La fabrique du Bien Vieillir

La fabrique du Bien Vieillir

Le Conseil national de la refondation mis en place par le chef de l’État, Emmanuel Macron, début septembre vise « à bâtir dans un esprit de dialogue et de responsabilités partagées...des solutions concrètes aux préoccupations des citoyens ». Dans cette optique une consultation nationale vient d’être lancée sur la thématique du « bien vieillir ».

Ainsi, la consultation doit permettre de construire des solutions et de trouver des initiatives pour faire face aux défis de demain dont celui du vieillissement de la population. Plus largement la consultation doit aboutir à la prise en compte, au plus près du terrain, des conséquences de ce vieillissement inéluctable.
Pour le ministre des solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées, Jean-Christophe Combe, il s’agit de préparer les grandes transitions : démographique, écologique, économique et technologique.
Un sujet sociétal qui concerne un éventail de domaine : le logement, le sport, la culture, la mobilité, la santé. Selon lui, « bien vieillir, c’est tout au long de la vie et ça commence dès la naissance. »
Un sujet sociétal également car il conditionne l’équilibre du modèle de protection sociale français et la solidarité entre les générations.
Enfin, un sujet sociétal car il s’intéresse au regard que nous portons collectivement sur le vieillissement.

 

Court terme et long terme

Le ministre considère deux étapes pour avancer sur la question du vieillissement.
D’abord, l’urgence du court terme qui doit passer par le soutien au secteur médico-social face à l’inflation et aux problèmes de recrutement des personnels. Il prône la transformation de l’offre et notamment réitère le renforcement de ce que l’on nomme le virage domiciliaire, à savoir la possibilité pour les personnes âgées de rester dans leur logement grâce aux services d’aides et de soins à domicile.
« Ce choix du domicile est déjà largement entamé, mais il doit monter en puissance pour accompagner, sur le long terme, cette transition démographique» a-t-il affirmé lors de la mise en œuvre du conseil national de la refondation à la mi-octobre.

Quant au long terme qui doit mobiliser l’ensemble de la société, Jean-Christophe Combe pose les interrogations suivantes qui feront l’objet de discussions et de propositions dans le cadre de la consultation nationale avec trois thèmes retenus : adapter la société, promouvoir la citoyenneté et le lien social et revaloriser les métiers.

« Comment adapter nos territoires, nos villes et nos transports ?

Comment concevoir des horaires d’activité municipales, des lieux pour les bancs publics, des éclairages le soir, des adaptations dans les équipements culturels et sportifs, pour que les villes soient plus habitables pour les aînés ?

Comment adapter les logements ?

Comment mettre la liberté au cœur des choix de vie des personnes ?

Comment promouvoir les comportements qui permettent de maintenir l’autonomie le plus longtemps possible ?

Comment faire en sorte que les personnes âgées vivent en lien et participent pleinement à la vie de la Cité ?

Comment sécuriser et réduire tout qui empêche les personnes âgées de sortir de chez elles ?

Comment lutter contre le fléau de l’isolement social ?

Comment permettre à un conjoint, à une fille ou un fils, qui donnent du temps pour leur proche, de penser aussi un peu à eux, d’avoir des moments de repos où le souci de l’autre est un peu apaisé parce qu’une autre main, une autre ressource, est là pour prendre le relais ?

Comment donner envie à des femmes et à des hommes de devenir animateur, cuisinier, auxiliaire de vie, médecin gériatre ou infirmière en pratiques avancées spécialisée en gériatrie ?

Comment créer un écosystème favorable à de nouvelles actions bénévoles au service des personnes âgées ? »

 

Le calendrier de la consultation

De novembre 2022 à mars 2023, dix ateliers dans dix départements de métropole et d’Outre-Mer seront créés.
En avril 2023, trois séminaires de restitution, un par thématique, seront l’occasion de rassembler les solutions pertinentes.
En mai 2023, une feuille de route de mise en œuvre concrète sera rédigée.
Enfin, un plan d’action et des outils, émanations de la consultation, seront mis en place sur le long terme.


Pour participer à la consultation, inscription sur le site conseil-refondation.fr.