Tapis antidérapant pour personnes âgées : quelles sont les solutions pour limiter le risque de chute

Tapis antidérapant pour personnes âgées : quelles sont les solutions pour limiter le risque de chute

Sommaire Afficher

Les chutes représentent la première cause de décès chez les seniors de 65 ans et plus, et 70 % d'entre elles se déroulent au domicile de la personne. Prévenir ce risque est donc essentiel pour garantir la sécurité et favoriser le maintien à domicile des aînés. Si un tapis antidérapant se révèle être une solution adaptée pour limiter le danger, d'autres équipements antiglisse existent.

Pourquoi utiliser un tapis antidérapant ? Quel matériel choisir ? Quelles sont les alternatives au tapis pour prévenir les glissades au domicile des seniors ? Nous vous aidons à faire votre choix.

Quels sont les avantages des tapis antidérapants pour personnes âgées ?

Troubles de l'attention, perte de l'équilibre, réduction de la masse musculaire… Les risques de tomber chez soi et de se blesser augmentent avec l'âge. En vieillissant, les conséquences de ses chutes deviennent de plus en plus graves et peuvent nécessiter une hospitalisation et, dans certains cas, s'avérer mortelles.

En outre, on estime qu’un tiers des seniors âgés d'au moins 65 ans tombe au moins une fois dans l'année.

Il devient alors indispensable de sécuriser le logement des plus de 65 ans afin de limiter les risques. Les tapis anti-chutes constituent une solution efficace pour sécuriser les différentes pièces de la maison. En outre, un tapis a également l'avantage d'amortir l'impact de la chute si celle-ci a lieu.

Par ailleurs, les fabricants ont réalisé des progrès en matière de confort et d'esthétisme. Il existe en effet de nombreux modèles de tapis antidérapants adaptés aux besoins des personnes.

Les différents types de tapis antidérapants

Des tapis antiglisse existent pour toutes les pièces de la maison.

Des tapis de bain antidérapants pour la salle de bains

Presque la moitié des accidents domestiques ont lieu dans la salle de bains. En effet, un sol mouillé et glissant constitue un facteur de risque important. Lorsque l'accessibilité et la sécurité des équipements de la salle d'eau ne sont pas garanties, les seniors peuvent avoir besoin d'aide pour faire leur toilette et perdent ainsi leur autonomie.

Alliant confort et sécurité, un tapis antidérapant contribue à sécuriser la pièce et à faciliter l'accès au matériel (douche, lavabo, baignoire). Il favorise ainsi le maintien à domicile en permettant aux seniors de préserver leur autonomie et leur intimité le plus longtemps possible.

Il existe différents types de tapis antidérapants pour la salle de bains selon les attentes de la personne :

  • le tapis de douche ou de bain : ce tapis antiglisse est doté d'une face équipée de ventouses qui adhèrent au fond de la baignoire ou de la douche. Un côté doux, en contact avec les pieds, assure un bon confort d'utilisation. Généralement en caoutchouc, ce tapis est également facile à entretenir. En prévention, il peut être placé à l'extérieur de la baignoire. Des études ont montré qu'un tapis en caoutchouc de 4 mm est capable de réduire l'impact d'une chute de 50 % ;
  • les tapis pour l'extérieur de la douche : des tapis antidérapants permettent également de sécuriser le sol de la salle de bains autour du lavabo et à la sortie de la douche. Plus doux que les tapis en caoutchouc, ils sont, la plupart du temps, conçus dans une matière absorbante et agréable au toucher et équipés d'un dessous en latex qui adhère au sol de la salle de bains.

Les tapis antidérapants pour les autres pièces de la maison

Le risque de chuter chez les seniors est bien présent dans toutes les pièces de la maison. C'est pourquoi plusieurs types de tapis antidérapants sont conçus pour diminuer les risques tout en s'adaptant aux besoins de la personne âgée :

  • un tapis antidérapant dans la cuisine : la cuisine est également une pièce exposée aux éclaboussures. Placer un tapis antiglisse sous l'évier ou sous le lave-vaisselle permet de réduire les risques. Par ailleurs, depuis quelques années, des modèles déco en vinyle allient esthétisme et aspect pratique ;
  • des tapis antidérapants pour les autres pièces de la maison : placés dans la chambre au pied du lit ou dans le salon devant le canapé ou le fauteuil, ils améliorent la sécurité des personnes à mobilité réduite en diminuant le risque de glissade.

Quelles autres solutions pour réduire le risque de chute ?

Le tapis de sol antidérapant s'avère efficace pour éviter de glisser. Cependant, d'autres solutions permettent également de rendre le sol de votre domicile moins glissant.

Les revêtements de sol antidérapants

Plusieurs types de revêtements de sol permettent de réduire les risques de chute :

  • les planchers antidérapants : ils peuvent être installés dans toutes les pièces du domicile (chambre, salon, cuisine, etc.). Fabriqué en PVC, vinyle, linoléum ou encore liège, ce type de revêtement antidérapant a l'avantage de s'adapter aux besoins de la personne et se révèle facile à poser et à entretenir. Il possède également des qualités esthétiques et offre une grande variété de choix ;
  • le carrelage antidérapant : de texture plus rugueuse qu'un carrelage classique, un carrelage antiglisse est particulièrement adapté aux pièces de la maison exposées aux projections d'eau, telles que la salle de bains. Il convient notamment aux sols des douches à l'italienne. Aussi simple à entretenir qu'un carrelage classique, il a également des atouts esthétiques ;
  • les revêtements de sol en fibre naturelle : résistants et décoratifs, le jonc de mer ou le coco par exemple permettent de limiter les chutes grâce à leurs propriétés antiglisse ;
  • la moquette : dans la chambre à coucher par exemple, la moquette est à la fois antidérapante, confortable et chaleureuse.

Les autres solutions antidérapantes

D'autres possibilités permettent de rendre les sols moins glissants et, ainsi, de sécuriser le logement des seniors :

  • les bandelettes antidérapantes : présentées sous forme de bandelettes adhésives rugueuses, elles peuvent être posées à la sortie du bain, dans les escaliers, dans la cuisine, etc. ;
  • le ruban adhésif antiglisse : pratique et facile à poser, il est conçu pour sécuriser les escaliers. Il se place sur les marches afin de les rendre moins glissantes grâce à sa texture rugueuse. Certains modèles sont équipés d'une bande réfléchissante pour sécuriser l'accès aux escaliers dans l'obscurité ;
  • les sprays anti-chute : vaporisé sur le carrelage, un spray antidérapant rend le sol légèrement rugueux. Il est particulièrement adapté à la salle de bains et la cuisine. Une vaporisation peut tenir plusieurs années et l'entretien de votre carrelage reste le même ;
  • les sprays antidérapants pour tapis : ils sont à vaporiser sous le tapis du salon ou sous la descente de lit par exemple. Ils permettent au tapis d'adhérer au sol et ainsi d'éviter de glisser lorsque l'on marche dessus.

Si les tapis ou les revêtements antidérapants permettent de limiter les chutes, d'autres équipements, tels que les barres de maintien, un siège de douche ou encore une baignoire à porte contribuent également à sécuriser le logement de nos aînés.