Aller au contenu principal
utliser monte-escalier mobilité réduite

Comment utiliser un monte-escalier lorsque notre mobilité est réduite ?

Afin de préserver l’autonomie et l’indépendance des personnes à mobilité réduite, l’installation d’un monte-escalier s’avère la solution idéale pour accéder aux étages supérieurs de la maison.

Ces dispositifs constituent un support valable pour franchir les différents niveaux. Avec siège intégré, l’appareil vous permet de monter et de descendre les escaliers en toute sécurité et sans efforts physiques. De nombreux modèles sont proposés sur le marché pour s’adapter à toutes les configurations d’escalier.

Pour les personnes dont la mobilité est réduite, il existe diverses options pour rendre l’utilisation de l’appareil plus facile et pratique. Le choix de l’appareil est adapté selon le degré de mobilité.

Découvrez dans cet article les différentes variantes ainsi que leur fonctionnement. 

Bien sécuriser le monte-escalier

Un monte escalier est un appareil qui vient en aide aux personnes à mobilité réduite. L’optimisation de la sécurité des utilisateurs durant le déplacement répond à des normes strictes engageant les constructeurs à installer certain nombre d’options. Ces différentes options sont facultatives, ainsi c’est à chacun de choisir celles qui lui conviennent selon ses envies et ses besoins.

Les éléments choisis pour équiper votre fauteuil élévateur vont évidemment avoir un impact sur le prix de l’appareil.

Des options pour optimiser le confort

Le dispositif d’élévation doit procurer un confort absolu à l’utilisateur. Quel que soit votre handicap moteur, il vous permet de vous déplacer avec aisance et sans effort. La plupart des modèles sont équipés d’un repose-pied, ce qui permet d’adopter une position assise plus agréable. D’autres options peuvent être également envisagées pour maximiser ce confort.

Pour les personnes à mobilité réduite qui cohabitent avec des gens n’utilisant pas cet appareil, un siège repliable est recommandé.

Le fauteuil qui se dégage va laisser de la place aux autres utilisateurs. La dernière option et non des moindres pour optimiser votre confort d’utilisation est la télécommande. Vous pouvez vous en servir pour appeler et diriger l’appareil à distance.  

Des options pour améliorer la sécurité

La sécurité des utilisateurs est également cruciale pour minimiser les accidents. La première chose à vérifier est la ceinture de sécurité dont le rôle est de maintenir l’utilisateur sur le siège. Un certain nombre d’options sont proposés pour assurer votre maintien à domicile en toute sérénité.

Comme son nom l’indique, le détecteur permet de déceler les obstacles tout au long du trajet. Dès la détection d’un problème, l’appareil s’arrêtera systématiquement grâce à l’option stop-urgence. Dans cette même catégorie, vous avez l’option verrouillage, qui permet d’arrêter le mouvement du monte-escalier dès que vous descendez ou bougez du siège. Le siège pivotant peut être aussi envisagé afin de pouvoir vous asseoir dans le fauteuil en dehors des marches.  

Bien manipuler l’appareil

A l’aide d’un siège élévateur, les personnes à mobilité réduite vont pouvoir rejoindre les étages sans demander l’aide d’une tierce personne. Bien qu’il soit très facile à manipuler, il faut toutefois rester attentif lors de l’utilisation afin d’éviter les risques de chutes et d’accident. D’où l’importance de faire des essais une fois l’installation de l’appareil terminée pour mieux comprendre son fonctionnement.

Que vous souhaitez monter ou descendre les escaliers, le principe d’utilisation reste le même. Il suffit de vous installer dans le fauteuil, de mettre la ceinture et de choisir le trajet via un bouton intégré dans une poignée. Grâce à une commande, vous pouvez lancer le départ du siège ou bien le stopper selon vos souhaits. Dès que l’utilisateur donne l’ordre de démarrer, l’appareil fait le travail en se réajustant sur chaque marche. Le moteur permet au siège de rouler le long du rail selon le trajet choisi sans émettre beaucoup de bruits.

Le monte-escalier est alimenté par deux batteries d’une puissance de 12 volts chacune placées sous le siège. Elles se rechargent automatiquement une fois que le siège se situe sur son point de charge.

Choisir le modèle qui correspond à votre degré de mobilité 

Il existe, sur le marché, différents types de monte-escaliers qui s’adaptent à toutes les configurations d’escaliers et au degré de mobilité de chacun.

D’un côté, il y a le fauteuil élévateur composé d’un fauteuil sur lequel l’utilisateur s’assoit directement et commande une fois la ceinture de sécurité attachée. Pour ce modèle classique, le fauteuil est fixé sur des rails qui suivent les marches le long de l’escalier.

D’un autre côté, il y a la plateforme pour fauteuil roulant. Cet appareil est dédié aux personnes qui se déplacent en fauteuil roulant. Ce dispositif prend la forme d’une plateforme composée d’un plateau qui accueille le fauteuil, où vous pouvez parvenir à l’étage supérieur sans quitter votre fauteuil roulant. Quant à ce modèle, les rails sont parallèles aux marches. D’autres modèles de cette catégorie s’apparentent à des petits ascenseurs, ce qui entraîne un mouvement du haut en bas ou vice-versa.

Contrairement à un fauteuil élévateur, son installation impose un escalier large pour recevoir rail et plateforme. Quel que soit votre type d’escalier (droit, tournant, avec ou sans palier), il faut qu’il ait suffisamment d’espace au sol et un palier à l’étage pour permettre l’accès. Le choix de l’appareil doit tenir compte de la configuration de la maison et de la hauteur de l’obstacle à franchir.

Comment utiliser un monte-escalier d'extérieur ?

Cet article vous a-t-il été utile ?
Vu à la TV
Vu à la TV
et dans la presse
NF Service
Entreprise française
certifiée NF Service
Silver Culture
Créateur du fonds de
dotation Silver Culture
Recommandation
Recommandé par 16 000
professionnels de santé
Expérience
+ de 15 ans d'expérience
à votre service
Retour en haut
Être rappelé Vos avis