Aller au contenu principal

Association aide emploi senior : ce qu’il faut savoir

De nombreux employeurs valorisent les connaissances, la maturité et l’éthique du travail des travailleurs, mais trouver un emploi peut être difficile, en particulier quand on a plus de 50 ans. En effet, des études montrent que l'entrée ou la rentrée sur le marché du travail à un âge plus avancé est plus difficile qu’au jeune âge. Les aînés, cependant, ont quelque chose que les jeunes travailleurs n'ont pas : l'expérience. Pour permettre aux seniors d’augmenter leurs chances de trouver un emploi, de nombreuses associations d’aide à l’emploi accompagnent les seniors dans leurs démarches.

Quelles solutions existent ?

Côté loi, les entreprises embauchant en contrat de professionnalisation des salariés de 45 ans et plus peuvent prétendre à une aide de 2000 euros. Une aide qui vise à faciliter l’accès des seniors au marché du travail et leur permettre d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles grâce aux formations inclus dans le contrat. Un contrat de professionnalisation effectué en partenariat avec Pôle Emploi.

De nombreuses plateformes spécialisée dans le recrutement des seniors existent en France à l’instar de Bitwiin, Forcefemmes, Emploisenior, Seniorjob ou encore, Seniorsavotreservice. Des plateformes qui mettent en relation les candidats avec des particuliers employeurs ou entreprises. Des réseaux solidaires comme Asspro aident les seniors actifs en recherche d’emploi, d’un complément d’activité ou qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat. Un site informatif d’aide et de conseils également qui propose des voies alternatives permettant un retour à l’emploi et la mise en relation professionnelle.

Mais pour revenir sur le marché du travail, le senior doit commencer par dresser un inventaire des compétences et des expériences acquises grâce aux emplois et activités effectués durant sa vie active. Travail à temps partiel et saisonnier, bénévolat… tous exigent des compétences qui peuvent être facilement appliquées à l'emploi recherché. Il lui faut donc décrire les tâches principales de chaque activité et dresser la liste des compétences utilisées. Il est donc important de réfléchir à la façon dont ces compétences pourraient s’appliquer au poste souhaité. C’est la meilleure manière de se préparer en amont de toute future embauche.

Les travailleurs âgés de 55 ans et plus représenteront d’ici quelques années, près du quart de la population active, car les employés âgés occupent une place de plus en plus importante dans notre économie. De plus en plus de travailleurs restent employés au-delà de l'âge légal de la retraite, pour des raisons économiques et parce qu'ils aiment leur travail. Les besoins financiers peuvent être personnels, mais l'avantage économique des travailleurs âgés dynamise l'économie nationale du fait que ces travailleurs continuent à payer des impôts et disposent des moyens financiers pour couvrir leurs dépenses plus longtemps. Et les travailleurs âgés représentent une grande opportunité pour les employeurs.

Quelles démarches pour revenir dans la vie active ?

Outre de contacter les associations d’aide à l’emploi et Pôle emploi, il est important de connaître les différents types de contrats auxquels les seniors peuvent prétendre. Le contrat de professionnalisation "adulte" par exemple, est un contrat qui permet aux personnes de 45 ans et plus, en recherche d’emploi, de décrocher un CDI ou CDD tout en suivant une formation théorique de de 150 heures minimum. Pour l’embauche d’un senior en contrat de professionnalisation, l’employeur bénéficiera pour sa part de multiples avantages tels qu’une aide de 2000€ sous condition.

L’avantage pour les personnes à la retraite et qui souhaitent continuer à travailler, c’est qu’elles peuvent faire le travail qu’elles veulent, plutôt que celui qu’elles doivent faire. Qu’elles cherchent à gagner un revenu supplémentaire ou à s’occuper avec le bénévolat, retravailler durant la retraite est aussi un bon moyen d’entretenir sa santé mentale et physique ainsi que ses capacités cognitives. Des études montrent en effet qu’un senior qui continue de s’occuper a moins de risque de tomber dans la dépression ou la démence. En effet, chez les travailleurs âgés, être au chômage conduit souvent à de longues périodes de réduction des revenus, ainsi qu'à de longues périodes sans assurance maladie et à une plus grande difficulté d'accès aux soins de santé. L’effet du chômage sur l'espérance de vie est également plus marqué chez les personnes âgées de 57 à 61 ans.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Vu à la TV
Vu à la TV
et dans la presse
NF Service
Entreprise française
certifiée NF Service
Silver Culture
Créateur du fonds de
dotation Silver Culture
Recommandation
Recommandé par 16 000
professionnels de santé
Expérience
+ de 15 ans d'expérience
à votre service
Retour en haut
Être rappelé Vos avis