Aller au contenu principal
Bien vieillir chez soi

Bien vieillir chez soi : pourquoi et quand l’anticiper ?

Admettre qu’on entre dans le troisième ou le quatrième âge n’est jamais évident. Dans sa tête, on pense encore avoir toute sa jeunesse, et le vieillissement et les choses négatives qui l’accompagnent sont la dernière chose à laquelle on veut penser. Et pourtant, il faudrait le faire un jour ou l’autre. Dans la mesure où neuf seniors sur dix vivre à domicile, la première question qu’il faut se poser pour bien vieillir chez soi est comment adapter son logement.

Dans cet article, découvrez les éléments à prendre en considération pour assurer le maintien à domicile et anticiper la perte d’autonomie. Pourquoi et quand y penser ? A qui s’adresser ? De quelles aides peut-on bénéficier ?

Pourquoi et quand adapter son logement pour bien vieillir chez soi ?

Quel est l’intérêt d’adapter son logement face au vieillissement ?

L’allongement de la durée de vie conduit naturellement à se poser la question : pourquoi adapter ou personnaliser son habitat ? A l’heure où 90% des personnes âgées émettent le vœu de vieillir à domicile, personnaliser son logement pour qu’il s’adapte à ses nouveaux besoins liés à l’âge est devenu primordial.

Ces travaux d’adaptation ont pour but d’assurer la sécurité, l’autonomie et le confort d’une personne âgée dans son lieu de vie. Plus ces travaux sont imaginés tôt, mieux on aborde la question du vieillissement et de l’éventuelle perte d’autonomie qui l’accompagne.

La transformation du logement d’une personne âgée répond à plusieurs problématiques majeures, dont la prévention des chutes à domicile. Dans la mesure où 80% des accidents domestiques chez les plus de 65 ans sont des chutes et que ces dernières constituent la deuxième cause de décès accidentel chez les seniors, personnaliser son logement en fonction de son âge permet d’éliminer ce danger.

Une autre raison d’aménager le logement de la personne âgée est d’augmenter sa valeur et de faire bénéficier à son initiateur les aides financières auxquelles il peut prétendre.

A quel moment commencer à adapter son logement ?

Adapter sa résidence pour bien vieillir chez soi, oui, mais à quel moment y penser ? Les résultats d’une étude réalisée par l’institut Adjuvance et destinée à l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat permettent de répondre à cette question.

Les personnes âgées de 56 à 62 ans, qui sont encore des aidants naturels de leurs propres parents, sont conscientes de l’importance de la transformation du logement. Elles tentent tant bien que mal de convaincre leurs parents de se lancer dans les travaux d’adaptation. Elles sont elles-mêmes favorables à l’idée d’aménager ou personnaliser leur logement en vue de leur propre vieillissement.

Ceux dont l’âge est compris entre 62 et 72 ans, pour leur part, appartiennent à la génération des baby-boomers. On les appelle aussi des jeunes retraités. Refusant de vieillir, ils luttent pour conserver leur liberté et leur autonomie. N’ayant pas connu les difficultés rencontrées par leurs propres parents dans un logement mal adapté, ils ne sont pas conscients de l’intérêt d’anticiper ou d’adapter leur logement.

Enfin, les 72 ans et plus sont des personnes qui acceptent leur situation et leur âge. Ayant connu la guerre eux-mêmes, ils ont appris à se contenter de ce qu’ils ont sans se plaindre. Ils pensent que l’avancée en âge est une étape par laquelle il faut passer sans essayer pour autant d’apporter des améliorations à leurs conditions.

D’après cette étude, les 52-62 ans sont des personnes favorables à l’anticipation de l’aménagement du logement. Les 62-72 ans, quant à eux, veulent le faire mais le plus tard possible. Enfin, les 72 ans et plus sautent le pas uniquement après qu’un problème de santé n’apparaisse ou qu’un besoin de confort supplémentaire ne se fasse ressentir.

Les différentes solutions pour adapter son logement face au vieillissement

Anticiper le vieillissement chez soi passe aussi par la connaissance des différentes solutions qui existent pour adapter et personnaliser son logement en fonction de ses besoins.

En tant que spécialiste des solutions d’aménagement du domicile et de l’aide au maintien à domicile, Indépendance Royale propose divers équipements pour mieux vieillir chez soi, et en toute sécurité :

Des douches sécurisées pour bien vieillir chez soi

Arrivé à un certain âge, l’accès à la douche ou à la baignoire peut devenir difficile. Indépendance Royale vous propose de personnaliser votre salle de bain en l’équipant d’une douche parfaitement sécurisée, sur-mesure et adaptée à votre âge et à la configuration de votre maison. La première solution que nous vous proposons est IdealDouche, la douche qui s’adapte au millimètre près à l’espace de votre ancienne baignoire ou douche et qui intègre tous les éléments nécessaires à votre sécurité, tels qu’un siège ergonomique anti-glisse repliable, un robinet thermostatique, une barre de soutien pour prévenir les chutes et une paroi en verre de sécurité hautement résistante.

Quelles sont les étapes indispensables pour choisir une douche adaptée aux seniors ? Nos conseils

Pour vos besoins d’une douche à la fois sécurisée et design, adoptez StylDouche, votre douche à l’italienne spécial seniors Indépendance Royale qui offre une touche contemporaine à votre intérieur et un maximum de sécurité pour vous.

Pour ces deux types de douche, l’installation se fait en moins d’une journée et sans gros travaux. En huit heures, vous aurez votre nouvelle douche parfaitement installée et fonctionnelle.

Je demande mon étude personnalisée

Des monte-escaliers haute qualité pour assurer votre bien vieillir à domicile

Avec l’âge, le senior éprouve des difficultés à monter et descendre les escaliers. Ceci rend l’accès aux pièces situées à l’étage ou au rez-de-chaussée particulièrement difficile. Grâce aux monte-escaliers nouvelle génération Indépendance Royale, préservez votre indépendance malgré votre avancée en âge. Montez et descendez les escaliers en toute sécurité et confortablement avec Simplicity 900 ou Simplicity 1000 si vous avez un escalier droit et avec Monoroyal ou Biroyal si vous avez un escalier tournant.

Les produits et services Indépendance Royale sont certifiés conformes aux exigences de qualité de la norme française.

Je demande mon étude personnalisée

A qui demander de l’aide pour anticiper la perte d’autonomie liée à l’âge ?

Plusieurs interlocuteurs peuvent conseiller et accompagner la personne âgée dans son projet d’adaptation du logement. Parmi eux, on peut citer :

  • L’ergothérapeute : vous pouvez faire appel à ce professionnel de santé pour analyser votre résidence afin de mettre en évidence les difficultés que vous pourriez rencontrer en y vieillissant. A la fin de son analyse, il va émettre ses suggestions pour y remédier.
  • Les professionnels du bâtiment : grâce à leur expérience et à leur savoir-faire, les acteurs du bâtiment peuvent aussi vous aider à personnaliser votre habitat pour qu’il s’adapte mieux à vos futurs besoins en tant que personne âgée. Ils peuvent entre autres évaluer la faisabilité de votre projet et mandater des artisans pour réaliser les travaux.
  • Le PACT ou Protection, Amélioration, Conservation, Transformation de l’habitat : c’est une association de type loi 1901 qui œuvre au service des personnes et familles en vue de l’amélioration de l’habitat. Ses représentants peuvent vous assister dans votre projet d’adaptation du domicile. Le PACT peut être mandaté par les conseils régionaux ou encore les caisses de retraite, telles que la Cnav, afin d’assurer le diagnostic et le suivi des travaux. Mais, vous pouvez aussi y faire appel directement.
  • L’ANAH : l’agence nationale de l’habitat peut vous aider à alléger financièrement les dépenses liées à l’adaptation de votre logement en vous octroyant une aide spécifique. La subvention octroyée par l’ANAH peut représenter 35 ou 50% du montant des travaux réalisés.
  • Action Logement : cet organisme en partenariat avec l’Etat a mis en place un dispositif d’aides financières pour aider les seniors à adapter leur logement. Cette subvention, appelée aide à l’adaptation du logement au vieillissement, est plafonnée à 5 000€. Elle a pour but de faciliter et sécuriser le maintien à domicile des seniors, qu’ils soient déjà à la retraite ou non.
  • Les caisses de retraite : la cnav ou la Carsat propose aussi des aides spécifiques pour aier dans l’adaptation du logement des seniors. Ces aides s’adressent aux personnes âgées relevant du régime général et qui ne sont pas bénéficiaires de l’APA. Parmi ces prestations, on peut citer le « kit prévention » qui sert à financer les travaux d’adaptation de la résidence du senior à travers des aménagements simples permettant d’améliorer son confort de vie ou faciliter ses déplacements. Puis, il y a l’ « aide à l’habitat », un dispositif d’aide pour les travaux d’adaptation plus importants. Par ailleurs, la cnav propose aussi le Plan d’actions personnalisé ou PAP qui vise à améliorer le bien-être des personnes âgées chez elles. Cette aide comprend divers services et prestations liés au maintien à domicile, dont l’installation de la téléassistance, des aides techniques, humaines et financières pour l’aménagement du domicile.

Le dossier de demande pour bénéficier de ces aides est à adresser à la caisse régionale. Un évaluateur de la cnav vient ensuite au domicile du demandeur pour évaluer ses conditions de vie et ses besoins. En fonction de ceci, il élabore un plan d’aide financière qu’il soumet à la cnav qui décidera à son tour de l’aide à accorder.

À lire aussi : Remplacer sa baignoire par une douche sécurisée grâce à l’aide Action Logement !

Cet article vous a-t-il été utile ?
Vu à la TV
Vu à la TV
et dans la presse
NF Service
Entreprise française
certifiée NF Service
Silver Culture
Créateur du fonds de
dotation Silver Culture
Recommandation
Recommandé par 17 000
professionnels de santé
reassurance-experience
Plus de 20 ans d'expérience
à votre service
Retour en haut
Être rappelé Vos avis