Aller au contenu principal
aides au financement scooter électrique

Les aides au financement pour acquérir un scooter senior

Les scooters électriques sont véritablement une solution à destination des seniors et des personnes en situation de handicap. En effet, avec l’âge, parcourir certaines distances peut devenir trop fatigant. Au quotidien, des douleurs musculaires peuvent également vous handicaper dans vos déplacements.

Ces véhicules ont été spécialement conçus pour améliorer votre autonomie et retrouver votre mobilité. Faire vos courses, vous promener, rendre visite à vos proches ou encore faire des activités ne seront plus une contrainte.

Seulement, ce type d’équipement représente un certain budget. Quand on sait qu’un modèle neuf coûter entre 400 et 3 000 euros, il est judicieux de se renseigner sur les aides au financement.

La mobilité des seniors étant un vrai sujet en France, quelles sont les aides financières que vous pouvez obtenir pour amortir cette dépense ?

Sommaire
  1. Solution de mobilité : en quoi un scooter pour senior est idéal ?
  2. Scooter électrique : qu’est-ce qui justifie les prix ?
  3. Quelles sont les aides financières pour amortir les frais d’un scooter senior ?

Solution de mobilité : en quoi un scooter pour senior est idéal ?

Muni de 3 roues au minimum, le scooter est un moyen de locomotion totalement adapté aux seniors. Propulsé à l’aide d’un moteur électrique fonctionnant sur batterie, vous profitez d’un véhicule sécurisé à la vitesse régulée. Selon les marques et les modèles, vous accédez à des fonctionnalités qui augmentent le confort de l’appareil : ajout de paniers pour transporter vos affaires, porte-canne, porte-déambulateur ou encore porte-bouteille d’oxygène.

Scooter senior : quelle utilisation ?

Ils sont capables d’effectuer des trajets en intérieur, de franchir des obstacles, mais aussi d’emprunter des routes, des trottoirs ou encore des chemins.

On recense 3 catégories de scooters électriques :

  • Le fauteuil roulant de classe A : ce scooter, plus compact, est idéal pour ne pas encombrer votre maison lorsque l’appareil est inutilisé. En outre, ils sont souvent d’une très grande maniabilité pour effectuer des virages serrés dans votre intérieur ou passer facilement dans des lieux étroits. Dans sa conception, ce type de véhicule n’est pas obligé de franchir des obstacles. Leur tarif est souvent plus abordable et leur dimension est inférieure à un modèle tout terrain.
  • Le scooter de classe B : ce véhicule doit pouvoir effectuer des trajets en intérieur comme en extérieur et est souvent de petite taille. Il est cependant plus robuste avec des pneus anti-crevaison pour assurer les déplacements en extérieur. Par ailleurs, des fabricants développent ces modèles en version pliable et ultra légère afin de pouvoir les transporter en voiture, en avion ou en train.
  • Le véhicule de classe C : complètement adapté pour un usage extérieur, ce scooter doit pouvoir effectuer de longues distances et franchir les obstacles. Plus robuste, ce type de scooter électrique est nécessairement plus encombrant. Il est également capable de supporter des charges plus élevées.

Ces véhicules sont une solution sûre puisque toute leur conception est pensée pour sécuriser l’utilisateur. À savoir que certains modèles nécessitent d’avoir un permis de conduire. Cependant, certains spécialistes commercialisent des scooters haut de gamme qui ne nécessitent aucun permis, si ce n’est de maîtriser le code de la route pour votre propre sécurité.

Le saviez-vous ? Comme ce véhicule circule sur les routes, il faut obligatoirement l’assurer. Le coût de l’assurance variera selon la compagnie et les garanties incluses dans votre contrat.

Scooter électrique : qu’est-ce qui justifie les prix ?

La conception des scooters électriques, qu’ils soient de 3 ou 4 roues, est règlementée par la norme européenne NF EN 12184. Ce sont de vraies avancées technologiques qui doivent répondre à des critères strictes de sécurité, de robustesse et d’ergonomie.

Il existe de nombreux modèles de scooters électriques qui présentent des caractéristiques différentes et dont les prix varient tout autant. La charge que le véhicule peut supporter, la distance qu’il peut effectuer ou encore sa robustesse face aux intempéries sont tant de critères qui différencient ces véhicules. Ainsi, mieux vaut se renseigner sur le poids de l’appareil et sa charge utile (exprimée en kilos), ainsi que sa motricité.

En général, les scooters peuvent supporter un poids entre 115 et 160 kilos. Selon les modèles, la charge peut être de plus de 200 kilos. Quant à leur vitesse, elle est généralement comprise entre 6 et 9 km/h. Concernant la durée du trajet, selon la gamme et la marque, ils peuvent effectuer entre 10 et 50 km en toute autonomie. Certains fabricants développent des appareils qui peuvent effectuer des trajets de 100 km.

Des critères comme la taille des roues, les suspensions du scooter et le traitement anti-crevaison des pneus permettent d’amortir les chocs et de réduire les vibrations. Ainsi, selon les fonctionnalités du scooter, les tarifs vont être différents.

Il y a toutefois certaines caractéristiques qui sont obligatoires et dont les fabricants ne peuvent pas faire l’impasse. On peut citer la présence d’un siège, d’une plateforme repose-pieds sur laquelle le fauteuil est fixé, d’un système de frein et d’éclairage, de commandes pour contrôler l’appareil, d’accoudoirs et d’un mode de propulsion par moteurs électriques. En outre, la charge des batteries ne doit pas excéder 12 heures de temps de rechargement.

Quelles sont les aides financières pour amortir les frais d’un scooter senior ?

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de votre lieu de résidence peut prendre une partie des frais à sa charge. Quelques conditions toutefois :

  • Être déclaré comme ayant une limitation sévère de l’activité de marche et être dans l’incapacité d’utiliser un fauteuil roulant classique (à propulsion manuelle).
  • Obtenir une ordonnance de votre médecin généraliste précisant que vous avez besoin d’un scooter PMR.
  • Le fournisseur du scooter électrique prendra RDV dans un centre hospitalier pour juger de vos capacités. Suite à quoi, un certificat sera délivré et à communiquer à votre CPAM.

Généralement, l’entreprise qui commercialise le scooter envoie un expert pour vous rendre visite à votre domicile. Il sera le plus à même de déterminer le modèle le plus adéquat. La CPAM peut prendre en charge la moitié du prix de votre équipement. Vous pouvez vous renseigner auprès d’autres organismes pour obtenir un complément, comme votre mutuelle, la CAF, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (M.D.P.H) ou votre contrat d’assurance si vous avez été victime d’un accident.

Bon à savoir : mieux vaut vous rapprocher du fournisseur pour connaître la liste des modèles pris en charge par la Sécurité Sociale. En effet, la CPAM ne propose pas nécessairement une prise en charge sur l’ensemble des scooters électriques commercialisés. Par ailleurs, la Sécurité Sociale verse un remboursement, vous devrez intégralement avancer les frais avant de percevoir une aide des caisses.

 Aller plus loin : les modèles de scooter électrique senior d'Indépendance Royale.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Vu à la TV
Vu à la TV
et dans la presse
NF Service
Entreprise française
certifiée NF Service
Silver Culture
Créateur du fonds de
dotation Silver Culture
Recommandation
Recommandé par 16 000
professionnels de santé
Expérience
+ de 15 ans d'expérience
à votre service
Retour en haut
Être rappelé Vos avis