financiers.

Elle concerne les personnes âgées de plus de 65 ans ou aux personnes handicapées résidant en :

  • résidence autonomie ;
  • EHPAD ;
  • unité de soins longue durée (USLD).

En attendant qu'une place se libère en maison de retraite, il est avant tout essentiel de préparer la personne âgée à sa nouvelle vie, de la soutenir moralement et de l'aider à préserver le lien social.