0 800 79 410
choisir une plante d’interieur depolluante pour sa maison

Choisir une plante d’intérieur dépolluante pour sa maison

L'air intérieur peut être jusqu'à 10 fois plus pollué que celui de l'extérieur. En cause, les composés organiques volatils libérés par les matériaux de construction, les bois agglomérés, le tabac, les produits d'entretien... Pour lutter contre cette pollution, l'aération de la maison est un geste indispensable, mais les plantes dépolluantes peuvent aussi nous aider. Partez à la découverte des plantes essentielles à votre bien-être et au mieux vivre.

Sommaire Afficher

Une plante d'intérieur dépolluante, c'est quoi ?

Une plante dépolluante est une plante qui a la capacité de purifier l'air. Elle absorbe ou dégrade par l'intermédiaire de ses feuilles, ses tiges ou ses racines les polluants présents dans l'air. On appelle ce mécanisme la bioépuration.

Le pouvoir dépolluant de certaines plantes est exceptionnel. Elles éliminent jusqu'à 90% des agents polluants présents dans l'air en seulement 24 h. Pour que ce processus soit le plus efficace possible, le mieux est d'utiliser plusieurs plantes d'intérieur dans une maison. On estime en moyenne qu'une plante peut assurer la dépollution de 10 m².

Toutefois, si les plantes peuvent améliorer la qualité de l'air que nous respirons, aérer un logement plusieurs minutes par jour reste indispensable à notre santé et à notre bien-être.

Pourquoi utiliser des plantes d'intérieur ?

En moyenne, nous passons 80% de notre temps à l'intérieur de bâtiments où l'air est confiné. Le manque d'aération, plus important en hiver, entraîne un excès d'agents polluants dans l'air.

Ces substances peuvent nuire à la santé en provoquant de la fatigue, des maux de tête, et à terme des maladies graves comme le cancer.

Une plante verte peut-elle aider à être en bonne santé et à mieux vivre ? Les plantes dépolluantes font l'objet de nombreuses études. Dans les années 80, la NASA a publié un rapport dans le cadre de son programme Clean air study. Depuis, les recherches sur la dépollution de l'air se sont poursuivies, notamment en France avec le projet Phyt'Air.

Les études menées pendant près de 40 ans mettent en avant plusieurs plantes intéressantes pour absorber les polluants de l'air présents dans une maison.

12 plantes dépolluantes à découvrir

La plupart des plantes dépolluantes se concentrent sur un à deux résidus toxiques. Elles peuvent agir sur d'autres polluants, mais avec moins d'efficacité.

Le mieux est donc de choisir plusieurs plantes d'intérieur dépolluantes, de variétés différentes en fonction des toxiques auxquels nous sommes exposés.

Le chlorophytum pour le monoxyde de carbone

Le chlorophytum ou plante araignée agit sur le monoxyde de carbone. Une maison avec une cheminée, un four à gaz ou un garage attenant est susceptible d'accumuler des quantités importantes de monoxyde de carbone. D'autre part, ce gaz est aussi présent dans la fumée de cigarette.

Le chlorophytum est facile à cultiver. Il peut vivre dans des pièces avec de gros écarts de température comme la cuisine ou un hall d'entrée.

Anthurium et ammoniac

L'anthurium (ou langue de feu) est la meilleure plante d'intérieur contre l'ammoniac. Ce polluant est présent dans les colorations capillaires, le tabac et les produits ménagers. Avec ses fleurs rouges, l'anthurium fait partie des plantes utilisées en décoration pour égayer une salle de séjour ou un bureau.

Philodendron et trichloréthylène

Le philodendron a de très larges feuilles qui absorbent le trichloréthylène, un cancérogène avéré, que l'on retrouve dans les peintures, les vernis et les produits d'entretien. C'est aussi une des plantes dépolluantes du formaldéhyde. Sa culture est facile. Il peut être sorti dans un jardin de mai à septembre, mais supporte de vivre en intérieur toute l'année.

Ficus et formaldéhyde

Le ficus benjamina (figuier pleureur) et le ficus elastica (arbre à caoutchouc) sont des végétaux avec un très beau feuillage vert. Le formaldéhyde est le toxique qu'ils dépolluent le mieux. Cette substance corrosive est extrêmement toxique. On la retrouve dans les meubles en bois aggloméré, la colle des moquettes et la cigarette. Les ficus ont aussi une action dépolluante sur le xylène et l'ammoniac. Ils s'épanouissent dans une pièce lumineuse.

Lierre hedera et dépollution du benzène

Cette plante absorbe le benzène des cartouches d'encre et des bougies à base de paraffine. Reconnu cancérogène, le benzène se trouve également dans la fumée de cigarette, le bois aggloméré, les peintures et les gaz d'échappement. De ce fait, une maison neuve ou en bordure de route y est plus exposée. Avec un emplacement en hauteur, le lierre hedera est très décoratif. Il s'accommode de la température ambiante et apprécie une pièce lumineuse.

Le dragonnier contre le xylène

Le dragonnier (dracaena) est une des plantes les plus efficaces contre le xylène qui sert de solvant en peinture, mais que l'on trouve aussi dans le goudron. Ce polluant est particulièrement dangereux pour les femmes enceintes.

D'autres plantes ont une action contre le xylène comme le palmier chamaedorea et la fougère de Boston. Le dragonnier séduit pour ses feuilles longilignes rayées et convient mieux à une pièce sombre.

Le pothos comme dépolluant du toluène

Le pothos ou scindapsus est une plante liane qui dispose de larges feuilles en forme de cœur. Il est plutôt facile d'entretien et ne nécessite un arrosage que lorsque le terreau est sec.

Avec le palmier areca, il fait partie des rares végétaux dépolluants du toluène. Cet hydrocarbure nuit au système nerveux. Utilisé comme solvant dans les peintures, on le retrouve également dans le carburant des avions.

Le gerbera pour les hydrocarbures

Le gerbera égaye la maison avec ses fleurs semblables aux marguerites. Il purifie l'air intérieur en absorbant le benzène ainsi que le toluène et le xylène qui en sont dérivés. Il aurait également une action sur le trichloréthylène.

Le gerbera apprécie la lumière, mais pas le soleil direct. Il ne convient pas au jardin, car il ne supporte pas les températures inférieures à 13°C.

Le schefflera : xylène, benzène, formaldéhyde

Le schefflera est une des plantes d'intérieur les plus populaires. Elle est appréciée pour son feuillage en étoile. Cette plante apprécie une pièce lumineuse, de préférence sans soleil direct. Elle peut vivre dans les pièces de la maison où l'on veille à ce que la température ne dépasse pas 25°C. Elle bénéficie donc d'un emplacement idéal dans une chambre. Le schefflera fait partie des plantes qui captent plusieurs produits chimiques comme le xylène, le benzène et le formaldéhyde.

Le chamaedorea multifonction

Le chamaedorea est un palmier nain. Il fait partie des plantes vertes les plus utilisées pour lutter contre la pollution intérieure. Il s'attaque au benzène, formaldéhyde, xylène et à l'ammoniac. Il peut vivre dans un salon ou un bureau, à condition que ces pièces ne soient pas exposées à des courants d'air. Une exposition à mi-ombre lui permet de s'épanouir au mieux.

La fougère de Boston pour absorber l'humidité

Cette plante dépollue le formaldéhyde, mais a un autre atout bien-être. La fougère de Boston régule l'humidité présente dans l'atmosphère. Dans une salle de bains, elle absorbe la vapeur d'eau et empêche ainsi le développement de moisissures. Leur présence peut en effet causer des allergies. La fougère supporte bien la lumière sans soleil direct.

Les cactus pour les ondes ?

Le cactus est tout nouveau dans la recherche scientifique. Il aurait une action sur les ondes électromagnétiques de la maison. Le sujet fait encore débat auprès des spécialistes. Avec ou sans fleur, il est néanmoins très décoratif dans un séjour, une cuisine ou un bureau. Les plantes de la famille des cactus sont pour la plupart avides de lumière et ne craignent pas le chauffage.

Les autres bienfaits des plantes vertes

Lorsque l'on n’a pas de jardin, les plantes d'intérieur sont un bon moyen de se reconnecter à la nature. En fonction du nombre et des variétés choisies, elles permettent de redécouvrir le plaisir du jardinage.

De plus, les plantes d'intérieur peuvent réguler l'humidité de l'air ambiant et apporter une touche bien-être à votre décoration. La présence de plantes dans une maison oxygène l'esprit et favorise le mieux vivre. De nombreuses personnes se sentent moins stressées dans un environnement plus vert !

Contacter Independance Royale
Être rappelé
Vos avis