Comment choisir un monte-escalier tournant ?

Comment choisir un monte-escalier tournant ?

Sommaire Afficher

Le maintien à domicile constitue le souhait le plus cher des seniors et des personnes à mobilité réduite. En effet, être en mesure de se déplacer en toute autonomie est indispensable, tant au niveau physique qu'au niveau psychologique. Dans ce contexte, le monte-escalier apparaît comme étant une solution de premier choix permettant le maintien des personnes âgées à domicile.

Qu'est-ce qu'un monte-escalier ?

Le monte-escalier est un dispositif permettant aux personnes touchées par des difficultés de mobilité et d'équilibre, de se déplacer beaucoup plus aisément dans leur domicile. En effet, cet appareil permet de monter et descendre des escaliers à l'intérieur de l'habitation, comme à l'extérieur, et ce en toute sécurité. Un monte-escalier est généralement composé d’une plateforme et d’un fauteuil avec accoudoirs posé sur des rails (il existe des monte-escaliers monorail et d'autres birail).

Les différents types de monte-escaliers

Les monte-escaliers se déclinent en plusieurs modèles différents et présentent de nombreuses caractéristiques diverses. Quelle que soit la configuration de votre domicile ou le type d'escalier présent, il existera toujours un monte-escalier répondant à vos besoins de mobilité.

Le monte-escalier tournant

Il s'agit des monte-escaliers les plus vendus en France. Le monte-escalier tournant est installé sur des rails en acier et est animé par un moteur électrique. Il comprend également une batterie rechargeable. Les monte-escaliers tournants comportent deux rails, assurant ainsi une stabilité parfaite et un confort important dans les courbes et virages.

Comme son nom l'indique, le monte-escalier tournant convient parfaitement à des escaliers tournants. Il est important de préciser que l'installation d'un monte-escalier tournant doit être réalisé par un professionnel qualifié. En effet, le monte-escalier tournant doit être conçu sur mesure, de manière à s'adapter parfaitement au type d'escalier présent et aux besoins de chaque individu.

Le prix d'un monte-escalier tournant (installation comprise) se situe généralement entre 7 000€ et 10 000€.

Les monte-escaliers en colimaçon

Les monte-escaliers en colimaçon sont conçus pour suivre les courbes de l’escalier, même lorsque ce dernier comporte plusieurs virages et paliers. Ce type de monte-escalier comprend un siège pivotant pour réduire l'encombrement, tout en simplifiant le passage. Ce modèle est généralement doté d’un harnais de sécurité et d’un repose-pieds.

Le prix d'un monte-escalier en colimaçon (pose incluse) varie entre 8 000€ et 10 000€.

Les monte-escaliers droits

Le monte-escalier droit ne peut être installé que sur un escalier droit ne présentant aucune courbe et ne comportant aucun palier. Il s'agit du modèle le plus facile à installer et le plus économique. L'appareil est généralement posé sur un monorail.

Le prix de ce modèle (pose incluse) est compris entre 2 500€ et 5 000€.

Les monte-escaliers extérieurs

Cela paraît logique mais un fauteuil monte-escalier prévu pour l'intérieur ne peut être installé en extérieur. En effet, les monte-escaliers intérieurs ne peuvent supporter les conditions climatiques extérieures. Les monte-escaliers extérieurs sont spécialement conçus pour résister aux aléas météorologiques. Ils disposent des mêmes accessoires et mécanismes de sécurité que les monte-escaliers intérieurs.

Le prix de ce modèle (pose incluse) se situe généralement entre 5 000€ et 15 000€.

Les normes de sécurité applicables aux monte-escaliers

Tous les monte-escaliers sont étudiés et fabriqués pour être strictement conformes aux dernières réglementations européennes. Ces normes définissent des règles à suivre pour éviter au maximum les risques de panne ou de chute. Le respect de ces normes garantit ainsi une sécurité maximale à tous les utilisateurs.

Les détecteurs d’obstacles

La présence de détecteurs d’obstacles constitue un élément obligatoire sur un monte-escalier. Ce dernier permet l'arrêt automatique du fonctionnement du monte-escalier si un obstacle se trouve sur son passage.

La ceinture de sécurité

Les utilisateurs d'un monte-escalier sont, en général, des personnes à mobilité réduite, et souffrent donc d'un certain manque d'autonomie. Le risque de chute pour ces personnes est par conséquent très élevé.

Afin d'éviter ces accidents, la ceinture de sécurité est obligatoire sur un monte-escalier. Celle-ci permet ainsi au senior de monter et descendre à l'aide du monte-escalier en toute sérénité.

Le siège

Le siège d’un monte-escalier doit répondre à des normes de confort et de sécurité bien précises. Il peut ainsi être pivotant, ce qui permet à l'utilisateur de bénéficier d'une accessibilité accrue.

Le système de verrouillage

Le système de verrouillage est une sécurité permettant d'empêcher la mise en marche involontaire de l'appareil. Cela permet de réduire sensiblement les risques d'accident.

Le système d’arrêt d’urgence

Un monte-escalier doit obligatoirement être doté d’un système d’arrêt d’urgence en cas de fonctionnement anormal du mécanisme ou d’obstacles sur son passage.

Le système de fin de course

Les monte-escaliers doivent obligatoirement être équipés d’un dispositif de fin de course. Ce système permet d’arrêter automatiquement le monte-escalier à la fin de sa course, au bas de l’escalier, comme en haut.

Les télécommandes

Les monte-escaliers sont équipés de deux télécommandes distinctes, une installée en bas de l’escalier, l’autre en haut. Elles permettent de faciliter l’utilisation du monte-escalier.

Quelles sont les aides financières existantes ?

Il existe de nombreux organismes permettant aux seniors et aux personnes à mobilité réduite de financer l'achat de monte-escaliers.

Les subventions de l'ANAH

L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) est un organisme destiné à financer l’aménagement des logements occupés par des personnes à mobilité réduite. De nombreuses subventions permettent ainsi de financer l’achat et l’installation de matériels permettant d'optimiser l'autonomie du senior.

Le versement de ces subventions est soumis à plusieurs conditions spécifiques, dont des conditions de revenus et de nécessité de l'installation. Les aides octroyées par l’ANAH permettent en général de financer 30 à 50% du coût d'acquisition d'un monte-escalier.

L'allocation personnalisée d'autonomie

L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) permet d'aider financièrement les seniors âgés de plus de 60 ans se trouvant en situation de perte d’autonomie. Ce financement est calculé en fonction des revenus, de l'âge de la personne et du niveau de handicap.

Les aides de la MDPH

La MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) est un organisme départemental qui octroie des aides aux personnes en situation de handicap âgées de 20 à 60 ans. Le montant de la subvention peut atteindre 50% du montant des dépenses, avec un plafond fixé à 10 000 euros.

Le monte-escalier tournant : une solution idéale pour les personnes âgées en perte d'autonomie

Monter et descendre un escalier, qu'il s'agisse d'un escalier droit ou d'un escalier tournant, représente une difficulté majeure pour les personnes à mobilité réduite, et par conséquent, rend souvent impossible le maintien à domicile de la personne.

Dans ce contexte, l'installation d'un monte-escalier représente un investissement essentiel permettant de mieux préserver l'autonomie du senior et ainsi de rendre possible le maintien à domicile. De nombreuses subventions existent, permettant ainsi aux foyers les plus modestes de financer l'acquisition d'un monte-escalier.