L

L’équipement de la salle de bain pour senior : ce qu’il faut savoir

Sommaire Afficher

Améliorer l'accessibilité et la sécurité de la salle de bains pour les personnes à mobilité réduite (PMR) se révèle parfois une nécessité. Siège de douche, remplacement d'une baignoire par une douche, bac receveur adapté… Certaines installations contribuent à favoriser l'autonomie des personnes âgées. Néanmoins, les travaux destinés à adapter le logement au vieillissement ou au handicap ont un coût. Heureusement, des dispositifs existent pour vous aider à les financer.

Pourquoi réaménager sa salle de bains ? Quels équipements visent à favoriser l'indépendance des PMR ? Comment réduire les dépenses liées aux travaux d'aménagement ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur l'aménagement de la salle de bains pour les seniors.

Dans quel cas aménager une salle de bains ?

En vieillissant, il n'est pas rare de rencontrer des difficultés à effectuer des gestes simples du quotidien, comme lever la jambe pour entrer dans la baignoire ou encore atteindre le lavabo. Ces mouvements représentent potentiellement un risque de chute et de blessure.

L'autonomie des seniors est alors mise à mal. C’est pourquoi il est parfois nécessaire d'améliorer la sécurité et l'accessibilité de cette pièce . Ces changements passent par la pose d'équipements destinés à permettre à la personne âgée en perte d'autonomie de conserver son indépendance le plus longtemps possible. Il peut s'agir d'accessoires spécifiques, comme un siège de douche ou encore une barre d'appui.

Ces aménagements ont pour objectif de :

  • rendre plus accessibles la douche, la baignoire, le lavabo, la robinetterie, etc. ;
  • sécuriser la salle de bains afin d'éviter les risques de glissade et de blessure (pose de revêtement antidérapant, barre de maintien, etc.) ;
  • faciliter le travail des aidants pour la toilette des personnes âgées.

Comment aménager une salle de bains pour personnes âgées ?

Il existe deux types d'équipements destinés à favoriser l'autonomie d'une personne en perte de mobilité :

  • les installations visant à faciliter l'accès de la salle de bains ;
  • les travaux d'adaptation du logement pour les PMR.

Les travaux d'accessibilité de la salle de bain

Pour les seniors, il est parfois difficile d'accéder à la douche, ce qui accroît le risque de chute et de glissade dans la salle de bains. Certaines installations ont pour but de faciliter l'accès aux différents équipements et d'améliorer la sécurité des personnes.

Il peut s'agir par exemple :

  • d'un siège de douche ;
  • de mobilier, et plus particulièrement de lavabos à hauteur réglable ;
  • de barres de maintien et de barres d'appui ;
  • de WC surélevés ;
  • d'un élévateur pour la baignoire ;
  • etc.

Remplacement d'une baignoire par une douche et équipements d’adaptation du logement

Sécuriser et aménager la salle de bains peut permettre aux seniors de se laver plus facilement et aux aidants de les accompagner au mieux.

Ainsi, certains travaux ont pour objectif d'adapter la salle d'eau aux personnes en perte d'autonomie et de favoriser leur maintien à domicile. Les éléments favorisant l'adaptation du logement au vieillissement sont notamment :

  • le remplacement d'une baignoire par une douche sécurisée (douche à l'italienne par exemple) ;
  • l'installation d'une baignoire sécurisée (baignoire à porte adaptée aux seniors en perte de mobilité) ;
  • un receveur de douche extra-plat ;
  • une porte de douche ;
  • un revêtement de sol antidérapant ;
  • des robinetteries adaptées aux personnes âgées à mobilité réduite ;
  • un mitigeur thermostatique ;
  • un système de commande de chauffage, d'eau et électricité conçu pour un usage par des personnes en perte d'autonomie ;
  • un miroir inclinable ;
  • etc.

Comment se déroulent les travaux pour aménager la salle de bain ?

En règle générale, installer un équipement adapté à une personne âgée ne nécessite pas plus d'une journée de travail. Le remplacement de votre douche ou la pose d'un receveur par exemple est, la plupart du temps, effectué à l'emplacement et sur le raccordement de votre ancien équipement. L'installation d'accessoires tels qu'un siège de douche ou d'un mitigeur prend, quant à elle, quelques heures seulement.

Il n'y a donc pas de gros travaux à prévoir et vous pouvez utiliser de nouveau votre salle d'eau rapidement.

Malgré tout, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel agréé pour la réalisation de vos travaux. En effet, vous vous assurer ainsi de bénéficier d'un équipement parfaitement aux normes. En outre, s'adresser à un artisan spécialisé est indispensable pour pouvoir prétendre à des aides financières dans le cadre de travaux d'adaptation de la salle de bains aux personnes âgées. Un document justificatif (facture) pourra vous être demandé lorsque vous déposerez votre demande d'aide.

De quelles aides peut-on bénéficier pour financer l’aménagement de sa salle de bains ?

Effectuer des travaux d'accessibilité ou d'adaptation d'une salle de bains représente un certain coût qui peut retarder ou empêcher la réalisation des travaux. Pourtant, ce type d'équipement s'avère parfois indispensable pour la sécurité et le maintien des personnes âgées à domicile.

C'est pourquoi des dispositifs financiers ont été mis en place dans le but de réduire le montant des dépenses engendrés par les travaux d'aménagement.

Les propriétaires, locataires et occupants à titre gratuit peuvent en bénéficier sous certaines conditions. Le logement concerné par les travaux doit avant tout constituer la résidence principale du bénéficiaire. Par ailleurs, si vous êtes locataire, il est obligatoire de posséder une autorisation écrite de votre propriétaire pour entamer la réalisation des travaux.

La réduction de TVA

Certains travaux de rénovation ou d'aménagement réalisés dans un logement de plus de 2 ans bénéficient d'un taux de TVA réduit à 10%. Cette réduction de taxe concerne les travaux de transformation, d'amélioration, d'entretien et d'aménagement de l'habitat. Elle peut être attribuée aux propriétaires bailleurs ou occupants, aux locataires et aux résidents du logement à titre gratuit.

Le crédit d’impôt

Un crédit d'impôt peut-être accordé sous certaines conditions aux personnes ayant réalisé des travaux d'accessibilité ou d'adaptation (revêtement de sol antidérapant, barre d'appui et de maintien, remplacement d'une baignoire par une douche, etc.)

Le montant des travaux est alors à inscrire sur la déclaration d'impôt sur le revenu. Notez que le crédit d'impôt peut atteindre 25% du coût total des travaux. De plus, les dépenses sont plafonnées à 5 000€ pour une personne seule et à 10 000€ pour un couple.

L’aide de l'Agence Nationale de l'Habitat ou ANAH

Ces subventions sont versées dans le cadre de la réalisation de travaux destinés à améliorer les conditions des personnes âgées en perte d'autonomie. Elle s'adresse aux locataires ou aux propriétaires du parc privé aux revenus modestes. Elle est donc attribuée sous condition de ressources. Celles-ci ne doivent pas dépasser un certain plafond.

Un locataire souhaitant bénéficier d'une aide de l’ANAH devra présenter une autorisation écrite de son propriétaire pour la réalisation des travaux.

Les aides du Conseil départemental

Le Conseil départemental peut également vous attribuer certaines aides financières :

  • la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : elle est délivrée par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) et est versée par le Conseil départemental ;
  • l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) : cette subvention s'adresse aux personnes de plus de 60 ans qui souffrent d'une perte d'autonomie. Elle a pour objectif d'alléger le financement des travaux d'accessibilité et d'adaptation du logement.

Installer de nouveaux équipements dans sa salle de bains s'avère parfois indispensable pour permettre aux personnes à mobilité réduite de rester chez elles le plus longtemps possible. Ces équipements sont nombreux et plusieurs subventions peuvent vous aider à financer les travaux.