Mutuelle gratuite pour personnes âgées

Assurance dépendance : Notre guide pour tout savoir

Sommaire

    La perte d'autonomie implique de lourdes dépenses qui sont souvent difficiles à gérer pour les personnes dépendantes. En vieillissant, de nombreux Français se retrouvent en situation de dépendance et n'arrivent plus à assumer les gestes simples de la vie quotidienne en toute autonomie.

    Face au risque de dépendance, il faut être prévoyant. Même si les soins médicaux sont remboursés par l'assurance sociale et la mutuelle santé, pour le reste, les charges peuvent grimper très vite. Heureusement qu'il existe des solutions qui permettent d’assumer les conséquences financières dues à une situation de dépendance et qui offrent de nombreux services aux personnes concernées.

    Les assureurs proposent des contrats d'assurance dépendance qui permettent à une personne dépendante de se prémunir des éventuels risques financiers. Mais souscrire une assurance dépendance demande de tenir compte de plusieurs paramètres.

    Faisons un point sur tout ce qu'il faut savoir sur ce type de contrat.

    À quoi sert une assurance dépendance ?

    Pour bien comprendre ce qu'est une assurance dépendance, il faut d'abord clarifier la notion de dépendance.

    Quand est-ce qu'une personne est considérée comme dépendante ou en perte d'autonomie ?

    On parle de dépendance ou de perte d'autonomie, lorsqu'une personne commence à éprouver d'importantes difficultés dans la réalisation sans aucune aide extérieure des actes de la vie quotidienne, comme s'habiller, faire sa toilette, cuisiner, faire les courses…

    La dépendance peut être causée par plusieurs facteurs, tels que la vieillesse, la maladie ou dans certains cas, un accident.

    On peut distinguer les cas de dépendance partielle, où la personne conserve un certain niveau d'autonomie, des cas de dépendance totale, où la personne est dans l'incapacité de réaliser les gestes les plus simples et a besoin d'une assistance permanente.

    La grille AGGIR permet de déterminer le degré de dépendance d'un senior. Elle classe les personnes en perte d'autonomie selon six niveaux de dépendance.

    L'assurance dépendance : c'est quoi ?

    Une assurance dépendance est un produit de prévoyance proposé par les assureurs. C'est un contrat qui permet aux personnes en situation de dépendance de se prémunir face aux conséquences financières dues à leur état de santé. Selon le type de contrat, l'assuré peut bénéficier d'une allocation financière sous la forme d'une rente mensuelle ou d'un capital pour la prise en charge des différentes dépenses.

    En plus du soutien financier, les contrats d'assurance dépendance proposent des services d'assistance, d’information, de prévention et de conseil.

    Contrat d'assurance dépendance : comment ça marche ?

    Le fonctionnement d'une assurance dépendance est très simple. En contrepartie de cotisations versées, l'assureur s'engage à payer une rente viagère mensuelle à l'assuré durant toute la période de sa dépendance. Selon le contrat, cette rente peut être accompagnée par le versement d'un capital pour faire face aux dépenses lourdes.

    Dépendance totale ou partielle : l'assuré aura-t-il droit aux mêmes garanties ?

    Il faut savoir que le montant de la rente est fixé au moment de la souscription du contrat dépendance. Selon la formule proposée, la rente mensuelle peut aller de 100 € jusqu'à 3000 €. Elle peut être totale ou partielle en fonction du niveau de couverture de la formule choisie. Par exemple, si le niveau de dépendance est total, la rente sera versée en intégralité mais en cas de dépendance partielle, seul un pourcentage de la rente sera alloué.

    Bien sûr, plus la valeur de la rente est élevée plus le montant des cotisations sera important. C'est à l'assuré de choisir la formule qui correspond le mieux à ses attentes et à ses revenus.

    Certains contrats dépendance incluent des prestations d'assistance qui prennent en charge les coûts d'une aide à domicile, d'une auxiliaire de vie ou d'une aide ménagère.

    À quel âge souscrire à un contrat d'assurance dépendance ?

    Généralement le plus tôt sera le mieux. À partir de l'âge de 18 ans jusqu'à l'âge de 75 ans, toute personne qui souhaite se prémunir financièrement face à une situation de perte d'autonomie est en mesure de souscrire un contrat dépendance.

    Cependant, si l’assuré souscrit à un âge avancé, le montant des cotisations sera plus élevé. Le mieux est se pencher sur la question dès l'âge de 50 ans.

    Selon l'âge, l'assureur peut demander au souscripteur de l'assurance dépendance de répondre à un questionnaire médical ou de présenter une déclaration sur son état de santé. Les assurés qui ont entre 60 ans et 70 ans peuvent être amenés à passer des examens médicaux.

    Combien coûte l'assurance dépendance ?

    Le coût de l'assurance dépendance représente les cotisations que l'assuré devra payer chaque mois. Ce coût varie selon trois facteurs principaux, à savoir : l'âge, le montant de la rente et le degré de couverture (perte d'autonomie partielle ou totale). Plus ces trois critères sont élevés, plus l'assurance sera coûteuse.

    Généralement, une souscription effectuée à l'âge de 60 ans, pour une couverture de 500 € par mois, implique une cotisation de démarrage de 250 € et une cotisation mensuelle de 60 €.

    Pour les plus prudents, souscrire tôt permet de réduire considérablement le coût de l'assurance, même si l'état de dépendance reste assez difficile à prévoir.

    Avant de souscrire à un contrat de dépendance, il est important de comparer plusieurs formules et de bien se renseigner sur les différentes assurances ainsi que sur les éventuelles augmentations annuelles qui peuvent engendrer de mauvaises surprises.

    Quelques notions à connaître avant de signer

    • Le délai de carence : c'est une sorte de délai d'attente qui dure généralement entre un an et trois ans. Sa durée est définie par le contrat. Avant de signer, il faut faire très attention au délai de carence. Si une perte d'autonomie survient lors de cette période, l'assuré n'est pas couvert et les cotisations seront remboursées. Par contre, si un état de dépendance survient après un accident, le délai de carence ne prend pas effet et les garanties sont acquises immédiatement.
    • Le délai de franchise : certaines assurances dépendance prévoient un délai de franchise. Ce délai est généralement de 90 jours. La fin de ce délai représente la date à partir de laquelle débutera le paiement de la première indemnisation, après que l'assuré ait été reconnu dépendant.
    • La franchise : elle représente un seuil d'intervention en dessous duquel l'assureur n'interviendra pas. Dans certains contrats, si le degré de dépendance n'atteint pas un certain niveau défini au préalable, une partie des dépenses reste à la charge de l'assuré après l'intervention de l'assureur.

    Souscrire un contrat d'assurance dépendance n'est pas anodin. Il faut bien prendre le temps de la réflexion avant de se lancer. Comparer les différentes prestations reste un bon moyen pour identifier les assurances qui sortent du lot. Le plus important est que la formule choisie soit adaptée aux besoins de la personne concernée et à ses revenus.