Quelles sont les solutions face à la perte d’autonomie ?

Sommaire

    Il n'est pas toujours facile de voir des personnes âgées montrer des signes de perte d'autonomie. Cependant, il existe des solutions qui peuvent soulager leur quotidien. Découvrez quelles sont les ressources proposées aux personnes âgées en perte d'autonomie.

    Évaluer sa perte d'autonomie

    Les signes de perte d'autonomie sont divers et peuvent aller d'une simple fatigue à des chutes multiples en passant par un isolement ou certains troubles de la mémoire. Aux premiers indicateurs, il est possible d'évaluer une perte d'autonomie et le degré de dépendance de la personne en utilisant la grille AGGIR (Autonomie, Gérontologie Groupe Iso Ressources). Celle-ci mesure les capacités mentales et physiques, sur une échelle de 1 à 6 :

    • GIR 1 : besoin d'une présence permanente :
    • GIR 2 : vigilance ou aide dans les activités de la vie quotidienne ;
    • GIR 3 : assistance requise pour la toilette ;
    • GIR 4 : aide pour les principales actions (lever, coucher, toilette, repas) ;
    • GIR 5 : semi-autonome, aide ponctuelle pour la toilette, le repas ou le ménager ;
    • GIR 6 : personne autonome.

    Afin de préserver son indépendance, adopter de bonnes habitudes de vie est essentiel, notamment :

    • avoir une alimentation saine et équilibrée ;
    • pratiquer régulièrement une ou plusieurs activités physiques ;
    • stimuler la mémoire par des jeux cognitifs.

    Pour autant, ces bons réflexes n'empêchent pas la perte d’autonomie d’un senior. La prise en charge est parfois la seule solution envisageable.

    Le maintien à domicile

    Des retraités de plus de 60 ans souhaitent rester chez eux, malgré des problèmes liés au vieillissement (maladies physiques ou mentales, etc). Quels sont les moyens mis à leur disposition pour prévenir une perte d'autonomie ?

    Aménagements pour faire face à la perte d'autonomie

    On parle de logement adapté aux personnes âgées quand celui-ci est aménagé pour aider le maintien à domicile et prévenir les chutes des résidents. Parmi les solutions possibles, certaines touchent l'agencement des pièces de la maison ou de l'appartement. En effet, il est important d'adapter l'habitat pour préserver l'autonomie d'une personne et prévenir les risques de chute. Si vous avez une maison à étage, vous pouvez, par exemple, installer une rampe, un tapis antidérapant et un nez de marche phosphorescent, pour qu'il soit visible la nuit. La présence d'un monte-escalier est également utile pour encourager l'autonomie, car elle permet à la personne de monter et descendre les escaliers sans avoir recours à aucune aide.

    Dans toutes les pièces du domicile, il faut prévoir une rampe de soutien ou un détecteur de mouvement pour que la vie quotidienne d'une personne âgée en perte d'autonomie soit facilitée.

    La salle de bains doit être adaptée et disposer de barres de maintien, de tapis antidérapants et d'un bon éclairage. Il ne faut pas non plus surcharger l'espace pour éviter les accidents.

    Un lit médicalisé peut être installé dans la chambre. Il représente une belle solution pour les seniors qui ont du mal à se lever seuls.

    Des aides financières sont également possibles pour réaliser des travaux d'aménagement des logements relatifs à l’indépendance :

    • Allocation Personnalisée d’Autonomie à domicile (APA) pour les personnes dépendantes du Conseil départemental ;
    • Aide à l’Amélioration de l’Habitat pour les personnes en perte d’autonomie légère de l'Assurance Retraite ou les Caisses d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (Carsat)
    • Aide de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) ;

    Pour faire une demande d'aide, il est conseillé de contacter chaque organisme pour connaître les démarches à suivre et les conditions à respecter.

    Aide à domicile pour une meilleure prise en charge

    L'aide à domicile pour les personnes âgées en perte d'autonomie a pour objectif de soulager la vie quotidienne grâce au soutien d'un autre individu. Celui-ci peut, par exemple, accomplir plusieurs tâches comme l'entretien du logement, le nettoyage du linge, les courses et la préparation des repas. Les aides à domicile peuvent même accompagner les personnes dans leur vie quotidienne.

    Faire appel à un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD ou SSAD) est également une solution utile. Pour préserver la santé physique et mentale d'une personne âgée qui ne souhaite pas aller en clinique ou à l'hôpital, il est important d’être à l’écoute de ses besoins spécifiques.

    Les personnes âgées en perte d'autonomie qui ont besoin d’une aide à domicile et de soins infirmiers peuvent faire appel aux SPASAD (Services Polyvalents d’Aide et de Soins à Domicile). Ils jouent un rôle de coordinateur et simplifient la gestion et l'encadrement de ces différents services.

    La domotique pour une plus grande sécurité

    La domotique est une contraction des termes domestique et robotique. Elle rassemble toutes les solutions électroniques qui se trouvent dans une maison. Grâce à elle, il est maintenant possible d'utiliser une simple télécommande pour régler son éclairage, ouvrir et fermer ses volets ou sa porte de garage. Avec le temps, elle est même devenue indispensable puisqu'elle simplifie nos actions, ce qui est parfait pour les personnes en perte d'autonomie.

    En matière de santé, la domotique a aussi su s’imposer rapidement. Les personnes âgées qui ont des troubles de la mémoire peuvent recevoir une alerte pour la prise de médicament via une application.

    La téléassistance est un système de télésurveillance qui offre une belle solution aux personnes en perte d'autonomie qui veulent rester chez elles. Avec un simple bracelet ou une montre équipée d'un détecteur de chutes, appeler un centre d'appel d'urgence est très simple.

    Les alternatives d'hébergement pour les personnes en perte d'autonomie

    En fonction du degré de dépendance, plusieurs types d'hébergements sont disponibles pour les personnes en perte d'autonomie. Voici deux établissements qui offrent une alternative aux personnes qui ne peuvent plus recevoir une aide à domicile.

    L'Etablissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD)

    Connu aussi sous le nom de maison de retraite médicalisée, l'Etablissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes s'occupe de la prise en charge des personnes âgées de 60 ans et plus en perte d'autonomie.

    Cet établissement médicalisé emploie des professionnels de la santé et du personnel de soutien et d'accueil pour offrir des services d'hébergement, de restauration, de soins médicaux et d'animation (activités culturelles, etc.). De ce fait, chaque résident a droit à un espace privé et intime (chambre avec salle de bains) et à des espaces communs pour le reste de ses activités : prise des repas, activités ludiques et sociales.

    Un EHPAD améliore la santé des résidents puisque les soins quotidiens sont effectués par le personnel soignant de l'établissement. Le résident peut aussi profiter de l'expertise d'autres professionnels de la santé présents dans l’établissement.

    L'hébergement peut être proposé à temps plein ou partiel, de manière provisoire ou permanente. Le prix d'une résidence dépend de l'institution et de la perte d'autonomie de la personne âgée. Ainsi, plus son degré de dépendance est bas, plus le tarif est élevé.

    Les résidences senior : la solution pour les personnes souffrant d'une perte d'autonomie légère

    Les résidences seniors sont des logements en location ou en vente destinés aux seniors de plus de 60 ans en perte d'autonomie légère. Ils ont la particularité de proposer plusieurs services collectifs et d'être situés en ville, près des commerces de proximité. En vivant à plusieurs dans un même établissement, les résidents peuvent profiter de leur retraite sans vivre les contrecoups de l'isolement social souvent liés au vieillissement. En plus, chaque résidence senior est sécurisée, car elle dispose d'un personnel qui surveille les allées et venues, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. La prise en charge est donc minime, car chaque occupant reste autonome.

    Les personnes en perte d'autonomie ont la possibilité d'avoir accès à plusieurs ressources adaptées à leurs besoins pour préserver leur bien-être et leur dignité. L'aménagement du domicile et les établissements de santé spécialisés sont, par exemple, des solutions efficaces à long terme.