Aller au contenu principal
solutions pour bien vieillir chez soi

Bien vieillir chez soi : quelles sont les solutions ?

Bien vieillir chez soi est le souhait de la grande majorité des seniors français. Cette option présente effectivement un certain nombre d’avantages pour une personne âgée. Non seulement, elle lui donne le pouvoir de rester dans un environnement qui lui est familier et garder ses petites habitudes. Mais, rester vivre à domicile permet aussi à une personne âgée d’avoir une bonne qualité de vie. Ceci est rendu possible grâce aux différentes solutions destinées au « bien vieillir chez soi ».

Dans cet article, on vous explique comment vieillir chez soi dans les meilleures conditions.

Des aménagements pour mieux vieillir chez soi

Il est parfaitement envisageable d’éviter ou du moins retarder l’entrée en établissement spécialisé ou en maison de retraite et de vieillir à domicile. Toutefois, cela demande une certaine organisation pour que tout se passe bien. L’adaptation de l’habitat en fait partie.

Avec l’avancée en âge et la perte d’autonomie qui peut l’accompagner, un réaménagement ou une réadaptation du lieu de vie va pouvoir s’imposer pour qu’il soit plus confortable, plus sécurisant et plus adapté à la situation. Ce projet peut concerner tous les éléments du logement :

Faciliter les déplacements et prévenir les chutes pour mieux vieillir à domicile

Les chutes représentent près de ¾ des accidents domestiques chez les seniors. Plusieurs types d’aménagements sont nécessaires pour sécuriser le logement d’une personne âgée et éviter les chutes :

  • Dégager l’espace au sol : pour permettre à une personne âgée de circuler facilement dans son lieu de vie, il faut que les lieux de passage soient dégagés. Pour cela, il faut ranger ou faire disparaître tout ce qui peut gêner, comme les fils, les objets qui traînent, les bibelots, les meubles, les tapis…
  • Renforcer l’éclairage : pour que les déplacements à l’intérieur du domicile soient aussi sécurisés pour le senior, il faut améliorer la luminosité. Il faut bannir les zones d’ombres en multipliant les sources de lumière : chemin lumineux, appliques, plafonniers…
  • Sécuriser les escaliers : si le logement possède un ou plusieurs étages, l’escalier doit être sécurisé en installant une main courante, en peignant les contremarches pour pouvoir créer un contraste visuel ou en posant des bandes antidérapantes sur le nez des marches. Pour faciliter la montée et la descente de l’escalier, l’installation d’un monte-escalier est aussi conseillée. En tant qu’acteur numéro un du maintien à domicile élu par les seniors, Indépendance Royale peut prendre en charge votre projet d’installation de monte-escalier. Avec nos modèles de monte-escalier nouvelle génération, vous allez pouvoir continuer à profiter pleinement de vos pièces situées à l’étage sans avoir à fournir d’effort. Conçus sur-mesure, nos monte-escaliers s’intègrent parfaitement à la configuration de votre intérieur, quelle que soit la forme de votre escalier. Les modèles Simplicity 900 et Simplicity 1000 sont destinés aux escaliers droits. Si vous avez un escalier tournant, nous vous proposons les modèles Monoroyal et Biroyal. De plus, l’installation de ces dispositifs se fait en un jour.

Aménager la salle de bain pour bien vieillir chez soi

Avec l’âge, l’accès à la salle de bain peut devenir difficile, voire dangereux. Le remplacement de la baignoire par une douche senior sécurisée est donc une solution tout à fait appropriée pour favoriser le maintien à domicile.

Indépendance Royale se spécialise aussi dans l’installation de douche sécurisée pour seniors.

En moins d’une journée, et sans gros travaux, nous enlevons votre ancienne baignoire et la remplaçons par une douche de plain-pied, Idealdouche, ou par une douche à l’italienne, Styldouche, parfaitement adaptée à vos nouveaux besoins et équipés de tout le nécessaire pour votre sécurité : siège de douche, robinet thermostatique, barre de soutien, receveur antidérapant…

Faciliter le maintien à domicile en faisant appel à une aide à domicile

Rester vivre le plus longtemps possible à son domicile malgré son âge est de nos jours possible grâce à l’existence d’un vaste choix de services d’aide et d’accompagnement destinés aux seniors.

L’aide à domicile peut se présenter de différentes façons : téléassistance, livraison ou portage de repas, réalisation des courses, accompagnement pendant les sorties ou les visites chez le médecin, assistance dans les tâches ménagères, aide à la toilette, au lever et à l’habillage, etc. Ces services peuvent être gérés par des CCAS ou centres communaux d’action sociale, des entreprises spécialisées ou des associations.

Il existe trois manières de faire appel à un service d’aide à domicile : faire appel à un mandataire, embaucher directement une aide à domicile ou faire appel à un service prestataire. Dans les trois cas, les prestations fournies sont destinées aux personnes âgées en perte d’autonomie, aux PMR et aux familles en difficulté pour leur permettre de continuer à vivre le plus longtemps possible à leur domicile et de conserver ou restaurer leur autonomie.

Les différentes aides financières pour bien vieillir chez soi

Il existe différentes aides financières destinées aux personnes âgées qui font le choix de vieillir à domicile. L’attribution de ces aides est soumise à des conditions de ressources et de degré de dépendance.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie ou APA est une aide financière destinée aux seniors en perte d’autonomie. Elle se décline sous deux formes :

  • L’Allocation Personnalisée d’Autonomie à domicile pour aider les personnes âgées vivant à domicile
  • L’Allocation Personnalisée d’Autonomie en établissement pour couvrir une partie du tarif dépendance en Ehpad

Ce qui nous intéresse ici est l’APA à domicile. Cette aide permet d’alléger les diverses dépenses permettant à une personne âgée de vivre sereinement chez elle. C’est le cas des dépenses engagées pour faire appel à une aide à domicile.

L’APA à domicile est destinée à toute personne âgée de 60 ans et plus, résidant en France de manière stable et relevant du GIR 1 à 4. Pour faire une demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie, il faut monter un dossier comprenant un formulaire à récupérer auprès du Conseil Départemental, du Centre communal d’action sociale ou CCAS ou du CLIC. D’autres pièces justificatives peuvent aussi être demandées. Un évaluateur médico-social viendra par la suite au domicile du demandeur pour déterminer son niveau de dépendance. Comme son nom l’indique, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie implique, une fois le dossier accepté, l’établissement d’un plan d’aide personnalisé recensant les besoins et dépenses spécifiques du demandeur pour favoriser son maintien à domicile.

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

Il s’agit d’une aide destinée aux seniors retraités percevant des revenus modestes. Pour bénéficier de cette aide, le demandeur doit être âgé de 65 ans et plus ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail, bénéficier d’une retraite, résider en France de manière régulière et stable et percevoir des revenus mensuels en dessous de 903,20€ pour une personne seule et 1 402,22€ pour un couple.

Pour demander l’ASPA, il faut envoyer le dossier à la Carsat si on relève de la retraite sécurité sociale, à la MSA si c’est celle-ci qui octroie la pension ou à la mairie si on ne perçoit aucune pension de retraite. Le dossier de demande comprend essentiellement le formulaire Cerfa n°13710*02.

Les aides de la Cnav

La Caisse nationale de l’Assurance Vieillesse ou Cnav est l’organisme chargé de la gestion de la retraite des salariés et cadres du secteur privé relevant du régime de la Sécurité sociale. Il est représenté au niveau régional par les Carsat.

La Cnav a mis en place une politique ambitieuse de prévention de la dépendance et d’aide au maintien à domicile, baptisée « action sociale Cnav ». Dans le cadre de cette politique, la Cnav propose des aides « bien vieillir chez soi » qui prennent en charge, d’un côté, le financement des services liés au maintien à domicile, tels que les services d’aide à domicile, et l’amélioration et la sécurisation de l’habitat face à l’avancée en âge, d’un autre côté.

Cette aide de la Cnav est destinée aux personnes âgées de plus de 55 ans qui cotisent au régime général de la Sécurité sociale. Elle ne peut pas être cumulée avec la Prestation spécifique dépendance (PSD), l’Allocation Personnalisée d’autonomie (APA), l’Allocation Compensatrice pour tierce personne (ACTP), la Prestation de compensation du handicap (PCH) et la Majoration pour tierce personne (MTP).

Pour demander des informations ou faire une demande d’aide de la Cnav, il faut adresser et déposer le dossier à la délégation régionale de la Cnav du lieu de résidence. Celui-ci comprend le formulaire d’aide pour Bien vieillir chez soi à télécharger sur le site de la Carsat ou à récupérer au guichet. Le dossier inclut également une copie du dernier avis d’imposition ou du refus de l’octroi des aides par le conseil départemental.

Si le dossier est accepté, une évaluation des besoins du demandeur sera mise en place par la Cnav suivie d’une visite à domicile. En fonction de l’analyse effectuée, le demandeur pourra bénéficier d’un plan d’action personnalisé, d’un kit prévention ou de l’aide habitat.

Le montant de l’aide de la Cnav dépend des ressources du demandeur et du budget disponible. Il est compris entre 100€ et 300€ pour le kit prévention et 2 500€ et 3 500€ pour l’aide habitat.

Outre les aides sociales de la Cnav, l’Assurance maladie et les mutuelles seniors peuvent aussi octroyer des aides pour financer les soins non remboursés et les dépenses liées aux services d’aide à domicile. En font partie les frais liés à l’hospitalisation, aux soins dentaires, aux soins optiques, aux soins médicaux classiques, à la médecine naturelle, etc.

Il existe d’autres formes d’aides pour financer le bien vieillir chez soi. Parmi elles figure le crédit d’impôt monte-escalier.

Comme son nom l’indique, le crédit d’impôt monte-escalier permet de financer l’acquisition et l’installation d’un monte-escalier dans le logement d’une personne âgée. Il correspond à 25% des dépenses réalisées, plafonné à 5 000€ pour une personne seule et 10 000€ pour un couple.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Vu à la TV
Vu à la TV
et dans la presse
NF Service
Entreprise française
certifiée NF Service
Silver Culture
Créateur du fonds de
dotation Silver Culture
Recommandation
Recommandé par 17 000
professionnels de santé
reassurance-experience
Près de 20 ans d'expérience
à votre service
Retour en haut
Être rappelé Vos avis