Accessibilité du logement senior

Accessibilité du logement senior

Sommaire Afficher

En France, la part des personnes âgées de plus de 65 ans représentait 20,5 % de la population au 1er janvier 2020. On estime leur nombre à 20 millions d'ici à 2030. Si l'espérance de vie en France est de 82 ans en moyenne, tous sexes confondus, il devient impératif de penser à conserver son autonomie le plus longtemps possible. En effet, avec une population de plus en plus dense et qui vit de plus en plus longtemps, obtenir une aide extérieure sera plus compliqué dans les années à venir.

Penser à son autonomie ne signifie pas seulement conserver la santé. Cela signifie adapter son domicile à cette nouvelle étape de la vie.

Comment aménager son domicile pour le rendre accessible aux seniors ?

L'adaptation du logement pour les personnes âgées et personnes à mobilité réduite

L'accessibilité d'un logement pour une personne âgée ou à mobilité réduite n'est pas toujours adaptée à la perte d'autonomie. Parfois, des travaux d'adaptation s'imposent pour apporter de nouveaux équipements pensés pour le quotidien des personnes à mobilité réduite.

La salle de bains

La salle de bains est l'une des pièces qui présente le plus de risques pour la sécurité du senior. De fait, 46 % des chutes annuelles y ont lieu.

Sols glissants, baignoire à enjamber, difficultés à entrer dans la douche, etc. le nombre d'obstacles d'une salle de bains est important. C'est pourquoi, c'est l'une des pièces à prioriser lors de l'aménagement de la maison.

On privilégiera la douche senior à l'italienne pour rendre la toilette accessible. Son entrée de plain-pied permet aux seniors et personnes en situation de handicap d'entrer dans la douche même avec des aides à la marche.

Sur le sol de la salle de bains, il est recommandé d'installer un revêtement antidérapant pour limiter le risque de chute et de blessure.

D'autres équipements viennent agrémenter une douche à l'italienne, afin de toujours faciliter la toilette aux seniors. Ainsi, il est possible d'intégrer un siège de douche rétractable et une barre d'appui pour réduire la fatigue et prévenir les pertes d'équilibre.

Les barres d'appui

Les barres d'appui sont des indispensables si l'on veut aménager son logement. Elles permettent de prendre appui et de se maintenir à certains endroits de la maison qui demande un effort physique à la personne, notamment pour se lever ou s'asseoir.

La pièce de vie

La salle à manger est l'une des pièces de la maison où l'on passe le plus de temps. C'est pourquoi, il est important de l'aménager pour y vivre paisiblement sa retraite sans se soucier des risques de chute.

Les aménagements d'une pièce de vie ne sont pas particulièrement onéreux, sauf si l'on engage des travaux de réfection des sols ou d'électricité. La pièce de vie doit être dégagée, aucun superflu ne vient surcharger les passages : les plantes ou les guéridons n'ont plus leur place.

Les passages doivent être larges et sans obstacles, c'est pourquoi il faut veiller à fixer les tapis au sol ou à les retirer. Ils sont propices aux chutes, au même titre que les fils électriques ou les rallonges qui traînent sur le sol. Il est préférable de fixer au mur les fils, de préférence à la hauteur de la personne pour l'accessibilité de la prise et éviter qu'elle ne se baisse.

La luminosité

Les personnes âgées ont besoin d'une grande luminosité en raison de la vue qui baisse. Afin de faciliter la vie au domicile, il est recommandé d'avoir une luminosité égale dans toute la pièce. Il faut donc veiller à éclairer le centre, mais également les coins des pièces.

Il est possible d'installer un système qui détecte la présence dans la pièce pour allumer la lumière. Ce système facilite le quotidien puisqu'il ne demande pas de déplacement jusqu'à l'interrupteur et permet de réaliser des économies d'énergie.

Afin de rendre les placards et intérieurs de meubles plus accessibles, l'installation d'une bande lumineuse à détection de mouvements permet d'éclairer un renfoncement sombre.

Les escaliers

Accéder à l'étage de son domicile peut s'avérer compliquer lorsque les marches représentent des obstacles. Des solutions permettent de rendre ces marches plus accessibles.

Un monte escalier est un fauteuil électrique qui permet, d'emmener la personne âgée à l'étage, ou de la faire redescendre en toute sécurité. Il suffit de s'asseoir et de presser le bouton sur la télécommande.

Si vous n'avez que quelques marches, qui ne nécessitent pas l'installation d'un monte escalier, une rambarde de chaque côté des marches est indispensable pour sa sécurité. Pour marquer les repères dans l'espace, il est faisable d'ajouter une bande LED lumineuse au niveau de la contremarche. Un système de contraste de couleurs entre marches et contremarches permet de renforcer cette différence.

La technologie et la domotique

Les aménagements des logements de senior ont pour but de faciliter le quotidien. Si certains aspects demandent de réaliser des travaux, d'autres font appel à la technologie.

Ainsi, il est désormais possible de programmer la fermeture de ses volets ou de demander à haute voix l'augmentation du chauffage ou d'éteindre les lumières dans la pièce voisine. Ces installations intelligentes sont de plus en plus accessibles à tous. Cela permet à la personne âgée de vivre plus simplement notamment sans se soucier de certains aspects du quotidien.

Enfin, les personnes âgées et leurs proches optent pour la téléassistance. La personne est équipée d'un pendentif doté d'un bouton. Par simple pression, la personne âgée peut faire appel à une assistance vocale en cas de chute ou de problème. Un opérateur entre en contact avec le senior et établit un premier bilan. L'opérateur fera appel, soit à un proche de la personne en cas de problème mineur, soit aux services d'urgences de santé en cas de problème majeur.

Financer les travaux d'adaptation

Réaliser des travaux pour l'adaptation du logement au vieillissement représente un certain coût. L'état met à la disposition des ménages différentes aides financières, sous conditions, pour encourager les personnes âgées à adapter leurs logements à la perte d'autonomie et au handicap.

Le crédit d'impôt

Il est possible d'obtenir des crédits d'impôt pour effectuer des travaux d'équipement du domicile :

  • taux du crédit d'impôt : 25 % du montant des dépenses ;
  • pour une personne seule : dépenses plafonnées à 5 000€ ;
  • pour un couple avec imposition commune : plafond de dépense à 10 000€.

Certaines conditions sont indispensables pour pouvoir bénéficier de cette aide de l'Etat :

  • effectuer des travaux d'adaptation du logement dans le cadre de la perte d'autonomie ;
  • être propriétaire du logement concerné ;
  • faire réaliser les travaux par une seule entreprise ;
  • les travaux doivent être facturés avant le 31 décembre 2023.

Les aides de l'ANAH

L'Agence Nationale de l'Habitat participe aux travaux d'aménagement du logement. Dans le cadre de son programme "Bien vieillir chez vous", elle accorde des aides financières aux foyers à revenus modestes :

  • revenus très modestes : aide allant jusqu'à 50% du montant total des travaux HT, plafonnée à 10 000€ ;
  • revenus modestes : aide allant jusqu'à 35 % du montant total des travaux HT, plafonnée à 7 000€.

Il faut remplir certaines conditions pour pouvoir y prétendre :

  • le logement doit être l'habitation principale ;
  • le demandeur doit être propriétaire de son logement ;
  • le logement aménagé a plus de 15 ans ;
  • attribution sous conditions de ressources.

Les aides des caisses de retraite et collectivités territoriales

Les caisse de retraite et collectivités territoriales peuvent proposer des aides pour aménager le logement d'un senior. Il s'agit de financements locaux dont les conditions d'attribution leurs sont propres. Il faut donc se rapprocher de son organisme référent pour connaitre son droit.

Il existe différentes solutions d'aménagement pour faciliter l'accessibilité du logement à un senior. Différents équipements sont finançables par l'état sous conditions. L'aménagement de certains espaces ne demande pas nécessairement d'engager de lourds travaux, des changements simples facilitent l'accessibilité au logement.