Aller au contenu principal
Quel receveur de douche choisir ?

Aménagement de la salle de bain seniors : quel receveur de douche choisir ?

La douche fait partie des plaisirs du quotidien. Avec l’âge, elle doit devenir plus pratique pour des questions de confort et de sécurité. A partir du moment où enjamber la paroi de la baignoire devient difficile et dangereux, installer une douche pour les seniors avec un receveur extra-plat est conseillé. Mais encore faut-il choisir le modèle de douche le mieux adapté aux besoins de son utilisateur. Elément incontournable de la douche, le receveur ou bac de douche reçoit et évacue l’eau.

Moderne, classique, carré ou angle, céramique, grès, bois ou synthétique… cet élément se décline aujourd’hui en de nombreux styles, formes, matériaux et coloris. Découvrez dans cet article quel receveur de douche choisir pour faire votre choix sans stress.

Quel type de receveur de douche choisir ?

Le choix d’un bac de douche dépend du système d’évacuation en place et des contraintes de la pièce. En fonction de ceci, on distingue quatre types de receveur :

Le receveur de douche à encastrer

Idéal pour obtenir un espace douche de plain pied comme pour la douche à l’italienne, le receveur à encastrer nécessite de dégager un espace au sol. Son installation requiert un siphon à sortie verticale encastré. En raison des contraintes de pose, ce type de receveur convient uniquement pour les constructions neuves et les travaux de rénovation complète de la salle de bain.

Le receveur à encastrer peut recevoir différents types de finition : carrelage, mosaïque, céramique, résine minérale pour un effet béton, etc.

Le receveur de douche à poser

Ce type de receveur se pose à même le sol après avoir réalisé une tranchée pour le système d’évacuation et la bonde. Il peut aussi être surélevé sur un socle en brique, en parpaing ou en polystyrène à carreler pour permettre le raccordement à l’évacuation d’eau. Simple et rapide d’installation, le receveur de douche à poser est compatible avec tous les projets de construction ou de rénovation.

Son installation ne nécessite pas de travaux de maçonnerie.

Le receveur de douche surélevé

Ce type de bac est compatible avec une évacuation latérale. Il se pose avec un siphon à évacuation horizontale et éventuellement un socle bâti tel que du parpaing, du béton cellulaire, de la brique… ou des pieds de rehausse. L’accès à la douche n’est pas de plain pied. Il faut prévoir une marche d’au moins 5 cm de hauteur.

Ce qui fait que ce modèle de receveur ne convient pas pour les personnes âgées ou à mobilité réduite. Ne nécessitant pas de travaux de maçonnerie, il est le plus facile à installer.

Le receveur de douche à carreler

Esthétique et tendance, ce type de bac de douche offre un accès de plain pied. C’est celui qu’on retrouve le plus souvent dans les douches à l’italienne. Il répond parfaitement aux nouvelles exigences relatives à l’accessibilité dans les logements.

Le receveur à carreler se confond avec le carrelage de la salle de bain. Sa seule partie apparente est la grille du caniveau de douche ou celle de la bonde d’évacuation d’eau.

Quel matériau choisir pour mon bac de douche ?

Autrefois, les receveurs de douche étaient principalement fabriqués en céramique émaillée. Depuis, de nouveaux matériaux ont fait leur apparition.

Parmi les receveurs de douche qu’on retrouve le plus sur le marché, on peut citer :

Le grès émaillé ou céramique

C’est le grand classique des salles de bains. Il est réputé pour sa résistance aux chocs, sa solidité et sa facilité d’entretien due à sa surface émaillée. Mais cette caractéristique lui confère aussi un point négatif : il est glissant. Des modèles antidérapants sont néanmoins disponibles sur le marché aujourd’hui.

Un autre inconvénient majeur du receveur en grès émaillé est son poids. Il est assez lourd. Il pèse entre 30 et 50 kg. Voilà pourquoi son installation requiert un plancher assez solide. Enfin, le receveur en céramique offre un choix limité en termes de dimensions et de coloris. La plupart des modèles existants sont en blanc et n’excèdent pas 140 cm de longueur.

L’acrylique

Léger et antidérapant, ce matériau est aujourd’hui le principal concurrent du receveur en céramique. Tout comme lui, l’acrylique est facile à entretenir et se décline notamment en blanc sauf pour les modèles haut de gamme qui sont proposés dans divers coloris.

Contrairement à la céramique, il est plus chaleureux et moins coûteux. Il est aussi plus fragile, car il est très sensible aux rayures. Un traitement à base de gelcoat peut néanmoins pallier ce problème.

Du côté des formes, le receveur en acrylique se décline sous des formes variées : carrée, rectangulaire, arrondie… Il existe aussi en petit et en grand format. Sa longueur peut atteindre 170 cm.

Le modèle de douche à l’italienne sur-mesure pour seniors, StylDouche, que propose Indépendance Royale est équipé d’un receveur extra plat en résine et acrylique de qualité sanitaire.

La résine minérale

La résine, aussi appelée béton de synthèse, est surtout utilisée dans la conception d’une douche avec un receveur extra plat. C’est un matériau très résistant et facile d’entretien. Elle présente aussi un excellent compromis entre durabilité, solidité et poids.

En termes de finitions, sa composition à base de minérale lui permet une esthétique soignée. Il se décline dans de nombreux coloris et offre plusieurs aspects de surface, dont l’imitation béton, pierre ou bois. Enfin, le receveur en béton de synthèse est disponible sous des dimensions variées. Certains modèles sont même découpables.

Parmi les résines et traitements les plus utilisés, on retrouve le biotec, le luxtone, l’acrystone et l’ABS.

Le carrelage

Des modèles de receveur à carreler existent aussi aujourd’hui sur le marché. Ils sont composés d’une structure en polystyrène extrudé enrobée de ciment, au-dessus de laquelle le carrelage sera posé. C’est la solution appréciable pour une douche personnalisée ou sur-mesure. En effet, le carrelage peut être choisi de sorte qu’il soit assorti avec le reste de la déco de la pièce.

Le plus souvent, le receveur à carreler intègre déjà une pente pour l’écoulement de l’eau. Il existe en de nombreux formats allant du plus petit au plus grand selon la taille de l’ancienne douche ou baignoire qu’il va remplacer ou des contraintes liées à la configuration de la pièce.

Le teck

C’est un matériau qu’on retrouve de plus en plus dans les salles de bains modernes, surtout celles qui adoptent la tendance zen ou Feng Shui. Il est apprécié pour son aspect chaleureux et esthétique. Naturellement antidérapant, il requiert un entretien à base d’huile pour bois exotique. Sa structure intègre une pente d’écoulement pour faciliter l’évacuation de l’eau.

La pierre naturelle

Le receveur en pierre naturelle, souvent en ardoise ou en graphyte, présente comme principaux avantages le fait qu’il soit antibactérien, antidérapant, 100% étanche et offre un toucher agréable. Par contre, il reste assez lourd.

L’acier ou fonte émaillée

Solide, design et durable, le receveur en acier ou fonte émaillée gagne aussi en popularité de nos jours. Grâce aux propriétés de la fonte, il conserve la chaleur. Ce qui est parfait pour les personnes âgées et les enfants. Le prix de ce type de receveur reste aussi abordable.

Quelle forme de receveur de douche sélectionner ?

Pour que votre nouvelle douche offre un compromis entre confort et gain de place, il faut que ses dimensions et sa forme s’adaptent à la configuration de votre salle de bain.

En ce qui concerne la forme, on distingue 3 types de receveur de douche :

Le receveur de douche carré

C’est la forme la plus courante. Elle est peu encombrante et pratique. Sa taille peut varier de 70 cm x 70 cm à 120 x 120 cm. Ce qui fait qu’elle correspond aussi bien aux petites qu’aux grandes salles de bains.

Le receveur de douche rectangulaire

Cette forme de bac de douche est à privilégier si vous avez une grande salle de bain. Ses dimensions varient de 70 x 90 cm à 180 x 90 cm.

Le receveur de douche quart de cercle

Le receveur quart de cercle ou quart de rond peut aller à tous les espaces de salle de bain grâce à sa forme d’angle. Il convient notamment aux petits espaces. Peu encombrant, il est parfait pour un coin douche optimisé. Les côtés de son angle peuvent être compris entre 80 et 110 cm.

D'autres articles sur le sujet :

Cet article vous a-t-il été utile ?
Vu à la TV
Vu à la TV
et dans la presse
NF Service
Entreprise française
certifiée NF Service
Silver Culture
Créateur du fonds de
dotation Silver Culture
Recommandation
Recommandé par 17 000
professionnels de santé
reassurance-experience
Près de 20 ans d'expérience
à votre service
Retour en haut
Être rappelé Vos avis