Maintien à domicile des personnes âgées : avantages et inconvénients

Maintien à domicile des personnes âgées : avantages et inconvénients

Sommaire Afficher

Le maintien à domicile des personnes âgées demande une nouvelle organisation pour assurer leur sécurité. La majorité des seniors souhaite rester à son domicile pour conserver son indépendance. Toutefois, des moyens humains et financiers doivent être mis en place pour pouvoir accéder à cette requête. Il faut adapter le logement à la perte d'autonomie selon son degré de dépendance. De plus, des interventions médicales ou des services doivent être prévus pour venir en aide aux personnes âgées.

Qu'est-ce que le maintien à domicile des personnes âgées ?

Comme son nom l'indique, le maintien à domicile est le choix d'une personne âgée de rester dans son logement plutôt que d'aller dans un établissement adapté. Un senior souhaitant rester chez lui doit disposer d'une certaine indépendance de mouvement et avoir un domicile conforme à ses besoins. Pour cela, la maison doit respecter des conditions d'accueil facilitant les déplacements.

Ainsi, faire appel à des aides humaines pour assister la personne âgée au quotidien sur des tâches à réaliser comme le ménage, les courses, ainsi que la préparation des repas devient essentiel. La solution du maintien à domicile est possible selon le niveau de dépendance de la personne ainsi que de sa situation financière.

Il existe différents types d'établissements, les plus connus sont les maisons de retraite médicalisées ou l'EHPAD. Ces Établissements d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes sont des résidences de services apportant l'ensemble des soins nécessaires à ses résidents en perte de mobilité. Les autres structures d'hébergement sont des maisons d'accueil rurales pour personnes âgées ou des logements-foyers. Au sein de ces établissements, le senior habite dans un appartement lui garantissant son indépendance, tout en profitant des services collectifs, comme la restauration ou les soins.

Les avantages du maintien à domicile comparé à la maison de retraite

Le maintien à domicile requiert la mise en place de solutions sécuritaires. Tout d'abord, il nécessite un renfort humain journalier réalisé par la famille, par un proche ou par un service d'aide à domicile. Ensuite, il est recommandé de mettre en place des systèmes de surveillance comme une téléassistance pour garantir une prise en charge rapide en cas de chute.

Garder ses habitudes et ses repères

La dernière étude en date montre que 90% des seniors souhaitent rester à leur domicile plutôt que d'aller dans un EHPAD. Ce fort désir de rester chez soi s'explique par le besoin de conserver ses habitudes et son cadre de vie.

La peur du changement et le bouleversement de son cadre de vie peuvent conduire à une dépression. C'est pourquoi rester chez soi permet de garder des habitudes importantes pour le bien-être. Les choses les plus simples deviennent alors primordiales : préserver ses habitudes, utiliser sa salle de bains, regarder la télévision dans son fauteuil ou encore saluer ses voisins...

Un environnement connu donne des repères rassurants aux personnes âgées. La préservation d'un cadre de vie agréable pour une personne dépendante garantit une bonne santé psychologique.

Le maintien à domicile coûte moins cher que les maisons de retraite

Le maintien à domicile est largement plébiscité par les seniors. L'avantage de conserver ses habitudes de vie prime sur l'inconnu de la maison de retraite.

De plus, le maintien à domicile coûte moins cher que les maisons de retraite en prenant en compte l'ensemble des postes de dépenses. L'intégration d'une personne âgée dans un établissement médicalisé coûte en moyenne 2 500€ par mois en France. En revanche, si l'on opte pour le maintien à domicile, les dépenses mensuelles oscillent plutôt entre 2 000 et 2 300€.

A noter que vous pouvez bénéficier des aides et même de crédit d'impôt pour l'embauche de personnel de santé et ménager.

Inconvénients du maintien à domicile des seniors

Si 90% des seniors optent pour un maintien à domicile, il est important de prendre conscience des limites de ce système. L'aide à domicile d'une personne âgée doit être prise en charge par les proches, un parent, ou à défaut une assistante pour les tâches du quotidien.

Faire appel à une aide à domicile

Il est moins onéreux de maintenir une personne âgée à son domicile que de l'héberger dans une maison de retraite. Selon la perte d'autonomie, il faut tout de même bien anticiper le coût de l'aide à domicile.

Il convient de bien faire le point sur les charges humaines et financières afin de garantir la sécurité et la sérénité de la personne âgée maintenue à domicile :

  • le coût des aides médicales à domicile : aide-soignante ou infirmière à domicile ;
  • le coût des aides de ménage ;
  • la mise en place d'un service d'assistance.

Le besoin de réaménager son logement

Pour que le maintien à domicile soit possible, le senior doit avoir un niveau de handicap lui permettant de rester autonome. L'aménagement du logement selon les normes PMR permet d'effectuer des déplacements fluides et des tâches en toute sécurité.

Les solutions pour rester chez soi et conserver son autonomie existent. On note que la salle de bains est la pièce de la maison nécessitant le plus de travaux d'aménagement. Pour garder le plaisir du bain, vous pouvez poser une nouvelle baignoire à porte qui alliera le confort et la praticité. Pour passer du rez-de-chaussée au premier étage, vous pouvez installer un monte-escalier.

Toutefois, pour effectuer ses travaux de rénovation, il faut une capacité financière importante. Pour vous aider, vous pouvez bénéficier de l'aide des organisations œuvrant au maintien à domicile de nos seniors.

Les risques d'accidents domestiques accrus

Le principal inconvénient du maintien à domicile des personnes âgées est le risque d'accidents domestiques. On estime que 75% des accidents de seniors résultent d'une chute. Les conséquences d'une chute peuvent être plus ou moins graves. De la fracture jusqu'aux complications infectieuses, il est nécessaire de prévenir les risques de chutes en aménageant son domicile aux normes PMR.

De plus, la majorité des personnes âgées vivent seules dans leur domicile. Au-delà de provoquer un sentiment de solitude, cet isolement peut créer des peurs au moment de réaliser une tâche plus risquée que d'autres. La peur de trébucher et de se faire mal est autant musculaire que psychologique.

La mise en place d'une téléassistance permet d'être alertée rapidement afin qu'un parent ou des proches puissent intervenir en cas de problème. La vieillesse demande un contact social fréquent tant pour venir en assistance en cas de besoin que pour le moral.

Bénéficier d'une aide à domicile

L'aide à domicile est la première solution permettant de pallier la maison de retraite. Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d'un accompagnement personnalisé.

Le rôle d'une aide à domicile

Nous avons vu les avantages et les inconvénients du maintien. Outre les frais que cette décision engendre, la personne dépendante doit être prise en charge par différents services.

Tout d'abord, l'intervention d'une aide à domicile doit faciliter le quotidien de la personne âgée en lui faisant le ménage, en lui apportant ses repas, etc. Toutes les tâches que la personne à mobilité réduite n'est plus en mesure de réaliser doivent être effectuées par des proches ou une personne de la famille.

Côté santé, chaque situation peut demander un suivi particulier. Une aide médicale peut se déplacer directement au domicile du senior, à la fréquence souhaitée.

Enfin, sachez que l'aide en téléassistance est un moyen facile à installer pour sécuriser les personnes âgées vivant seules à leur domicile.

Les aides financières au maintien à domicile des seniors

Le maintien à domicile comme la maison de retraite est soutenu financièrement par la mise en place d'aides :

  • l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie) ;
  • la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) ;
  • les aides fiscales ;
  • l'aide ménagère à domicile ;
  • les Complémentaires Santés ;
  • les Caisses de Retraite ;
  • les Aides Extralégales.

Le choix du maintien à domicile au détriment de la maison de retraite exige une organisation sans failles et un aménagement particulier du logement du senior. Une assistance fréquente selon son handicap est la clé de voûte pour permettre aux seniors de continuer à vivre à leur domicile en toute quiétude.