Mutuelle gratuite pour personnes âgées

Le GIR : évaluer le degré de dépendance d’une personne âgée

Sommaire Afficher

Déterminer le degré de dépendance d’une personne âgée est indispensable pour évaluer ses besoins et pouvoir mettre en place une prise en charge adaptée. Calculés en fonction de critères précis établis dans la grille AGGIR, les Groupes Iso-Ressources (GIR) permettent d’évaluer le niveau d’autonomie du senior dans le cadre d'une demande d'Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA).

Qu’est-ce que le GIR ? Quels sont les critères d’évaluation de la grille AGGIR ? Et enfin, comment est calculé le montant de l’APA en fonction du GIR ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

Qu’est-ce que les GIR ?

Le GIR (Groupe Iso-Ressources) permet d'établir le degré de dépendance d’une personne âgée. Il sert à évaluer les besoins exacts d’un senior en perte d’autonomie dans le cadre d’une demande d’APA à domicile ou en Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD). Le GIR a pour objectif de déterminer si la personne âgée peut bénéficier d’une aide financière en fonction de son niveau de perte d’autonomie.

Il existe six degrés de dépendance. Le GIR 1 correspond au niveau de perte d'autonomie le plus élevé et le GIR 6, au plus bas. Ils sont calculés selon la grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupe Iso-Ressources) grâce à des critères d’évaluation précis liés à l'état physique et psychique de la personne. Cette mesure aide à déterminer si le senior est capable de réaliser seul certaines tâches du quotidien ou si une aide occasionnelle ou continue doit lui être accordée.

Quels sont les différents Groupes Iso-Ressources (GIR) ?

Les groupes ISO ressources sont au nombre de six. Si le niveau d’autonomie de la personne se situe aux GIR 1 à 4, elle peut alors bénéficier de l’APA.

Mais à quoi exactement correspond chacun des groupes iso-ressources ?

  • GIR 1 : le GIR 1 représente les personnes âgées alitées ou immobilisées en fauteuil présentant une altération totale des capacités mentales et physiques. Pour une personne appartenant au GIR 1, les services d’une aide à domicile sont indispensables pour réaliser les tâches quotidiennes ;
  • GIR 2 : le GIR 2 regroupe les seniors immobilisés au lit ou au fauteuil, mais possédant encore en partie leurs capacités psychiques, ainsi que les personnes âgées toujours en mesure de se déplacer, mais dont les fonctions mentales sont fortement dégradées. Une surveillance de tous les instants est alors nécessaire ;
  • GIR 3 : le GIR 3 concerne les personnes âgées qui disposent majoritairement de leurs aptitudes psychiques, mais dont la mobilité est limitée. Ils ont alors besoin d’une assistance quotidienne pour s’habiller, faire leur toilette, effectuer les tâches ménagères, préparer les repas, etc. ;
  • GIR 4 : les seniors appartenant au GIR 4 parviennent à se déplacer, mais rencontrent des difficultés pour s’allonger, se lever ou s’asseoir. Ils ont parfois besoin d’une aide pour s’habiller, se laver et préparer les repas ;
  • GIR 5 : à ce niveau, les personnes âgées possèdent leurs capacités motrices et psychiques, mais peuvent avoir besoin d’une aide ponctuelle à domicile pour le ménage et la toilette ;
  • GIR 6 : le GIR 6 regroupe les personnes âgées autonomes dans la réalisation des actes du quotidien.

Comment est évalué le Groupe Iso-Ressources ?

Le niveau de perte d'autonomie des personnes âgées est calculé selon une grille d’évaluation (grille AGGIR) qui se base sur des critères bien spécifiques.

Comment est évalué le degré de dépendance des personnes en perte d’autonomie ?

La grille AGGIR est un système d’évaluation permettant de calculer le degré d’autonomie des personnes âgées selon certains critères. Pour déterminer son niveau de dépendance, le senior doit répondre à un questionnaire concernant les différentes situations de la vie de tous les jours, telles que la préparation des repas, l’habillage ou encore la toilette.

La capacité à réaliser chaque geste du quotidien est évaluée. Cela permet de déterminer si la personne âgée est totalement, partiellement ou pas du tout autonome dans la réalisation de la tâche. Un nombre de points est alors comptabilisé afin d'établir le Groupe Iso-Ressources auquel le senior appartient et, ainsi, d'évaluer si une aide à domicile est nécessaire et si celle-ci doit être ponctuelle ou permanente.

Grille AGGIR : quels sont les critères d’évaluation ?

Dix actes de la vie quotidienne sont évalués dans la grille Autonomie Gérontologie Groupe Iso-Ressources (AGGIR) :

  • communiquer et se comporter de façon sensée et cohérente dans un cadre social ;
  • s’orienter dans l’espace et se repérer dans le temps ;
  • se laver de façon autonome ;
  • s’habiller et se déshabiller ;
  • se nourrir seul ;
  • assurer seul l’hygiène fécale et urinaire ;
  • être autonome pour s’allonger, s’asseoir et se lever ;
  • effectuer des déplacements à l’intérieur de son logement ;
  • se déplacer à l’extérieur de chez soi ;
  • utiliser différents outils de communication (téléphone, alarme, etc.) afin d’être en mesure d’alerter quelqu’un en cas de nécessité.

Autres critères

D’autres éléments entrent en ligne de compte dans l’évaluation du niveau de dépendance des personnes âgées dans le cadre du système de la grille AGGIR. Néanmoins, ces critères ne sont pas déterminants dans le calcul du GIR. Ils permettent de donner des indications supplémentaires sur le degré d’autonomie de la personne. Il s’agit des capacités à :

  • assurer la gestion de son budget, de ses biens et de ses affaires ;
  • faire la cuisine et servir les repas ;
  • réaliser les tâches ménagères ;
  • savoir prendre les transports en commun ou être capable de diriger soi-même un moyen de transport (voiture, voiture sans permis, deux-roues, etc.) ;
  • effectuer soi-même ses achats directs ou à distance ;
  • suivre un traitement médical ;
  • occuper son temps libre : avoir des loisirs et conserver une vie sociale grâce à des activités physiques, sociales et culturelles par exemple.

L’APA : comment est-elle déterminée ?

L'APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) est destinée à favoriser le maintien des personnes âgées à domicile en allégeant les dépenses liées à l’adaptation du logement ou encore aux services d’une aide à domicile. Elle s’adresse également aux seniors résidant en EHPAD et sert à financer les frais d’hébergement.

Pour pouvoir bénéficier de cette allocation, le senior doit remplir certaines conditions :

  • résider en France ;
  • avoir plus de 60 ans ;
  • appartenir aux GIR 1 à 4.

Le montant de l’allocation personnalisée au logement diffère selon le degré d’autonomie de la personne. Les seniors appartenant aux GIR 5 et 6 ne peuvent pas bénéficier de cette aide. Néanmoins, elles ont accès à des aides financières pour financer les services d’une aide ménagère.

Quelles démarches pour connaître le degré de dépendance d’un senior ?

Lorsqu’une personne âgée dépose une demande d’APA, l’évaluation du GIR est automatique. Il existe alors deux possibilités :

  • la demande d'APA à domicile : elle est déposée auprès du département de résidence du senior. L’évaluation du niveau de perte d'autonomie de la personne est effectuée par l'équipe médico-sociale du département qui se rend à son domicile. La famille ainsi que le médecin traitant du senior pourront également être présents ;
  • la demande d’APA en EHPAD ou en USLD (Unité de Soins Longue Durée) : dans ce cas, c’est le médecin de l’établissement qui devra évaluer le degré de perte d'autonomie du senior.

Dans le cadre d'une demande d’APA à domicile ou en EHPAD, le GIR permet d’évaluer le degré de dépendance de la personne âgée et d'établir sa prise en charge éventuelle en fonction de ses besoins. Un dossier pour une demande d'APA peut être retiré auprès de votre mairie, des services sociaux du Département ou du Centre Communal d'Action Social (CCAS) de votre domicile.