Aller au contenu principal

La cohabitation intergénérationnelle : la solution pour conserver un lien social


Vous vous sentez isolé (e) à votre domicile ? Une chambre de votre maison ou appartement est inoccupée ?

Optez pour la cohabitation intergénérationnelle !

Sur le même principe que la collocation, le concept vise à cohabiter avec un étudiant.

Les pièces communes de la maison sont à partager (cuisine, salle à manger, salon, salle de bain, toilettes). Les chambres sont quant à elles privatives. Vous partagez votre logement avec l’étudiant mais chaque personne conserve un espace privatif, permettant ainsi de respecter l’intimité de chacun.

L’intérêt de ce concept de cohabitation est double : vous évitez l’isolement tout en permettant à une jeune personne de se loger à un loyer abordable (ou moyennant quelques services tels que sortir les poubelles, préparer le repas ou encore faire les courses).

De plus, vous partagez une expérience humaine, agréable et enrichissante. Une relation amicale peut même se construire.

La cohabitation intergénérationnelle a principalement le vent en poupe dans les grandes villes où le prix des loyers et la pénurie des logements font rage.

De plus en plus plébiscité en France (24% des Français l’envisagent d’après une étude 2017 de la Fondation Korian), ce mode de cohabitation est encadré par des associations spécialisées qui établissent un contrat et s’assurent du bon déroulement de la cohabitation.

De votre côté, il vous suffit de candidater pour l’accueil d’un étudiant auprès d’une de ces associations. Des entretiens sont ensuite organisés pour sélectionner l’étudiant, volontaire, qui correspondra le plus à votre mode de vie.

Comme toute cohabitation, la cohabitation intergénérationnelle présente des avantages mais également des inconvénients.

Les inconvénients sont principalement liés à la différence de modes de vie des deux générations.

Vous n’avez effectivement sans doute pas le même rythme qu’un étudiant. Si celui-ci aime écouter de la musique ou encore inviter des amis, il se peut que ce mode de vie ne soit pas compatible avec le vôtre et vous dérange dans votre quotidien.

Pour éviter de vous retrouver dans une situation que vous n’auriez pas souhaité et risquer de compromettre la cohabitation, il est préférable de fixer des règles dès le début.

Vous pouvez par exemple décider d’un commun accord d’autoriser certaines visites, si elles ne sont pas trop tardives ou encore définir des heures adaptées à l’écoute de la musique. Le principal étant de trouver un terrain d’entente et de cohabiter en bonne intelligence.

Avant d’opter pour cette solution, il est ainsi important de peser le pour et le contre pour éviter les mauvaises surprises.

Retrouvez la liste des associations spécialisées dans la cohabitation intergénérationnelle sur le site du réseau COSI.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Vu à la TV
Vu à la TV
et dans la presse
NF Service
Entreprise française
certifiée NF Service
Silver Culture
Créateur du fonds de
dotation Silver Culture
Recommandation
Recommandé par 16 000
professionnels de santé
Expérience
+ de 15 ans d'expérience
à votre service
Retour en haut
Être rappelé Vos avis