blog indépendance royale

Paroles d’experts

Des experts vous répondent sur le bien vivre sa dépendance et comment s’adapter aux changements de vie.

Accueil du blog > Le coin des experts > Interview de Thierry Roussel - La Téléassistance intelligente

Interview de Thierry Roussel - La Téléassistance intelligente

Posté le 22 mai 2017 dans Le coin des experts

Thierry Roussel, Co-fondateur de Senioradom.

Indépendance Royale : Quelle est l’histoire de la téléassistance Senioradom ?

Thierry Roussel : en 2012 j’ai été aidant de ma mère qui refusait les pendentifs et les bracelets. Alors, je me suis rendu compte que sur les 500 000 personnes équipées de pendentifs en France, la moitié ne les portait jamais. Sur la moitié qui les portait, une grande partie ne les portait pas lors de la  chute, lors de la levée nocturne ou dans la salle de bain. Il fallait trouver une solution. En 2013, nous avons créé nos algorithmes et développé une box aux normes européennes. Elle a été testée en 2014 grâce à l’aide de la CNAV et de la bourse Charles Foix et nos premiers clients sont arrivés en 2015.

IR : Comment fonctionne la solution Senioradom ?

TR : C’est un boitier central équipé d’une carte GSM, sans connexion Internet, relié à des capteurs de mouvements dans chaque pièce de vie et un détecteur d’ouverture de porte sur chaque sortie du domicile, le tout installé en moins de 40 minutes. Ce système ne détecte pas une chute ou un malaise dans la seconde, en revanche il détecte les situations anormales qui en résultent. Par exemple, si la personne qui se lève habituellement avant 8 heures du matin reste sans mouvement et sans réponse à 8h45, elle ou son aidant vont être contactés.

IR : Mais comment connaître les habitudes de la personne ?

TR : Le boitier fonctionne avec des algorithmes auto-apprenants, c’est presque de l’intelligence artificielle. Par exemple, on part du principe que la personne se lève avant midi, et progressivement cette tranche horaire s’adapte aux habitudes de vie de l’utilisateur. Si la personne s’est cassé le col du fémur, rentre chez elle et reste maintenant 25 minutes dans sa salle de bain au lieu de 10, le système va l’auto-apprendre. Son temps d’apprentissage dure entre 15 jours et 3 semaines.

IR : Quel est l’avantage de votre système par rapport aux bracelets de téléassistance ?

TR : Par exemple, la personne fait une chute dans la salle de bain à 15h30 et ne porte pas son bracelet. Son auxiliaire de vie va peut-être arriver le lendemain matin. Notre système détectera une anomalie 15 à 20 minutes après l’accident et enverra automatiquement une alerte. Quand une personne reste au sol moins de 3h, elle a très peu de séquelles ; entre 3h et 12h au sol, elle perd entre 30 et 60% de ses capacités mentales et physiques jusqu’à la fin de sa vie. A titre de comparaison, 4 000 personnes meurent sur les routes en France, 12 000 personnes meurent chaque année chez elles à cause de chutes. On fait des campagnes télé nationales, en primetime sur TF1 pour la prévention routière. Il est temps de prendre à bras le corps ce sujet du maintien à domicile et de la prévention … D’ailleurs, Senioradom intervient également en prévention des troubles cognitifs, à la demande de l’aidant, en détectant des sorties du domicile trop longues, une température anormale dans le logement, des activités nocturnes anormales, etc.

IR : Qu’en est-il du développement international de la téléassistance ?

TR : Globalement, tous les pays sont touchés. 2 millions de personnes sont équipées en Angleterre, c’est quatre fois plus qu’en France. La Chine est très en demande, car le maintien à domicile des personnes âgées est au cœur de leur préoccupation ; ils ne peuvent pas construire assez d’Ehpad pour les 100 millions de personnes de plus de 80 ans qui vivent seules. D’ailleurs Senioradom a été sélectionnée lors d’un concours organisé par Bpifrance et Business France comme une entreprise française capable de répondre à cette problématique chinoise, c’est une belle reconnaissance.

Commentaires (0)

Partagez et échangez
de commentaires

Ajouter un commentaire

Donnez votre avis
Veuillez vérifier que tous les champs soient complétés.